Loris Baz

Valence Espagne 11, 12 et 13 Novembre 2016

Baz valance 1

Vendredi:

Le Grand Prix de Valencia marque le dernier rendez-vous de la saison 2016 du Championnat du Monde MotoGP pour Loris Baz et l’équipe Avintia Racing.

Lors de la première séance d’essais libres du vendredi matin sur le Circuit Ricardo Tormo en Espagne, Loris a signé le 21e temps en 1’33.506, à deux secondes et demie du meilleur chrono de Jorge Lorenzo. Souffrant des problèmes qui le suivent depuis plusieurs Grands Prix, Loris a attendu la deuxième séance pour mettre à profit le nouveau profil avant proposé par Michelin ce week-end.

Durant cette seconde séance, Le Haut-Savoyard a nettement amélioré son chrono, le portant à 1’32.476, ce qui lui a permis de passer en 20e position au général, à deux secondes du temps de référence. Contrairement à de nombreux autres pilotes, ce nouveau pneu correspond bien aux attentes du Français et semble apporter certaines solutions à ses problèmes.

Samedi, le pilote Avintia vise une place dans le Top 15 afin de se placer au mieux sur la grille de départ d’une course qui se déroulera sous une météo encore incertaine.

"Ce matin, la séance était vraiment compliquée. Nous avons toujours souffert des mêmes problèmes qui nous suivent depuis quelque temps déjà, avec beaucoup de dribble. Cet après-midi, j’ai essayé le nouveau pneu proposé par Michelin et cela s’est beaucoup mieux passé. Pour moi, c’est le jour et la nuit. Maintenant, il ne me reste plus qu’à trouver les réglages qui correspondent à ce pneu. Étant donné que c’est la base du pneu qu’il devrait y avoir la saison prochaine, je trouve cela plutôt encourageant pour la suite.

Samedi, il faut que je puisse gagner une seconde au tour afin de m’approcher du Top 15, voire du Top 10. Je pense que cela est faisable. Pour la course, s’il pleut, je pense que cela serait bien pour moi. Bien sûr, la pluie n’est pas synonyme de bons résultats, car il faut savoir rester prudent, mais tout peut arriver."

Baz valance 3

Samedi:

Au Circuit Ricardo Tormo situé non loin de la ville de Valencia, un soleil radieux attendait Loris Baz et l'équipe Avintia Racing pour disputer les dernières qualifications de la saison 2016.

Auteur du 6e temps de la Q1, Loris Baz s'élancera depuis la 16e position sur la grille de départ dimanche. Le Français a profité de la dernière séance d'essais libres pour travailler son rythme de course et définir son choix de pneus.

Confiant avec les pneus tendres avant et arrière, il espère pouvoir clôturer la saison avec quelques points et ainsi faire oublier les problèmes et les blessures rencontrés cette année. À l'issue de ce dernier rendez-vous du calendrier, le pilote Ducati pourrait se concentrer sur la saison 2017 qui dont le coup d'envoi sera donné mardi sur ce même circuit de Valencia.

"Le rythme revient, mais c'est toujours compliqué. Nous avons toujours quelques problèmes. Néanmoins, j'ai réussi à faire ma meilleure qualification sur le sec depuis un bon moment. Petit à petit, je remonte au classement.

J'ai roulé avec le pneu tendre avant et je reprends peu à peu confiance. Il me manque encore beaucoup de temps en piste, j'ai besoin de faire beaucoup de tours. Ce que je suis parvenu à faire aujourd'hui est déjà très bien et je suis plutôt satisfait. Pour demain, je m'oriente vers le choix du tendre à l'avant et à l'arrière. Tout dépendra des températures. S'il fait plus frais, le dur arrière est une option.

Pour la course, l'objectif sera de marquer un maximum de points. J'essaierai de prendre un bon départ et de partir dans le bon groupe. J'aimerais terminer cette saison 2016 sur une bonne note avant de penser à 2017."

Baz valance 4

Dimanche:

Ce Grand Prix de Valencia au Circuit Ricardo Tormo marquait le dernier rendez-vous de la saison 2016 pour Loris Baz et l’équipe Avintia Racing. Victime de problèmes qui le suivent depuis quelques semaines, le Français a souffert pour trouver les bons réglages.

Baz valance 5

Malgré une lueur d’espoir apportée par le nouveau profil pneumatique proposé durant ce Grand Prix vendredi, il aura fallu attendre le warm up dimanche matin pour que le Haut-Savoyard retrouve ses sensations au guidon de la Ducati GP14.2. En course, le manque d’expérience sur le sec cette saison a amplifié les problèmes du Français qui n’est pas parvenu à suivre le rythme du peloton. Il termine cette dernière course à la 18e position et il conclut la saison à la 20e place du classement général.

Loris clôture ainsi une saison délicate, mais il se concentre d’ores et déjà sur la saison 2017 qui donnera son coup d’envoi dès mardi à Valencia par le premier test officiel. Il y évoluera au guidon de la Ducati GP15.

"Au warm up dimanche matin, je me suis vraiment senti bien. En course, en revanche, j’ai vraiment souffert. Comme souvent, nous rencontrons des difficultés en début de course lorsque le réservoir est plein. Nous manquons d’expérience sur ce point cette saison, car nous n’avons pas assez roulé sur le sec.

Au final, nous avons donc rencontré beaucoup de problèmes en début de course sur l’avant. Lorsque celui-ci s’est amélioré, l’arrière s’est alors mis à me poser problème. C’était vraiment compliqué de faire une bonne course dans ces conditions. Cette course est le reflet de notre saison qui s’est passée ainsi du début à la fin.

Dans l’ensemble, la saison a mal commencé et a empiré au fur et à mesure du temps. Je retiens simplement les deux courses à Brno et à Sepang où nous avons brillé. En dehors de ces deux courses, je me suis blessé et je n’ai pas fait beaucoup de courses sur le sec. Les autres ont donc progressé pendant que je stagnais. Il me faut plusieurs séances de tests et du temps pour me refaire une condition physique à 100%. La trêve hivernale est donc la bienvenue.

Mardi et mercredi, je roulerai à Valencia au guidon de la Ducati GP15, puis je continuerai le travail à Jerez la semaine prochaine pour un test de trois jours. Ensuite, je subirai une petite opération pour retirer les plaques de mon pied et prendrai un peu de repos."

Baz valance 6

Malaisie Sepang 28, 29 et 30 Octobre 2016

Baz mal 1

Vendredi:

Loris Baz, comme un poisson dans l'eau à Sepang

Dernier rendez-vous de la tournée outremer, le Circuit International de Sepang accueille le Grand Prix de Malaisie ce week-end. La Malaisie offre des conditions particulières combinant chaleur, humidité et fortes pluies.

Si ce vendredi matin la piste, récemment modifiée et refaite, est restée sèche, la pluie s'est invitée cet après-midi. Sur le sec, Loris Baz a connu quelques difficultés et n'a pas retrouvé la confiance nécessaire. En revanche, le Français a apprécié les conditions délicates de la deuxième séance. Il a bouclé un total de 17 tours pour signer le cinquième meilleur temps quelques instants avant la fin de la séance, en 2'09.698 et à moins d'une seconde du temps de référence.

Baz mal 2

Les conditions devraient être similaires samedi, mais le pilote de l'équipe Avintia Racing reste confiant et espère briller au classement.

"La séance de ce matin a été un peu compliquée, comme c'est souvent le cas en ce moment. La piste était encore humide au début. Nous avons terminé la séance sur le sec, mais les conditions de la piste étaient mixtes sur les premiers tours. En pneus slicks, je n'avais pas pleinement confiance.

Baz mal 3

Samedi:

Meilleur résultat en qualifications pour Loris Baz en Malaisie

Pour la deuxième journée du Grand Prix de Malaisie sur le circuit de Sepang, la pluie s'est une nouvelle fois invitée, en perturbant ainsi l'action en piste.

Si certains ont souffert de ces conditions, Loris Baz est parvenu à tirer son épingle du jeu. Malgré une chute durant la Q1, le Français avait fait le bon choix de pneus et s'est ensuite confortablement installé en haut du classement provisoire, gagnant ainsi son ticket d'entrée en Q2.

Les conditions de piste étaient bien différentes au départ de cette deuxième séance. Loris y a signé son meilleur temps en 2'13.707, près de cinq dixièmes devant son coéquipier de l'équipe Avintia Racing. Le pilote Ducati s'élancera donc depuis la dixième place sur la grille de départ dimanche, soit son meilleur résultat depuis son arrivée dans la catégorie reine des Grands Prix.

Le Haut-Savoyard préférerait une course dans ces mêmes conditions dimanche pour tenter d'y marquer de nombreux points à l'arrivée et de terminer la tournée outremer sur une bonne note.

"Ce matin, la piste était sèche et nous en avons profité pour améliorer certaines choses. Nous sommes encore un peu loin au classement, mais nous progressons beaucoup. Cet après-midi, les conditions étaient vraiment compliquées. Elles changeaient d'une séance à l'autre, rendant le choix de pneus difficile.

Après une très bonne FP4, il fallait seulement faire le bon choix pour la qualification. Entre le tendre et le dur, c'était compliqué de choisir. Adrien (Morillas) m'a conseillé de choisir le tendre à l'arrière et le dur à l'avant pour la Q1. Cette combinaison a bien fonctionné malgré une petite chute en début de séance. Je suis parvenu à passer en Q2.

À ce moment, la piste avait nettement séché et, selon moi, c'était les pires conditions puisqu'il n'y avait pas assez d'eau pour passer les pneus pluie et pas assez pour utiliser les pneus intermédiaires. Je n'ai pu boucler qu'un seul tour correct sans commettre d'erreur, mais je pense qu'il y avait la possibilité de faire mieux.

Cela reste mon meilleur résultat en Grand Prix et le premier point positif pour nous de cette tournée outremer. Je suis très content de ce résultat. Pour la course, je préférerais qu'il pleuve avant la course et je pense que nous pourrons faire de bons résultats."

Baz mal 4

Dimanche:

Loris Baz incroyable cinquième sur le mouillé à Sepang

Après une première journée de vendredi difficile et consacrée à essayer de trouver les meilleurs réglages possibles, aussi bien pour le sec que pour le mouillé, Loris Baz et l’équipe Avintia Racing avaient bien redressé la barre, le samedi, en se qualifiant à la dixième place sur la grille de départ. Loris espérait donc la pluie ou une piste mouillée, des conditions qui lui réussissent davantage actuellement, afin de pouvoir être en mesure de briller sur le Circuit International de Sepang pour le Grand Prix de Malaisie.

La pluie s’est invitée quelques instants après l’arrivée de la course Moto2, retardant ainsi le coup d’envoi des hostilités de la catégorie MotoGP. Le départ est finalement donné à 15h20 (heure locale) pour une distance réduite à 19 tours.

Auteur d’un départ prudent, le Français entame ensuite une incroyable remontée dans le peloton, pour pointer 5ème après le onzième tour. Suite à diverses chutes devant et derrière lui, Loris se retrouve en quatrième position, une place qu’il est parvenu à conserver jusqu’aux quatre derniers tours avant le drapeau à damier.

Loris s’incline finalement derrière son coéquipier, mais il s’offre une excellente cinquième position. Après plusieurs épreuves difficiles et de nombreuses blessures, le Français est plus que ravi de terminer la tournée outremer en marquant de nombreux points qui lui permettent de se hisser devant Tito Rabat, en 20e position du classement provisoire.

Loris se concentre désormais sur la prochaine et dernière course qui aura lieu à Valencia dans quinze jours.

“Je suis vraiment content. Lorsque nous avons vu l’arrivée de la pluie, nous étions contents, nous faisions la danse de la pluie dans le box !

Au début de la course, la piste était vraiment détrempée, mais le grip est très bon avec le nouveau revêtement. J’ai réalisé un départ prudent. Je suis encore très prudent à ce moment de la course, après les deux grosses chutes dont j’ai souffert au Mugello et à Silverstone. Sur les quelques tours qui ont suivi, j’ai rapidement progressé au classement et j’ai réussi à doubler Maverick Viñales.

À partir de là, il y avait beaucoup moins d’eau sur la piste et mes pneus ont commencé à chauffer, à l’image de ce qui s’est passé lors des essais, samedi. La situation devenait plus délicate et cela a permis à Hector Barbera de revenir au contact. Il m’a doublé et j’ai ensuite assuré la cinquième place. Il aurait peut-être été mieux pour moi que la course commence quelques minutes plus tôt afin que la piste soit plus humide en fin de course.

Terminer 4e ou 5e ne change pas grand-chose, et c’est un résultat qui fait beaucoup de bien. Le groupe de tête roulait très vite, mais avec un départ plus incisif, j’aurais probablement pu suivre le rythme de Jorge Lorenzo.

Sur le sec, je ne suis pas encore pleinement confiant. Si on fait rapidement le calcul, je pense qu’après mes blessures, il me manque encore beaucoup de temps en piste sur le sec par rapport aux autres. Avec le nouveau règlement et les nouveaux pneus, je ne suis pas encore en mesure de trouver rapidement les réglages sur piste sèche.

Je suis vraiment impatient de commencer la saison 2017 avec le test à Valencia, suivi d’un autre à Jerez au guidon de la Ducati GP15.”

Baz mal 6

Australie Phillip Island 21, 22 et 23 Octobre 2016

Baz aus 5Baz aus 6

Vendredi:

Une première journée positive sous le déluge australien pour Loris Baz

Loris Baz attendait avec impatience le coup d'envoi du Grand Prix d'Australie sur le mythique tracé de Phillip Island. Le Français apprécie particulièrement ce tracé sur lequel il espère briller après y avoir réalisé un test hivernal concluant en début d'année.

Ce sont des pluies torrentielles qui ont pourtant attendu le pilote Avintia ce vendredi. Si la première séance d'essais libres s'est déroulée sans encombre malgré les intempéries et le froid, la deuxième séance a été interrompue sur drapeau rouge, car les conditions étaient jugées dangereuses. Loris a réussi à placer sa Ducati GP14.2 en 14e position du classement combiné.

La pluie devrait être au rendez-vous samedi, mais le Haut-Savoyard est confiant.

"Il a vraiment beaucoup plu. La première séance s'est bien passée, car il n'y avait pas beaucoup d'eau sur la piste. J'ai souffert d'un souci électronique sur la moto qui nous a pris de longues minutes à corriger. Lorsque j'ai repris la piste, la piste était beaucoup plus détrempée. Malgré tout, je suis parvenu à effectuer de relativement bons temps et je suis proche du haut du classement. Physiquement, je me sens plutôt bien et c'est un point vraiment positif. J'ai ensuite voulu essayer l'autre moto sur laquelle il y avait un petit problème mécanique. Nous avons profité de la fin de séance pour trouver une solution.

L'après-midi, la piste était vraiment détrempée. C'était vraiment dangereux de rouler. La piste glissait beaucoup et il y avait de l'aquaplanning en ligne droite. Nous n'avons quasiment pas roulé.

La moto se comporte bien sur le mouillé et j'ai toujours été à l'aise dans ces conditions. Je n'ai pas beaucoup roulé et je n'ai pas eu le meilleur feeling, mais cela devrait revenir samedi. Je suis confiant."

Baz aus 7

Samedi:

Entre frustration et espoirs pour Loris Baz en Australie

Après une première journée dans des conditions difficiles, Loris Baz espérait beaucoup de cette journée de samedi sur le légendaire tracé de Phillip Island. La pluie et le vent sont venus perturber les hostilités en piste.

Si Loris Baz s'est approché d'une place en Q2 durant la troisième séance d'essais libres, les conditions de piste en ont décidé autrement au moment de la qualification. Victime de problèmes techniques au guidon de sa première Ducati GP14.2, le Français a été contraint d'utiliser sa deuxième machine équipée des pneus intermédiaires. Il est ainsi parti à la faute sur une piste encore détrempée.

Dimanche, Loris s'élancera donc depuis la 20e position sur la grille de départ. La météo devrait enfin sourire aux pilotes MotoGP. Loris est confiant sur le fait de retrouver le rythme qu'il avait durant le test hivernal sur ce même tracé pour s'illustrer en course et terminer le week-end sur une bonne note.

"Nous avons connu beaucoup de difficultés sur l'ensemble de la journée. Ce matin, cela fut très difficile. Le temps changeait du tout au tout, d'une minute à l'autre. Je suis toutefois parvenu à me placer dans le Top 10 à deux reprises. Après une erreur et l'arrivée de la pluie, j'ai manqué de peu passer en Q2.

Durant la qualification, j'ai eu un problème sur ma première moto. Je suis repassé au box pour prendre la seconde, mais celle-ci était équipée des pneus intermédiaires. Je suis malheureusement tombé sur une flaque d'eau. Ce fut une petite chute, mais il est difficile d'en tirer du positif.

Pour la course, je pense que ce sera une loterie. Personne n'a véritablement roulé sur le sec. Nous n'avons aucune idée des réglages. On va partir avec les réglages que nous avions utilisés en février durant le test hivernal en espérant que ceux-ci fonctionnent. J'espère aussi avoir trouvé les solutions aux problèmes que j'ai eus depuis le début du week-end.

Si je retrouve le rythme que j'avais pendant le test, je pense qu'il y aura la possibilité de briller. Nous verrons ce dont nous serons capables."

Baz aus 8

Dimanche:

Loris Baz : "La chance n'est toujours pas de notre côté"

Le soleil et le ciel ont finalement fait leur apparition ce dimanche sur le majestueux tracé de Phillip Island. Loris Baz et l'équipe Avintia espéraient pouvoir s'illustrer sur un tracé que le Français affectionne et sur lequel le test hivernal s'était bien déroulé.

Si ce matin Loris avait retrouvé de bonnes sensations au guidon de sa Ducati GP14.2, le Français a une nouvelle fois joué de malchance en course. Sa première moto est tombée en panne durant le tour de reconnaissance. Passé au box pour s'emparer de sa deuxième machine, il s'est avéré que celle-ci souffrait du même problème. Loris a donc été contraint à l'abandon, à peine le premier tour de la course bouclé.

Loris se concentre désormais sur la prochaine épreuve à Sepang en Malaisie où il espère pouvoir déjouer le mauvais sort et dévoiler son potentiel en course avant de clôturer la saison à Valencia le mois prochain.

"Mes deux motos sont tombées en panne juste avant le départ de la course. Durant le tour de reconnaissance, la première moto a montré des signes de défaillance. Je suis retourné au box pour prendre la deuxième qui, finalement, souffrait exactement du même problème. L'équipe a tenté de régler le problème sur la grille de départ. Au départ, je me suis vite rendu compte que le problème était toujours présent. Je suis passé au box pour prendre l'autre moto après que les mécaniciens aient modifié les réglages, mais le problème persistait. J'ai donc abandonné.

Ce sont des problèmes électroniques dont nous souffrons depuis le début du week-end et qui m'ont fait tomber samedi. C'est dommage, car la moto se comportait plutôt bien ce matin et j'avais retrouvé de bonnes sensations. La chance n'est toujours pas de notre côté et il n'y a plus qu'à espérer qu'elle sera là en 2017.

C'était un week-end que nous attendions avec impatience, car c'est un circuit que j'adore. Même si la météo n'était pas au rendez-vous vendredi et samedi, il y avait vraiment la possibilité de faire une bonne course et de marquer quelques points.

Ducati et l'équipe travaillent dur pour trouver une solution à ces problèmes qui peuvent être dangereux. J'espère que nous parviendrons à trouver l'origine des problèmes d'ici à la Malaisie la semaine prochaine pour pouvoir clôturer la tournée outremer sur une bonne note !"

Baz aus 9

Motegi - Japon 14, 15 et 16 Octobre 2016

Baz japon 1Baz japon 1a

Vendredi:

Loris Baz retrouve confiance à Motegi

Après le dernier Grand Prix au MotorLand Aragon en Espagne, Loris Baz a profité de ces quelques semaines pour récupérer de sa blessure survenue en course à Silverstone.

Après ces plusieurs jours de repos et d'entrainements, c'est dans de meilleures dispositions que le pilote de l'équipe Avintia Racing entame le premier des trois rendez-vous de la tournée outremer sur le circuit de Motegi au Japon.

Malgré une chute ce matin en toute fin de séance, le but de cette première journée était pour Loris de retrouver la confiance et le rythme au guidon de la Ducati GP14.2. Le Haut-Savoyard ne se fixe pas d'objectifs particuliers pour le reste du week-end, excepté celui de s'approcher progressivement du Top 10.

"La chute de ce matin était vraiment étrange, mais c'était une petite chute et je vais bien, c'est le plus important. Je suis tombé après le drapeau à damier. Nous avions un problème de freins et je suis reparti pour voir si le problème était résolu. Je pense que mon pneu était encore un peu froid.

La journée a été difficile. Je manque de roulage en piste et j'ai besoin de boucler le plus de tours possible pour retrouver confiance. Le revêtement glissait beaucoup aujourd'hui et j'espère que cela évoluera dans le bon sens au fil des jours.

Pour le reste du week-end, nous n'avons pas d'objectifs fixés, si ce n'est celui de retrouver confiance."

Baz japon 2

Samedi:

Une deuxième journée en demi-teinte pour Loris Baz à Motegi

Sur l'exigeant tracé de Twin Ring Motegi, Loris Baz a souffert davantage ce samedi. Pour le Français, ce premier rendez-vous de la tournée asiatique lui permet de retrouver la confiance après plusieurs semaines de récupération et d'entrainement.

Ce samedi, le Haut-Savoyard est parvenu à nettement améliorer son meilleur temps pour gagner près d'une seconde par rapport à vendredi. Physiquement, Loris se sent mieux et il retrouve peu à peu la confiance qui lui a manqué depuis sa lourde chute à Silverstone. À l’issue de cette deuxième journée, il est parvenu à s'approcher à moins de deux secondes du temps de référence de la première séance qualificative.

Pour le pilote Avintia Racing, il s'agit de profiter de ce Grand Prix du Japon pour préparer au mieux les prochains rendez-vous de la saison à commencer par celui en Australie sur le mythique circuit de Phillip Island qu'il affectionne tout particulièrement.

"Je n'ai pas beaucoup de sensations ni de feeling sur cette piste. Je n'arrive pas à rouler comme je le souhaite ni comme je le dois. C'est donc assez compliqué, car je me bats vraiment fort avec la moto pour finalement être très loin.

Ce n'est pas forcément un problème qui provient de la moto, car nous avons changé beaucoup de choses et son comportement ne s'améliore pas vraiment, mais le résultat est là; même en prenant beaucoup de risques et en suivant mes adversaires, les chronos ne sont pas ceux que j'aimerais. Il y a sans doute une petite perte de confiance globale à cause des récentes chutes que j'ai subies, et c'est difficile de la rétablir à 100%. C'est compliqué et très frustrant, car cela demande un peu de temps.

Le point positif, c'est que ça va mieux physiquement, surtout par rapport à mon pied, même si j'ai encore un peu mal partout.

Dans ces conditions, il n'y a pas vraiment d'objectifs à se fixer si ce n'est de terminer la course et d'essayer de saisir toutes les opportunités qui se présenteront pour arriver plus fort en Australie."

Baz japon 3Baz japon 4

Dimanche:

Loris Baz à la porte des points au Japon

Mission quasiment accomplie pour Loris Baz au Twin Ring Motegi ce dimanche. Sous un soleil radieux et des conditions idéales, le Français, dont l’objectif était de reprendre confiance ainsi que de retrouver sa pleine forme physique, est parvenu à rallier l'arrivée en 16e position à quelques secondes seulement des points.

Le pilote Avintia Racing attendait tout de même un peu plus de ce week-end japonais. Il a souffert de quelques problèmes qu'il n'a pas réussi à corriger, l'empêchant ainsi de s'exprimer pleinement en course.

 

Désormais, le Haut-Savoyard se concentre sur le prochain rendez-vous de la saison en Australie sur le majestueux tracé de Phillip Island, un circuit qu'il apprécie tout particulièrement et qui lui a réussi durant l'intersaison.

 

"J'ai retrouvé un peu de confiance en course, mais j'étais encore loin des temps que j'aurais dû faire en temps normal. Je suis resté prudent durant les deux ou trois premiers tours, puis j'ai haussé le rythme. Tout en restant propre, j'étais à la limite un peu partout, sur les freins, sur l'angle, sur les accélérations, et malgré tout, ce n'était pas assez.

C'est une situation assez frustrante. J'ai néanmoins pu réduire mon écart sur Aoyama de trois secondes à trois dixièmes, mais en fin de course, cela commençait à devenir dur physiquement d'autant que la moto commençait à patiner de plus en plus.

Même si le circuit de Motegi est particulièrement exigeant avec ses nombreux freinages brutaux, cela montre que je ne suis pas encore à 100% de ma condition physique, ce qui n'est pas décelable durant les séances d'essais. Heureusement, participer à trois courses consécutives est le meilleur entraînement possible que je puisse avoir dans ce domaine.

 

Mon objectif est donc d'être plus rapide en Australie, car Phillip Island est un de mes circuits préférés où j'ai toujours été rapide. Évidemment, on verra les conditions météo qui y règnent, mais j'espère que la combinaison circuit-moto-pneus-pilote me réussira plus qu'au Japon afin que je puisse y faire quelque chose de bien. Le point positif de ce Grand Prix du Japon est que je retrouve progressivement ma confiance, ce qui est la base pour continuer à travailler et progresser."

Baz japon 5

ARAGON - 23, 24 et 25 Septembre 2016

Baz aragon 1

Baz aragon 5

Vendredi:

C’est un Loris Baz déterminé qui se rend sur un circuit d’Aragon pour reprendre possession de sa Ducati Avintia. A cause d’un gros carton avec Pol Espargaró au départ du Grand Prix de Grande Bretagne, il avait dû laisser son guidon à Xavi Fores pour Misano. Après un travail sans relâche pour se remettre de ses blessures, il aura une première épreuve à passer : celle de l’avis des docteurs.

Des toubibs qui auront du travail puisqu’ils devront aussi s’occuper du cas des vertèbres amochées de Iannone. Pour le Français, ce sont des fractures du tibia, de l’astragale et de la malléole de la cheville droite qui ont dû être traitées au sortir d’un accident avec Bautista qui lui avait sacrément chiffonné un pied.

La saison de l’équipier de Barberá est décidément faite de haut et de bas. On rappellera en effet le bon moment d’une quatrième place à Brno. Pour Aragon, l’idée sera de reprendre ses marques, voire plus si affinités, du genre des points : « je ne suis pas au maximum de ma forme, mon pied est toujours douloureux mais je pense être en mesure de piloter » a commenté Loris. « Les docteurs et mon kinésithérapeute sont du même avis. J’aurai un examen jeudi au circuit pour savoir si je suis apte à courir et j’ai leur feu vert, je verrai comment je me sens sur la moto vendredi ».

« Depuis ma chute, j’ai travaillé sans relâche avec mon kinésithérapeute, j’ai fait des séances en piscine pour retrouver la pleine mobilité de mon pied. Le feeling s’est progressivement amélioré, mais je dois voir comment je me sens sur la moto. Je suis vraiment impatient de me rendre à Aragón pour essayer d’engranger quelques points si c’est possible. Mais mon objectif est avant tout de reprendre mes marques et d’être préparé au mieux pour la tournée Asie-Pacifique ».

Loris Baz est actuellement 21ème au général provisoire avec 24 points. Il a déjà assuré son avenir pour 2017 au sein de son équipe pour une saison qui comptera deux tricolores sur la grille de départ grâce à l’arrivée de Johann Zarco chez Tech3 Yamaha.

Baz aragon 6Samedi:

Loris Baz s’élancera de la vingtième place sur la grille de départ du Grand Prix Movistar d’Aragón.

Après une première journée délicate, Loris Baz a peu à peu retrouvé le rythme ce samedi en Aragón. Malgré sa place de 20e sur la grille, le Haut-Savoyard essaiera de viser les points à l'arrivée de la course dimanche. Sa blessure le fait moins souffrir, mais il n'a pas encore récupéré la totalité de sa condition physique lui permettant de maîtriser au mieux sa Ducati GP14.2. Son objectif principal est de rallier l'arrivée dans les meilleures conditions, tout en rassemblant un maximum d'informations qui lui serviront pour la tournée outre-mer.

Loris Baz : « C'est toujours douloureux, mais je vais déjà beaucoup mieux qu'hier. Je n'ai vraiment pas de force dans la jambe. Je compense avec les bras, mais je fatigue beaucoup plus vite. Ce sont des motos déjà très physiques lorsqu'on est en pleine forme, alors dans ma condition, c'est beaucoup plus délicat. Néanmoins, je pense que nous avons fait un bon travail aujourd'hui et nous avons nettement amélioré nos temps. Je termine la journée à moins d'une seconde de mon coéquipier. Nous avons encore quelques détails à régler sur la moto, en particulier lorsque les pneus s'usent. Je ne sais pas encore si cela est lié à mon style de pilotage que j'ai dû modifier en raison de ma blessure. En étant si loin sur le grille demain, je vais me méfier du premier virage. Il est très difficile ici de gagner des places dans le premier virage, car il se referme beaucoup. Il y a toujours moyen de remonter quelques places dans le premier tour. Je n'ai pas vraiment la condition pour rouler dans un rythme très rapide, mais je ferai tout mon possible pour marquer des points. »

Baz aragon 7Baz aragon 8Dimanche:

Loris Baz a vaincu la douleur en Espagne

Blessé au pied à Silverstone et absent à Misano, Loris Baz marquait son retour ce week-end sur le circuit du MotorLand Aragon sous les couleurs de l’équipe Avintia Racing.

Le Haut-Savoyard s’attendait néanmoins à une course difficile ce dimanche. Il a rallié l’arrivée en 18e position devant la Ducati Scott Redding. Pour Loris Baz, l’objectif était de profiter de ce week-end pour continuer son rétablissement physique en pilotant une MotoGP et retrouver un certain rythme ainsi que sa pleine forme pour la tournée outre-mer. Le pilote Ducati se prépare désormais pour le prochain rendez-vous du calendrier, au Japon.

“Ce week-end m’a aussi servi d’entrainement physique en préparation de la tournée outre-mer. Nous savions depuis le début du week-end que cela allait être compliqué. J’ai mal partout, car j’ai beaucoup compensé mon manque de force au pied avec les bras.

Globalement, je pense que j’ai eu moins mal au pied que ce que j’avais pensé. En revanche, il m’a beaucoup gêné, non par la douleur, mais plutôt par le fait que je n’avais pas de force. La course a vraiment été dure physiquement. Nous sommes néanmoins parvenus à aller jusqu’au bout et nous avons rassemblé un tas de données pour les prochains Grands Prix. Nous n’avions pas de grip, mais je pense que cela a plus ou moins concerné toutes les Ducati. Je pensais souffrir davantage sur la distance de la course, mais je ne termine pas si loin de mon coéquipier et c’est une bonne chose, par rapport à ma condition physique .

D’ici au Japon, je vais continuer à m’entraîner pour récupérer de la force et je vais faire plusieurs séances de kiné. Je me rendrai à Magny-Cours pour soutenir mon ami Jérémy Guarnoni. Nous ne savons pas encore à nous attendre à Motegi, mais je suis relativement confiant.”

Baz aragon 9

MISANO 9, 10 et 11 Septembre 2016

Baz misano 1

Loris Baz manquera le Grand Prix de Saint Marin

Victime d'une lourde chute dimanche dernier en début de course sur le circuit de Silverstone, Loris Baz a été évacué par ambulance. Les premiers examens réalisés au centre médical n'ont pas décelé de blessure sérieuse. Souffrant de maux de tête en quittant le circuit, le Français a toutefois passé un scanner dans la soirée pour confirmer le diagnostic.

Ce lundi, des examens complémentaires ont été pratiqués sur son pied blessé au Mugello fin mai. À l'issue de celui-ci, plusieurs fractures autour du pied ont été diagnostiquées. Loris se retrouve contraint de manquer le prochain rendez-vous du calendrier au Misano World Circuit Marco Simoncelli ce weekend.

Quelques jours de récupération sont au programme, mais il sera probablement présent pour soutenir l'équipe Avintia Racing et Ducati lors de son épreuve à domicile. Il prévoit un retour pour le prochain Grand Prix au MotorLand Aragon.

"Juste après la chute, j'ai immédiatement eu mal au pied droit. Initialement, nous pensions à une entorse. Je n'ai passé qu'un seul scanner de la tête dimanche soir en Angleterre, car c'était le plus important. Aucune anomalie n'a été détectée.

En rentrant hier, j'ai passé un second examen auprès du Dr Finn Mahler de l'hôpital de La Tour en Suisse qui a l'habitude de me suivre depuis quelques années. J'ai passé une IRM et un scanner lundi soir. Ce matin, le docteur m'a confirmé plusieurs petites fractures en bas du tibia près de l'astragale. Il n'y a rien de grave qui nécessiterait une opération. Il faut simplement immobiliser et prendre le temps de récupérer. Dès la semaine prochaine, je pourrai pratiquer quelques massages drainants.

Un retour à Misano est donc impossible. Cela sera délicat d'être prêt pour Aragon, mais c'est l'objectif que je me fixe. En attendant, je ferai peut-être le déplacement à Misano pour soutenir mon équipe.

Je suis vraiment déçu, car en revoyant les images, cela se joue à très peu de choses. Néanmoins, je relativise la situation, car cela aurait pu être bien plus grave. Je tiens à remercier mon équipe, tous mes proches et mes fans pour leur soutien sans faille. Je reviendrai bien plus fort pour terminer la saison."

Baz misano

Grande Bretagne Silverstone 2, 3 et 4 Septembre 2016

Loris gb 2

Essais Vendredi

Loris Baz entame positivement son week-end à Silverstone

Le circuit de Silverstone accueille ce week-end le douzième rendez-vous de la saison MotoGP 2016. C’est sur ce même circuit que Loris Baz a remporté ses deux courses WorldSBK en 2012 et 2013.

Sur ce circuit qui lui a réussi par le passé, le Haut-Savoyard a conclu cette première journée avec le 15e temps du classement combiné. Il pense être en mesure de viser une place en Q2 samedi. La pluie étant attendue demain, Loris a travaillé sur les réglages de sa Ducati GP14.2 en préparation de la course dimanche qui pourrait se dérouler sur le sec.

“Nous avons accompli beaucoup de travail aujourd’hui. Je pense que cette journée était très importante, car s’il pleut demain, la moto que nous avons à l’issue de cette journée sera similaire à celle que nous utiliserons en course.

Ce matin, nous avons rencontré quelques difficultés au sujet de l’électronique et du châssis, mais à la fin de la deuxième séance, nous avons réussi à utiliser un pneu qui nous correspond bien. Nous avons essayé de nous rapprocher de Hector et je pense qu’il y a encore une bonne marge de progression. Le potentiel de la moto n’est pas aussi élevé à Silverstone qu’il ne l’était sur les circuits précédents, mais je pense qu’une place dans le Top 10 est envisageable. Nous avons encore du travail à réaliser demain, mais nous sommes partis dans la bonne direction.

Samedi, la Q2 est envisageable. Je pense qu’il faudra passer par la Q1, mais tout dépendra de la météo. Sur le sec, nous savons à quel niveau nous pouvons être en course. En revanche, s’il pleut, la donne peut changer. Néanmoins, je préférai qu’il ne pleuve pas demain pour continuer le travail que nous avons commencé aujourd’hui.“

Loris gb 3

Qualifs Samedi

Loris Baz manque la Q2 pour quelques millièmes

La pluie est finalement venue perturber les hostilités sur le tracé de Silverstone ce samedi. Malgré ces conditions difficiles, Loris Baz affectionne ce circuit et il est parvenu à s’approcher d’une place en Q2.

Pour seulement quelques millièmes, le Français s’élancera depuis la 13e position sur la grille. Au guidon de sa Ducati, bien que la météo soit encore incertaine, il espère pouvoir terminer dans le Top 10 au passage du drapeau à damier et marquer de nombreux points.

“Sur le mouillé, j’aurais pu penser faire mieux, mais compte tenu des sensations que j’avais durant la dernière séance d’essais libres, je ne suis pas mécontent. C’est un circuit qui offre beaucoup moins de grip que Brno. En suivant quelques pilotes, j’ai remarqué que j’avais beaucoup moins de grip que les autres.

Durant la qualification, j’ai choisi d’utiliser le pneu dur à l’avant, et je suis parvenu à réaliser mon meilleur temps en jouant sur les phases de freinage. Je pense que j’ai perdu un peu de temps à cause de mes réglages à l’arrière. Cela reste néanmoins notre meilleure qualification depuis un moment.

Sur le sec, je suis très rapide sur le premier secteur. Nous rencontrons quelques difficultés sur les virages rapides. Nous avons quelques solutions à essayer, mais pour cela il faudrait que le warm up se déroule sur le sec. Nous verrons demain si la météo nous le permet.

Pour la course, nous viserons le Top 10 comme d’habitude. Je pense que j’ai le potentiel de marquer de nombreux points.”

Loris gb 4

Course Dimanche:

Plus de peur que de mal pour Loris Baz

Le mythique circuit de Silverstone a souvent souri à Loris Baz avec notamment deux victoires en WorldSBK par le passé. Ce dimanche, la donne n'a pas été la même pour le pilote français victime d'une lourde chute quelques instant après l'extinction des feux.

Placé en 13e position sur la grille, Loris réalise un bon départ, mais un terrible accrochage avec Pol Espargaro oblige la direction de course à brandir le drapeau rouge. Conscient, il est aussitôt évacué par ambulance. Après un premier bilan au centre médical, il s'en sort avec une brulure à la cuisse. Souffrant de maux de tête en fin de journée, Loris a préféré passer un scanner ce soir plutôt que d'attendre lundi comme il l'avait prévu.

Fort heureusement, l'examen n'a rien décelé. Les plaques et les vis de son pied blessé au Mugello n'ont pas bougé. Le Français profitera de ces quelques jours pour récupérer avant de se rendre à Misano, circuit de son meilleur résultat en Grand Prix la saison passée (4e à l'arrivée).

"Ce fut une grosse frayeur ! Je suis plutôt bien parti. Pol me double dans le premier virage. Je me place alors à côté pour repasser à l'intérieur au virage suivant. À ce moment, je suis surpris par Danilo (Petrucci) qui freine très tôt. Lorsque je réalise que je vais le percuter, j'essaie de l'éviter en me plaçant à droite. Pol (Espargaro) est alors sur sa trajectoire et je le percute. À partir de là, je ne me souviens de rien jusqu'à mon arrivée dans l'ambulance. Selon les premiers examens, aucune blessure sérieuse n'a été diagnostiquée.

J'avais toutefois mal à la tête en fin de journée, et je me suis donc décidé à passer un scanner qui n'a rien révélé. J'ai principalement mal au pied ainsi qu'à deux orteils. Je souffre d'une bonne entorse et d'une brulure à la cuisse.

Je suis vraiment chanceux et je tiens à m'excuser auprès de Pol. Je n'ai vraiment pas pu l'éviter, il n'y avait pas d'autre solution. C'est dommage, car il y avait la possibilité de faire une bonne course aujourd'hui. Je vais me reposer et me préparer pour le prochain Grand Prix à Misano en fin de semaine."

Loris gb 5

Tchequie Brno 19, 20 et 21 Aout 2016

Baz brno 1Baz brno 5

Essais Vendredi

Objectif Q2 pour Loris Baz à Brno

Après avoir quitté les vallées autrichiennes, Loris Baz et l’équipe Avintia Racing ont rejoint le mythique circuit de Brno en République Tchèque. Pourvu de longues lignes droites et de courbes rapides, le tracé correspond aux spécificités de la Ducati GP14.2.

Après la première séance d’essais libres durant laquelle le Français a pris ses marques, ce dernier a amélioré de plus de deux secondes cet après-midi pour signer le 12e temps au classement combiné devant Danilo Petrucci.

Demain, Loris vise un passage directement Q2.

"Dès ce matin, je me suis senti à l’aise sur la moto. Nous avons continué dans la même dynamique qu’en Autriche. Cet après-midi, nous avons bien amélioré et nous avons apporté quelques réglages supplémentaires à la moto qui se sont révélés positifs. Nous avons continué avec la même base de réglages que nous avions en Autriche, et nous avons amélioré notre stabilité sur l’avant. Je suis parvenu à boucler un bon tour. J’avais la possibilité de faire mieux, mais j’ai été légèrement gêné.

Du côté de mon pied, c’est un peu plus délicat sur ce tracé. Il y a de nombreux changements d’angles qui tirent légèrement sur mon pied, mais je me sens vraiment bien.

Demain, j’aimerais pouvoir passer directement en Q2 ou y arriver en passant par la Q1. Je pense que nous avons les moyens d’y arriver, et cela fait un petit moment que je ne me suis pas senti aussi bien. Nous allons travailler au maximum demain, pour préparer au mieux la course."

Baz brno 6Baz brno 7

Qualifs Samedi

C’est une nouvelle fois sous une météo clémente et un cadre idyllique que Loris Baz et l’équipe Avintia Racing ont entamé la journée de samedi sur le circuit de Brno en République Tchèque.

La troisième séance d’essais libres s’est pourtant révélée plus difficile pour le Haut-Savoyard. Victime d’une lourde chute au virage 5, il s’en est sorti indemne, mais très froissé avec une douleur à la hanche et au cou. Il n’est toutefois pas parvenu à améliorer son meilleur temps de la veille pour s’offrir une place en Q2.

Après avoir travaillé son rythme pour la course en FP4, le Français a terminé avec le 7e temps de la Q1. Alors que la pluie pourrait perturber la course dimanche, il s’élancera depuis la 17e place et il compte marquer de précieux points au classement.

“Ce matin, j’ai perdu l’avant en sortant légèrement en dehors de ma trajectoire habituelle. Il n’y a pas beaucoup de dégagement à cet endroit et j’ai terminé dans les airfences. Cette chute m’a froissé pour le reste de la journée. J’ai beaucoup moins mal ce soir, mais la chute a été violente. J’avais mal au cou, à la hanche et au pied, et il a fallu reprendre confiance pour terminer la journée correctement.

En FP4, il faisait beaucoup plus chaud et lorsqu’il fait plus chaud à Brno, l’adhérence de la piste est moins bonne. Nous avons apporté des réglages pour l’arrière et je suis parvenu à bien rouler sur pneus usés. En Q1, j’ai perdu du temps lors de mon premier run. J’ai ensuite attendu le bon moment en fin de séance, mais cela ne s’est pas passé comme je le souhaitais. J’étais encore très froissé, mais je suis confiant pour la course.

Qu’il pleuve ou non demain, je pense que de terminer entre 10e et 12e est plus qu’envisageable. Nous verrons demain selon les conditions.”

Baz brno 8Baz brno 10

Course Dimanche:

Loris Baz au pied du podium en République Tchèque

La pluie s'est invitée ce matin sur le mythique circuit de Brno en République Tchèque. Des conditions délicates qui n'ont pas perturbé Loris Baz puisqu'au warm-up, le Français s'emparait déjà du troisième meilleur temps.

La pluie s'est arrêtée peu de temps avant le départ de la course. Le choix des pneus a une nouvelle fois été au centre de toutes les attentions. Loris a fait le pari d'un pneu dur à l'avant et à l'arrière. Gêné par le trafic en début de course, le Haut-Savoyard a ensuite entamé une remontée jusqu'à revenir dans le sillage de son coéquipier Hector Barbera.

Dans les derniers tours, il est parvenu à prendre l'ascendant et à assurer une 4e place au passage du drapeau à damier. Loris égale ici son meilleur résultat en Grand Prix.

Meilleur représentant Ducati au classement, son coéquipier et lui offrent le meilleur résultat en MotoGP à l'équipe Avintia Racing. Désormais, Loris se concentre sur le prochain Grand Prix à Silverstone, lieu de sa première victoire en WorldSBK.

"Depuis le Grand Prix d'Allemagne, je savais que si une nouvelle course sur le mouillé se présentait, il fallait être attentif à la quantité d'eau sur la piste, en particulier pour le choix du pneu avant. Le pneu tendre, j'ai tendance à le détruire plus rapidement et à perdre le feeling. Au warm-up, je m'étais senti à l'aise sur le tendre, mais il s'est arrêté de pleuvoir. J'ai donc vraiment voulu partir avec le pneu dur à l'avant. J'ai hésité pour le choix à l'arrière, mais Adrien (Morillas) m'a conseillé le dur. C'était un pari, car il ne fallait pas qu'il pleuve de nouveau.

J'ai perdu un peu de temps en début de course pour doubler certains adversaires. C'est pour cette raison que je ne suis pas parvenu à suivre Crutchlow et Rossi dans leur remontée et que je n'ai pas terminé sur le podium. Je suis remonté progressivement jusqu'à la 6e place. J'ai ensuite vu que le podium n'était pas loin. Marquez a été bien panneauté et il a augmenté son rythme dans les deux derniers tours, le temps que je double Iannone et Hector. Je termine à deux secondes du podium, ce sera pour la prochaine fois.

C'est la meilleure façon de remercier l'équipe pour le contrat de la saison prochaine. Je n'étais pas présent à Barcelone lorsque Luis (Salom) a disparu tragiquement. Je voulais vraiment décrocher un bon résultat pour le lui dédier, et aujourd'hui, j'y suis arrivé.

Baz brno 11

J'ai d'excellents souvenirs à Silverstone pour y avoir gagné en WorldSBK en 2012 et 2013. Nous retrouvons peu à peu la confiance et depuis l'Autriche, nous remontons sans cesse la pente."

 

GP AUTRICHE 12-14 Aout 2016

Baz aut 1

Baz aut 11

Baz aut 2

Qualifs Vendredi

Loris Baz affronte le froid de l'Autriche

Niché dans les vallées autrichiennes, le Red Bull Ring offre un cadre unique pour accueillir le premier Grand Prix d’Autriche depuis la dernière édition qui s’y est tenue en 1997.

Durant le test qui s’est déroulé sur ce même tracé avant la trêve estivale, Loris Baz et l’équipe Avintia Racing ont été en mesure de rassembler des données essentielles pour appréhender au mieux ce weekend.

Ce matin, le froid qui s’est abattu sur le tracé n’a pas permis au Français d’exprimer pleinement son potentiel. Durant la deuxième séance, Loris a choisi de régler sa Ducati GP14.2 dans la même configuration qu’en début de saison afin de retrouver ses sensations.

“Ce matin, il faisait vraiment froid et je ne suis pas parvenu à faire monter les pneus en température. Je n’ai pas chuté et c’était le principal objectif de cette matinée, après ma blessure.

Cet après-midi, nous avons monté une moto similaire à celle que j’avais lors du test à Phillip Island avant le début de saison. J’ai donc profité de la séance pour retrouver mes sensations sur cette moto. Les premiers tours ont été positifs, mais je dois encore trouver quelques réglages pour accélérer encore davantage. Nous perdons beaucoup de temps sur les lignes droites. Nous ne nous attendons pas à des miracles, mais nous essayons de retrouver le feeling du début de saison. Au sujet des pneus, la deuxième séance a été bien meilleure même s’il faisait encore froid. Je pense que s’il ne fait pas trop froid en course, tout ira bien.

Le circuit compte beaucoup de virages à droite et cela fatigue légèrement mon pied. Je n’ai pas mal sur la moto, j’ai seulement mal en marchant. Demain, mon objectif sera de boucler beaucoup de tours. J’espère ensuite pouvoir retrouver mon feeling sur l’avant pour commencer à forcer davantage comme j’avais l’habitude de le faire.”

Baz aut 3

Qualifs Samedi

De nets progrès pour Loris Baz sous le soleil de Spielberg

Après le froid, c’est le soleil qui attendait Loris Baz et l’équipe Avintia Racing ce samedi à Spielberg. Dans ces conditions, le Haut-Savoyard a continué à travailler autour des réglages qui lui avaient réussi durant le test à Phillip Island avant le début de saison.

Loris a peu à peu retrouvé son ressenti pour parvenir à améliorer son meilleur temps de plus de 1,5 seconde. Néanmoins, il continue de perdre du temps sur les longues lignes droites du tracé autrichien. Il reste toutefois confiant pour la course et vise les points au passage sous le drapeau à damier.

“Nous avons remonté une moto dans la même configuration que celle que j’avais lors du test à Phillip Island. J’ai retrouvé mes sensations petit à petit, mais je manque toujours de confiance sur l’avant de la moto. Nous essayons de ne pas bousculer nos réglages afin de retrouver cette confiance. Nous avons progressé de une seconde et demie par rapport à vendredi.

Malheureusement, je continue à perdre du temps sur le lignes droites. Je perds près de neuf dixièmes sur Hector dans ces secteurs et cela se ressent davantage sur la durée d’un tour. En revanche, nous avons comblé l’écart sur les courbes. Nous avons trouvé la limite et nous essaierons de trouver des solutions au warm up. Nous verrons ce que cela donne en course.

Ce sera une course comme une autre. J’essaierai de remonter dans le premier tour, car mon rythme me permet de suivre quelques pilotes qui seront devant moi sur la grille. Il faudra ensuite ménager au mieux les pneus pour continuer à se faire plaisir tout au long de la course. C’est mon objectif pour aller vite.”

Baz aut 4

Course Dimanche:

Loris Baz retrouve les points en Autriche

Au coeur des vallées de la ville de Spielberg, le circuit du Red Bull Ring accueillait le Grand Prix d'Autriche, dixième rendez-vous du calendrier 2016.

Après avoir rencontré des difficultés dans le froid du vendredi, Loris Baz et l'équipe Avintia Racing ont décidé de revenir dans une configuration similaire à celle du test hivernal à Phillip Island.

Ce changement s'est révélé positif pour le Français qui marque les trois points de la 13e place au passage sous le drapeau à damier. Désormais, Loris se focalise sur le prochain Grand Prix de République Tchèque qui se tiendra dès la semaine prochaine à Brno.

"Cette course s'est beaucoup mieux passée que nous l'espérions. Le feeling que j'ai trouvé hier s'est confirmé aujourd'hui. Nous avons trouvé des solutions au warm up pour supprimer ce mouvement que j'avais sur l'avant.

Sur la première partie de la course, j'ai souffert de blocages de la roue avant. Je n'arrivais pas à freiner comme je le voulais. J'ai dû réduire mon rythme et laisser partir le groupe. J'ai attendu que mon réservoir se vide un peu après quoi le problème a disparu. Je suis parvenu à remonter sur Tito. J'avais un rythme similaire, mais j'ai réussi à le doubler dans le dernier tour.

Globalement, cette course a été positive, car je n'ai pas terminé si loin des autres groupes. Nous sommes encore loin de ce que nous voulons faire, mais nous nous rapprochons. Cela n'était pas arrivé depuis un moment.

À Brno, nous continuerons à utiliser ces mêmes réglages. Je pense que nous serons moins désavantagés qu'en Autriche, car Brno compte beaucoup plus de courbes rapides. D'un autre côté, ce tracé devrait renforcer les problèmes que nous avions jusqu'à présent. Cela permettra de confirmer nos réglages trouvés ce week-end. Je quitte le circuit heureux et c'est vraiment bon pour le moral.

Baz aut 5

Allemagne 15, 16 et 17 Juillet 2016

Baz all 1

Qualifs Vendredi

Retour positif pour Loris Baz au Sachsenring

Après avoir manqué le Grand Prix de Barcelone et le Dutch TT, Loris Baz fait son retour dans le paddock MotoGP ce week-end pour le Grand Prix d'Allemagne au Sachsenring.

Le Français a travaillé dur ces dernières semaines pour préparer son retour dans les meilleures conditions possible. Loris souffre toujours légèrement du pied droit, mais il a pour objectif premier de retrouver la confiance au guidon de sa Ducati GP14.2 avant la trêve estivale.

Pour la première séance d'essais libres, le Haut-Savoyard a doucement repris ses marques en bouclant un total de trois tours avant l'arrivée de la pluie qui est venue perturber ce retour en piste. Cet après-midi, il a été en mesure de boucler 18 tours rapides. Il enregistre son meilleur temps à moins de trois secondes du temps de référence.

Si le Français ne se fixe pas de résultats particuliers ce week-end, il espère néanmoins retrouver ses marques afin de se rapprocher progressivement du peloton, voire des points, à l'issue d'une course que l'on attend mouvementée dimanche.

"Cette journée a été compliquée en raison des conditions vraiment difficiles. Nous n'avons presque pas roulé ce matin. J'avais besoin de boucler quelques tours pour reprendre confiance. Cet après-midi, j'ai eu une bonne surprise : mon pied ne me fait pas du tout souffrir. Je manque simplement de force et il fatigue plus vite. Évidemment, sur la durée d'une course, je pense que cela sera plus délicat, mais c'est bien mieux que ce à quoi je m'attendais.

Hormis quelques soucis que nous devons régler, nous ne sommes pas si éloignés au classement. Après quelques semaines loin des circuits, je suis content de cette journée de reprise.

Nous n'avons pas réellement d'objectifs pour le reste du week-end. Tout dépendra des conditions, mais nous essaierons de gagner quelques places au fur et à mesure des séances tout en améliorant notre rythme. Nous voulons être prêts pour la course dimanche.

J'ai repris l'entrainement il y a deux semaines seulement et je pense que si la pluie venait à tomber dimanche, cela m'aiderait. La course est longue et le circuit est éprouvant physiquement."

Baz all 2

Qualifs Samedi

Loris Baz retrouve ses marques au Sachsenring

Loris consolide son retour positif en MotoGP, après de longues semaines de convalescence, en raison d'une lourde blessure à son pied droit. Toutefois, la pluie serait bien accueillie demain.

Sous un ciel clément et des températures plus élevées qu'hier, le Français a nettement pu progresser ce samedi au fur et à mesure de séances. Entre vendredi et samedi, il a ainsi gagné près de trois secondes sur son meilleur temps et il conclut la journée à moins de deux secondes de la pole position.

Pour la course, l'objectif sera de ne pas de prendre de risques, mais de se rapprocher le plus possible des points. Et si certains ont aimé retrouver le soleil aujourd'hui, la pluie pourrait être une alliée de taille, demain, pour le Haut-Savoyard qui souffre encore d'un manque de force au pied.

"Cette journée s'est plutôt bien passée, je reprends doucement le rythme. Nous avons commencé à traiter quelques problèmes, un bon signe puisque cela signifie que je commence à bien rouler. J'ai pu gagner du temps dès la troisième séance. La dernière séance libre s'est passée correctement, mais j'ai souffert des mêmes problèmes que j'avais déjà avant ma blessure, sur l'avant. Je manque cruellement de confiance sur l'avant. À tout moment, je peux perdre le contact avec le sol.

Nous avons trouvé une solution qui m'a permis de faire un tour rapide durant la qualification. Cette solution ne me permet pas de rouler sereinement, je roule avec l'appréhension que l'avant peut se dérober à chaque virage. Mon pied n'est pas là pour m'aider aussi. Je ne peux pas appliquer la force que je veux sur le repose-pied et je dois piloter avec le reste du corps.

Demain, je souhaiterais réellement qu'il pleuve. Je pense que cela pourrait m'aider, en particulier physiquement. Je n'ai repris l'entrainement qu'il y a deux semaines et ce tracé est très éprouvant. Bien évidemment, s'il pleut, il sera plus difficile de rester sur ses roues. Chaque condition a ses particularités, mais je reste convaincu que la pluie pourrait jouer en ma faveur."

Baz all 3Baz all 4

Course Dimanche:

Une course difficile pour Loris Baz au Sachsenring

Situé à quelques heures de route de la ville de Dresde, le circuit du Sachsenring accueillait ce week-end le Grand Prix d’Allemagne, 9e rendez-vous de la saison 2016.

Ce rendez-vous en terre allemande marquait aussi le retour de Loris Baz à la compétition. Le Français s’était en effet retrouvé écarté des circuits après s’être blessé lourdement au pied droit durant le Grand Prix d’Italie au Mugello.

Après avoir effectué un retour positif vendredi et l’avoir consolidé samedi, Loris espérait la pluie ce dimanche et son souhait a été exaucé. La pluie s’est abattue sur le Sachsenring au départ de la course pour cesser après quelques tours. Au terme d’une course mouvementée, Loris se projette déjà sur le test sur le circuit du Red Bull Ring en Autriche, mardi et mercredi, pour préparer sa deuxième partie de saison. Il profitera ensuite de quelques jours de repos et d’entrainement avant la reprise en août prochain.

“Une course très compliquée dès le départ. Il pleuvait sur la grille et très logiquement nous avons pensé que la piste ne sécherait pas si rapidement. Nous avons commencé la course avec le pneu sur lequel je me sentais bien au warmup, le plus tendre. Après quelques tours, la pluie a cessé et les pneus ont commencé à chauffer. À cause de cela, je n’avais plus aucun feeling sur l’avant.

Il me tardait de m’arrêter pour changer de moto. Après être passé au box, je suis reparti avec un pneu slick à l’arrière. La piste changeait tour après tour et j’ai manqué de chuter à plusieurs reprises. Malheureusement, il y a eu une petite incompréhension sur le choix des pneus au moment où je devais m’arrêter. J’ai donc changé de moto de nouveau pour passer sur des pneus intermédiaires. Ayant deux tours de retard, je n’ai pas pris de risques inutiles jusqu’à l’arrivée.

Ce n’est pas la course que j’espérais d’autant plus après avoir longuement mené le warmup sur le mouillé. Nous avions trouvé de bons réglages pour la course et tout se profilait comme il fallait si les conditions avaient été les mêmes en course. Je pense que sans ces problèmes, j’aurais pu marquer des points.

Je ne m’attendais pas à un week-end si difficile pour une reprise. Nous avons eu des soucis que nous avons pu résoudre. Ensuite, il ne fallait pas trop en demander à cause de mon pied. Nous allons profiter du test mercredi et jeudi en Autriche pour nous remettre sur le droit chemin. Ce test sera très important et conditionnera la deuxième partie de la saison.

Après ce test, je continuerai l’entrainement tout en prenant quelques jours de repos. C’est assez simple de concilier les deux durant l’été pour revenir en pleine forme.”

Baz all 5Baz all 6

Des nouvelles de Loris

Baz assen 5

Loris Baz se prépare pour le Sachsenring

Loris Baz s'est lourdement blessé au pied droit suite à une chute au premier virage du premier tour du Grand Prix d'Italie. Le Français souffrait de plusieurs fractures.

Opéré en Suisse, Loris continue sa récupération et ses broches lui seront retirées ce jeudi.

Absent à Barcelone, il devra aussi faire l'impasse sur le Dutch TT ce week-end. Le Haut-Savoyard prépare activement son retour au Sachsenring, prochain rendez-vous du calendrier.

"Il y a eu une belle évolution, mais ayant toujours mes broches, je ne peux toujours pas marcher. J'avais pour objectif de rouler à Assen, mais le chirurgien m'a dit que cela serait impossible. Je pense que si je n'avais plus les broches, j'aurais tenté de rouler. Je ne retirerai les broches que ce jeudi et cela ne m'aurait laissé que très peu de temps pour reprendre mes appuis.

Néanmoins, j'ai beaucoup progressé. Les orteils bougent de plus en plus et de même pour la cheville. Le pied est encore gonflé et mettre une botte serait compliqué. Je fais beaucoup de séances de kiné et dès que je n'aurai plus les broches, je pourrai faire de séances en piscine pour marcher comme il faut.

C'est dommage, car j'aime beaucoup le tracé d'Assen, c'est l'un de mes circuits préférés et un endroit qui a toujours bien marché pour moi. Il restera trois semaines avant le prochain Grand Prix en Allemagne. Je ferai tout pour être à 100%, ou au plus proche. Le Sachsenring ne devrait pas être trop exigeant pour le pied droit puisqu’il n'y a pratiquement que des virages à gauche. Cela devrait m'aider.

Ce n'est jamais agréable de voir le Championnat avancer sans toi, mais ce sont les risques. Comme d'habitude, je suis bien entouré donc cela se passe mieux et surtout cela aurait pu être bien plus grave. Avec la disparition de Luis, j'ai beaucoup relativisé, ma blessure n'est rien en comparaison à cela."

GP Barcelone

Baz out 2

C’est maintenant officiel; Loris Baz sera absent au Grand Prix de Catalogne.

Dimanche dernier, lors du Grand Prix d’Italie, Loris Baz a été percuté au premier virage par Alvaro Bautista. Si l’Espagnol s’en est sorti indemne, le Français s’est lourdement blessé au pied droit. Loris s’est fracturé quatre métatarses et s’est déplacé le cinquième avec un arrachement des ligaments.

Placé sous morphine puis sous anesthésie générale à l’hôpital du circuit, la blessure a pu être réduite. Il a ensuite fait le déplacement à Meyrin en Suisse à l’hôpital de La Tour pour y subir une opération mercredi entre les mains du Dr Adrien Ray.

Loris manquera le prochain rendez-vous du calendrier à Barcelone et vise un retour à Assen. D’ici là, plusieurs jours de repos sont prévus avant d’entamer une période de rééducation intensive.

Loris Baz: “L’opération s’est très bien passée. Dr Ray a fait un excellent travail et je tiens à le remercier. La blessure est malheureusement plus sérieuse qu’elle n’avait été diagnostiquée au début : 3 plaques ont été posées avec 15 vis pour maintenir les premiers métatarses. Deux clous ont été ajoutés pour maintenir le quatrième. Ils seront retirés d’ici à fin mai. Pour le moment, nous ne savons pas encore la durée de ma récupération. Il faut attendre quelques jours et observer l’évolution. Pour le moment, on parle d’une période de six semaines. Je manquerai donc le Grand Prix de Catalogne, mais je ferai tout pour revenir à Assen. Je dois rester coucher avec le pied en l’air pour drainer au maximum. Dans une semaine, je ferai une première visite de contrôle avec le Dr Finn Mahler qui m’avait suivi pour mes fractures des vertèbres il y a quelques années. Je garde le moral, ce sont les risques du métier. Et puis garder le sourire est la meilleure des thérapies ! Je prendrai le temps qu’il faudra pour être de retour à 100% et faire de bons résultats. J’en profite pour remercier toute l’équipe Avintia Racing, l’hôpital du circuit du Mugello, la Clinique Mobile et bien sûr mes parents, mes amis qui me soutiennent à 100% dans cette épreuve.”

Le MCA souhaite le plus prompt rétablissement à Loris  !

GP ITALIE - Mugello 20,21 et 22 Mai 2016

Baz mugello 5

Qualifs Vendredi

Classé dernier vendredi en Italie, le Français espère repartir du bon pied dès samedi matin.

C'est en 1976 que le premier Grand Prix d'Italie s'est tenu sur l'Autodromo del Mugello. Figé dans les vallées de la Toscane, le tracé italien fait partie des préférés de bon nombre de pilotes. Pour sa deuxième apparition au Mugello dans la catégorie reine, Loris Baz ne déroge pas à la règle puisque c'est un circuit qu'il apprécie, notamment après y avoir brillé la saison passée en Open. 

Cette saison, au guidon de la Ducati, le Haut-Savoyard a coeur de briller une nouvelle fois. Ce matin, c'est pourtant une piste humide et un ciel voilé qui attendaient la grille MotoGP pour la première séance d'essais libres. Malgré ces conditions délicates, Loris a bouclé plusieurs tours équipé de pneus slicks.

Cet après-midi, le soleil est parvenu à percer à travers les nuages et la piste s'est nettement réchauffée. Dès le début de la séance, le Français a été victime d'une casse moteur. Contraint d'utiliser sa seconde machine, Loris s'est retrouvé gêné par du dribble, le même problème dont il a souffert au Mans durant le Grand Prix de France. 

Samedi, Loris testera un nouveau pneu proposé par Michelin en espérant que ses problèmes seront définitivement résolus. 

Loris Baz : “En Argentine, il y a eu beaucoup de chutes avec les pneus slicks dans des conditions mixtes. J'ai préféré rouler avec les slicks ce matin pour trouver de bonnes sensations. Ce genre de situation est toujours important pour l'avenir. Si nous rencontrons une nouvelle fois ces conditions, je serai en mesure d'imprimer mon rythme plus rapidement, à l'image du Grand Prix de Saint-Marin la saison dernière. On m'a toujours appris à faire cela, et je garde encore ce réflexe. 

Cet après-midi, j'ai cassé le moteur. Sur ma deuxième moto, j'ai eu autant de dribble qu'au Mans, si ce n'est plus. C'est toujours le même problème et malheureusement, je parviens de moins en moins à rouler : je dois éviter la chute à plusieurs reprises grâce aux coudes.

Malgré cela, je suis convaincu qu'une fois que le problème sera résolu, tout reviendra dans l'ordre. Demain, nous continuerons d'essayer de nouveaux réglages. Il reste encore un nouveau pneu avant à essayer, et nous verrons si nous pouvons écarter ce problème une bonne fois pour toutes.”

Baz mugello 6

Qualifs Samedi

Loris Baz espère trouver une solution avant la course en Italie

C'est sous un soleil radieux que la deuxième journée du Grand Prix d'Italie s'est déroulée sur l'Autodromo del Mugello. Des milliers de spectateurs ont fait le déplacement pour assister à l'un des plus beaux rendez-vous de la saison MotoGP.

Une journée idéale pour Loris Baz qui espérait faire une croix sur ses problèmes de dribble dont il souffre depuis plusieurs épreuves. Si le rythme du Français a nettement pr...ogressé entre les deux journées, Loris est toujours victime de ces mêmes problèmes.

Le nouveau pneu avant proposé par Michelin aide la maniabilité de la Ducati, mais ne comble pas ce dribble permanent. Demain au warm up, le Haut-Savoyard tentera d'abaisser la position de la moto afin d'adopter une base de réglages similaire à celle de son coéquipier Hector Barbera.

"C'est encore une journée très difficile pour moi et cela commence à devenir désespérant, si ce n'est inquiétant. Ce matin, j'ai bouclé deux tours pensant que les problèmes avaient disparu. Nous avons trouvé quelques détails qui nous ont permis d'aller plus vite. Nous avons réussi à réduire l'écart sur le reste du groupe, mais il nous en manque encore beaucoup. Finalement, les problèmes existent toujours et je suis toujours bloqué par les mêmes choses. J'ai beau essayer de rouler malgré le dribble, mais je n'y arrive pas. D'autres à l'image de Hector y parviennent, alors que c'est impossible pour moi.

Nous avons essayé le nouveau pneu avant proposé par Michelin. Si la moto est plus maniable, le dribble est bien pire. Demain, nous allons essayer de rabaisser la moto. J'ai toujours roulé sur des motos plus hautes que celles de Hector. Nous allons voir si cela peut nous aider pour la course. Nous espérons enfin sortir la tête de l'eau."

1. Valentino Rossi 1'46.504
2.
Maverick Viñales 1'46.598
3. Andrea Iannone 1'46.607
4.
Marc Marquez 1'46.759
5. Jorge Lorenzo 1'46.882
...
21. Loris Baz 1'48.991

Baz mugello 7

Course Dimanche

Plus de 100.000 spectateurs ont fait le déplacement ce dimanche au Mugello. Sous le regard des collines toscanes, Loris Baz espérait s’illustrer et faire une croix sur les problèmes dont il souffre depuis plusieurs Grands Prix.

Pour cette première course italienne de la saison sur les terres de Ducati, le Français pensait avoir trouvé un début de solution. Malheureusement, il n’a pas été en mesure de mettre à profit ce travail en course. Auteur d’un bon départ, Loris Baz a opté pour la prudence au premier virage. Malheureusement, le pilote Ducati a payé les conséquences d’une collision entre Alvaro Bautista et Jack Miller.

Loris Baz souffre de plusieurs fractures au pied droit. Une luxation a été réduite sur place au centre médical. Il subira une opération cette semaine en Suisse. Il espère être de retour à Barcelone dans quelques jours pour le prochain Grand Prix de Catalogne.

” J’ai pris un bon départ, mais je n’ai pas trouvé l’ouverture au premier virage. Je suis passé l’extérieur sans prendre de risques. Je ne sais pas vraiment qui est venu me percuter, mais je me suis retrouvé dans le bac avec Alvaro et Jack. Alvaro est aussitôt venu s’excuser. J’ai aussi immédiatement compris que mon pied était blessé.

Le Centre Médical m’a très bien en charge. Placé sous morphine, j’ai passé des radios : quatre fractures ont été diagnostiquées ainsi qu’un métatarse déplacé. J’ai été placé sous anesthésie générale afin de remettre le métatarse en place. Je prendrai le chemin de la Suisse demain pour subir une opération.

Je n’ai jamais souffert d’une blessure comme celle-ci et il est encore trop tôt pour dire aujourd’hui si je serai de retour pour le Grand Prix de Catalogne. S’il faut manquer la course pour être au mieux ensuite, je le ferai. Ce qui me gêne le plus sera de manquer le test qui suivra le Grand Prix, car nous en avons vraiment besoin.

http://i.makeagif.com/media/5-23-2016/5s4QWl.mp4

Baz mugello 8

 

GP DE FRANCE - LE MANS 6, 7 et 8 Mai 2016

Baz lemans 1

Jeudi – Conference de Presse

Le genre de photo qui me rend fier... Je l'ai regardé, j'ai rêvé de rouler en GP! J'ai toujours cru en mon rêve le chemin a été parsemé d'embûches mais grâce à mon entourage et surtout mes parents je suis en conférence de presse à côté de lui... Il reste du boulot mais c'est déjà une belle progression!

Baz lemans 4Baz lemans 5

Qualifs Vendredi

Une première journée positive pour Loris Baz à la maison

Loris Baz est satisfait du premier jour de son deuxième Grand Prix à domicile au Mans. Victime d'une chute sur les deux séances, le Haut-Savoyard a entamé la journée avec le 9e temps de la première séance d'essais libres. Il conclut ce vendredi en 15e position au classement combiné, mais il sait ce sur quoi travailler demain pour se placer dans le Top 10.

Il espère disputer une nouvelle Q2 après celles à Austin et Jerez... et briller devant ses fans venus en masse sur le circuit Bugatti du Mans.

"Contrairement ce que l'on pourrait croire, cette journée s'est plutôt bien passée. Le feeling était déjà bon ce matin. J'ai perdu l'avant dans les derniers tours, mais nous avions travaillé sur les vieux pneus toute la séance. Je suis tout de même parvenu à réaliser mon meilleur temps avec un pneu vieux de 21 tours.

Cet après-midi, nous avons essayé deux motos différentes, mais celles-ci ne m’allaient pas. Nous avons donc décidé de revenir à la configuration de ce matin. Je suis parti sur le pneu tendre et j'ai attendu une roue. Je pense qu'en attendant, mes pneus ont refroidi. En entrant dans le virage de la Chapelle, j'ai perdu l'avant une nouvelle fois.

Globalement, cette journée est positive. Nous avons bien roulé et nous avons un bon rythme. Nous verrons demain ce que nous arriverons à faire. J'espère pouvoir me placer une nouvelle fois en Q2 demain. Nous devons juste travailler davantage sur la moto pour qu'elle soit encore meilleure."

Baz lemans 6Qualifs Samedi

Une journée à oublier pour Loris Baz au Mans

Après une première journée positive, Loris Baz et l'équipe Avintia Racing espéraient concrétiser ce samedi durant les qualifications. Souffrant de problèmes, le Français a testé plusieurs bases de réglages différentes, en vain.

Loris n'est pas parvenu à trouver de solutions à temps. Il s'élancera depuis la 21e position sur la grille de départ. Devant ...son public, Loris mise sur le warm up pour découvrir les réglages qui feront la différence en course.

"Ça a été l'une des pires qualifications de ma carrière. Je n'ai jamais eu autant de problèmes qu'aujourd'hui. La moto se comportait bien hier et je parvenais à réaliser des tours plus que corrects. Nous avons face à quelques problèmes que nous avons tenté de régler, mais nous n'avons pas réussi.

Nous avons essayé six configurations de moto différentes aujourd'hui et les problèmes persistent encore : la moto n'arrive pas à tourner en virage. Ce week-end, seul le pneu sur lequel je n'arrive pas à rouler depuis le test à Phillip Island est disponible. Peu importe les circuits sur lesquels ce pneu est disponible, mon ressenti est le même. À Jerez, malgré le dribble, j'ai tout de même réussi à rouler avec.

Il y a encore une solution que nous allons essayer demain matin. Je vais essayer de rouler sur le même pneu qu'à Jerez et sur une moto configurée comme vendredi. C'est une configuration qui me permet d'avoir plus de grip, mais qui ne corrige pas le problème de dribble.

Dans le sport de haut niveau, il n'y a pas de miracle. Si nous trouvons une solution, je pense que faire une bonne remontée sera envisageable. Pour le moment, je ne sais pas encore la façon dont je vais m'y prendre. J'espère simplement trouver une solution au warm up."

Baz lemans 7

Course Dimanche

 

Loris Baz marque de nouveaux points sur ses terres

Loris Baz a souffert durant cette édition 2016 du Grand Prix de France. Ne parvenant pas à trouver les bons réglages de sa Ducati GP14.2, le Français s'est élancé depuis la 21e position sur la grille ce dimanche au Mans.

Auteur d'un début de course prudent, Loris a su rester sur ses roues pour rallier l'arrivée en 12e position. Malgré ce week-end difficile, il marque de précieux points au classement provisoire. Il se concent...re déjà sur le prochain rendez-vous au Mugello, un tracé qui devrait s'adapter beaucoup mieux aux particularités de la Ducati.

"Je ne suis vraiment pas satisfait de ce week-end. Je ne crois pas me souvenir d'avoir autant souffert durant une course. J'avais simplement envie que la course se termine. J'ai eu la chance qu'il y ait eu plusieurs chutes, ce qui m'a permis de marquer de nouveaux points.

Malgré tout, ce n'est pas une réelle satisfaction. Nous n'avons trouvé aucune solution à nos problèmes ce week-end. Ce pneu avant devrait être proposé à plusieurs reprises cette saison. C'est un pneu que je n'apprécie pas depuis le test à Phillip Island.

Pour le Mugello, je n'ai encore aucune idée de l'allocation qui sera proposée. Peu importe, je ne pense pas que ça puisse être pire qu'au Mans. Nous devons continuer à travailler dur et à trouver des solutions. Nous reviendrons dans une configuration similaire à celle de Jerez et nous verrons.

Bien sûr, je suis d'autant plus déçu que ça se soit mal passé au Mans. Il y avait beaucoup de monde. C'est très frustrant de disputer une course dans ces conditions. L'an dernier, j'avais réalisé un bon Grand Prix et j'aurais souhaité confirmer ce week-end."

JEREZ ESPAGNE 22, 23 et 24 AVRIL 2016

Baz jerez 1

Qualifs Vendredi

 

Un début timide pour Loris Baz à Jerez

Le Grand Prix d'Espagne a donné son coup d'envoi ce vendredi pour Loris Baz et l'équipe Avintia Racing. Si le Français conclut cette première journée en 17e position après avoir été victime d'une chute dans les dernières minutes, son meilleur temps le place à seulement trois dixièmes du top 10.

Souffrant d'un manque d'adhérence sous le soleil de plomb espagnol cet après-midi, le Haut-Savoyard espère profiter des conditions matinales samedi matin pour retrouver de nouveau une place en Q2.

"Jerez est une piste vraiment atypique : le matin, les temps sont souvent très bons et le sont beaucoup moins l'après-midi. C'est d'ailleurs pour cette raison que nous sortons tôt le matin durant les tests hivernaux.

Ce matin, le 'feeling' était bon. Je souffrais de quelques problèmes électroniques que nous avons pu résoudre. L'après-midi, j'avais de gros problèmes d'adhérence sur l'arrière. Je ne suis pas le seul à souffrir de ce problème, mais je me suis probablement trop concentré sur ce point plutôt que de régler le reste de la moto. Je chute en fin de séance alors que j'étais sur le point d'améliorer.

Au classement, je suis peut-être loin, mais je reste à seulement trois dixièmes du top 10. C'est encourageant et je pense que nous allons trouver des solutions entre aujourd'hui et demain. Nous allons retrouver le rythme, mais il est évident que cette première journée a été plus dure que lors des premiers Grands Prix.

Un passage en Q2 directement risque d'être difficile bien qu'envisageable. Dans tous les cas, je pense que je peux facilement me battre pour les deux premières places en Q1. Demain matin, nous nous retrouverons dans une configuration qui m'a réussi ce matin."

Baz jerez 2

Qualifs Samedi

Loris Baz s'abonne à la Q2 en Espagne

Sous un ciel légèrement voilé, Loris Baz parvient une nouvelle fois à se frayer un chemin jusqu'en Q2. 17e temps au classement combiné des trois premières séances libres, il a d'abord dû passer par la Q1.

À l'issue de cette première séance de qualifications, le pilote Ducati s'est qualifié avec le deuxième temps le plus rapide et s'est offert une nouvelle place en Q2. Ayant consommé son quota de pneus avant cette séance, Loris doit se contenter de la 12e place avec un temps à un peu plus d'une demi-seconde de la première Ducati du classement.

Confiant, Loris prévoit de réaliser une course intelligente pour marquer de nombreux points au classement.

"C'était une bien meilleure journée que celle de vendredi. L'équipe a accompli un excellent travail pour tenter de résoudre mes problèmes. Ce matin, le classement était serré, mais je suis parvenu à faire une bonne FP4 avec les pneus course.

Nous avons toujours les mêmes problèmes, mais ils se sont atténués. J'ai bouclé une bonne Q1 et il me manquait des pneus en Q2. C'est vraiment dommage, car mon dernier tour rapide aurait pu être mon meilleur du week-end, mais je manquais de traction.

Nous allons encore travailler durant le warm up. J'ai encore beaucoup de dribble. Hormis ce point-là, tout va bien. Pour la course, nous partirons avec le pneu arrière médium, l'avant reste à décider. Il faudra faire une course intelligente. Il va falloir économiser les pneus et terminer la course sur un bon résultat."

Baz jerez 3

Course

Loris Baz entre malchance et satisfaction

Loris Baz s'est élancé depuis la 12e position sur la grille de départ ce dimanche à Jerez. À l'instar du Grand Prix des Amériques, Loris s'est fait percuter par un autre pilote. Concédant plusieurs places au classement, il est néanmoins parvenu à réaliser une remarquable remontée pour rallier l'arrivée en 13e position.

Le pilote Ducati marque de nouveaux points au classement provisoire et se concentre déjà sur le prochain rendez-vous... à domicile lors du Grand Prix de France au Mans.

"J'ai réalisé un bon départ, mais j'ai su rester prudent. Au premier tour, Redding m'a percuté et m'a sorti de la piste. J'ai perdu beaucoup de places au classement. Je suis parvenu à doubler Rabat et Miller. En revenant sur Redding, il a freiné très tôt, j'ai manqué de le percuter et j'ai dû tirer tout droit pour repartir dernier.

Initialement, nous avions prévu de conserver les pneus sur les premiers tours pour attaquer ensuite. Avec ces incidents, j'ai dû forcer sur les pneus, en particulier le pneu tendre à l'avant. Je l'ai malheureusement ressenti en fin de course, même si mon rythme était loin d'être mauvais en comparaison aux autres. Je roulais dans les mêmes temps que Smith et c'est pour cette raison que je n'ai pas pu combler l'écart sur lui.

Malgré tout, c'est un bon point d'avoir terminé la course. Il y a beaucoup de détails sur l'électronique à améliorer. Nous allons partir des données que nous avons rassemblées en course pour progresser.

Nous allons nous concentrer sur le prochain Grand Prix de France et tenter de nous approcher du Top 10 qui nous tend les bras depuis quelque temps."

Baz jerez 4

GP USA 8 a 10 Avril 2016

Bas usa 4

Qualifs Vendredi

Loris Baz déjà parmi les grands à Austin vendredi

Moins d'une semaine après le Grand Prix d'Argentine, Loris Baz et l'équipe Avintia Racing viennent de conclure la première journée du troisième rendez-vous de la saison à Austin sur le Circuit des Amériques. 

Auteur du septième temps au classement combiné des deux premières séances d'essais libres en 2’05.190, Loris se place déjà en position idéale pour la Q2 qui se tiendra demain après-midi. À un peu plus d'une seconde du temps de référence, le Français a aussitôt trouvé le rythme pour intercaler sa Ducati GP14.2 parmi les ténors de la catégorie MotoGP. Demain, malgré la pluie qui s'annonce menaçante, Loris espère continuer sur la même dynamique pour confirmer le résultat de ce vendredi. 

"Cette journée a été vraiment bonne. Dès la première séance, je me suis senti à l'aise. Le temps de cette séance n'était pas représentatif. Dans mon dernier tour rapide, je suis passé légèrement trop tard devant la cellule de chronométrage et mon temps n'a pas été comptabilisé. C'est dommage, car j'avais amélioré de près de six dixièmes. 

Je perdais encore beaucoup de temps dans les lignes droites. Nous avons travaillé sur l'électronique et sur la puissance avant la deuxième séance. Je suis parvenu à progresser cet après-midi. Le nouveau pneu que Michelin a apporté est vraiment bien. Bien que nous ayons encore du travail, je suis vraiment content de terminer si proche. Je suis à moins d'une demi-seconde de Iannone, second, tout en sachant que je perds encore quatre dixièmes sur les bouts droits. Je ne compte pas Marquez qui est légèrement au-dessus du lot pour le moment. 

Demain matin, la piste devrait rester sèche. Nous ferons le maximum pour passer directement en Q2. Sec ou mouillé, ça ne change rien, mon objectif est là. Nous essaierons de marquer le maximum de points dimanche."

Bas usa 3

Qualifs Samedi

Première Q2 pour Loris Baz à Austin

Après un vendredi sous les meilleurs auspices, c’est dans la même dynamique que Loris Baz et l’équipeAvintia Racing ont entamé la journée d’aujourd’hui. Le Français a signé son meilleur temps en 2’04.576 dans son avant-dernier tour rapide de la troisième séance d’essais libres. 8e temps au classement combiné, Loris s’est sélectionné pour la Q2 pour la première... fois depuis son arrivée en catégorie reine.

La séance des qualifications ne s’est pas déroulée comme il l’avait envisagé, mais le Haut-Savoyard est maintenant impatient de s’élancer depuis la 12e position sur la grille de départ du Grand Prix des Amériques. Loris a pour objectif principal de confirmer sa nette progression initiée depuis l’ouverture de la saison.

“Cette journée a réellement été bonne. J’ai roulé dans un bon rythme durant la troisième séance d’essais libres, ce matin. Je termine 8e et je me suis qualifié directement pour la Q2. Entre temps, il a plu et la piste avait évolué. Durant la dernière séance libre, nous avons tenté de rouler avec le pneu dur, mais mon ressenti n’était pas tout à fait le même qu’avec le pneu tendre, l’adhérence avait changé sur les entrées de virage.

Durant la Q2, je ne suis pas parvenu à retrouver le même rythme que ce matin. Durant un de mes tours rapides, j’ai perdu légèrement du temps en raison d’un faux point mort. Ce n’est pas la meilleure qualification, mais c’est la première de ma carrière en MotoGP. Ce qui est important, c’est que le rythme est bon. Demain, il faudra rouler intelligemment pour conserver les pneus. Notre choix de pneus est quasiment fixé. Je tenterai de prendre un bon départ pour suivre le bon rythme, tout en faisant en sorte d’économiser au maximum mes pneus. L’objectif est toujours le même : marquer des points.”

Bas usa 5

Course

Premier point de la saison pour Loris Baz à Austin

Qualifié en 12e position sur la grille de départ, Loris Baz a réalisé un bon départ pour se placer en 11e position après quelques virages. À l’entame du deuxième tour, Loris a une nouvelle fois joué de malchance. Touché par un pilote au premier virage, le pilote français a chuté. Toutefois, Loris est parvenu à reprendre la piste. Malgré un cale-pied et un bras oscillant endommagés, s’en suit une belle remontée depuis la 20e position. Le pilote Ducati a progressé tour après tour pour rallier l’arrivée en 15e position et marquer son premier point de la saison.

Dans une dizaine de jours, le Français rejoindra l’Europe et le tracé de Jerez de la Frontera qu’il affectionne pour disputer le Grand Prix d’Espagne. Malgré une douleur à l’épaule causée par la chute à Austin, Loris espère s’illustrer et marquer de nouveaux points au classement provisoire.

« Je ne sais pas réellement ce qui s’est passé. Au début du deuxième tour, au premier virage, je me suis mis en position pour doubler Bautista qui venait de me passer en ligne droite. J’ai freiné tard, comme il fallait. Au moment de prendre le virage, j’ai vu une moto tenter de me passer à l’intérieur alors que j’étais déjà le mieux placé. Je ne saurais pas dire si c’est lui qui m’a touché ou si c’est moi, en relevant la moto, qui a touché Bautista. Dans tous les cas, l’issue reste la même.

J’ai pu repartir, mais la moto était vraiment endommagée. Je n’avais plus de shifter, le bras oscillant était tordu et mon cale-pied mesurait un centimètre. Je me suis battu pour aller chercher un point.

Il y a eu des points positifs durant le week-end. Nous roulons de plus en plus vite et j’ai participé à ma première Q2. Ce qui compte est le dimanche. J’ai toujours été plus fort le dimanche, mais depuis le début de saison, c’est un jour qui ne veut pas me sourire. Il faut que nous terminions à la place où nous devons être à partir de Jerez.

D’ici là, je verrai comment se comportera mon épaule. Ce n’est qu’un coup, mais j’essaierai de revenir à 100%. C’est un circuit que j’aime bien et sur lequel j’ai toujours bien roulé. Nous pouvons aller vite partout, il faut simplement terminer les courses sans tomber, ça devient ma priorité. »

Argentine 1 au 3 Avril 2016

Baz argentine 2

Qualifs Vendredi

Des conditions difficiles en Argentine pour Loris Baz

C'est sur le circuit de Termas de Rio Hondo, situé dans la province de Santiago del Estero en Argentine, que le coup d'envoi du deuxième rendez-vous de la saison MotoGP 2016 a été donné.

Impatient de prendre la piste au guidon de sa Ducati GP14.2 après une première course interrompue prématurément, Loris Baz s'est confronté aux conditions pa...rticulières du tracé argentin.

Ce matin, malgré une piste poussiéreuse et une forte chaleur, le pilote français est parvenu à se hisser en 13e position, un peu plus d'une seconde derrière le temps de référence. Auteur d'un temps en 1'45.080, il est parvenu à améliorer de près de deux secondes cet après-midi en s'approchant de la barre des 1'43. 16e au classement combiné des deux séances, Loris est convaincu d'être dans la bonne direction pour s'approcher du top 10 demain. Malgré une forte probabilité de pluie, la motivation du Haut-Savoyard est à son maximum.

"Tout comme l'an dernier, la piste est très sale ici. Il n'y a pas eu d'activité sur ce tracé depuis décembre et la piste était pleine de sable. Je pense que c'est pire cette année. L'an dernier, le meilleur temps de la première séance était en 1'41 alors que ce matin, le meilleur temps se situait plutôt aux alentours de 1'43.

Cette première journée était compliquée. Je perdais l'avant partout. Ce phénomène ne nous concerne pas uniquement, puisque tout le monde en souffre. Les Honda semblent s'en sortir un peu mieux. Il est difficile de décider s'il fallait régler la moto pour ces conditions en sachant qu'elles changeront demain ou attendre. Nous avons tout de même trouvé certaines solutions. Le classement est très serré. Ce n'est pas là où je veux être, mais je ne suis qu'à quatre dixièmes du top 10. Nous espérons que la piste évoluera dans le bon sens demain.

S'il pleut, je n'ai aucune appréhension. En revanche, s'il pleut et que la piste reste toujours aussi sale, nous avons prévu de régler une moto différemment pour trouver un minimum de 'grip'. Demain, il devrait faire moins chaud et les choses devraient se stabiliser."

Baz argentine 3

Qualifs Samedi

Happy enough with my best QP of my career in motogp missed Q2 for nothing but after this hard day for me im happy! And confident for tomorrow!
Content d'avoir réussis ma meilleur séance de qualification de ma carrière même si je loupe la Q2 de très peu!
Journée un peu compliqué pour moi donc je suis très content et confiant pour demain!!!:)
Baz argentine 4

Course

Loris Baz joue de malchance en Argentine

Ce deuxième Grand Prix de la saison MotoGP 2016 s'est terminé prématurément pour Loris Baz et l'équipe Avintia.

C'est ...dans des circonstances particulières que la course s'est déroulée. Afin de ne pas répéter le scénario de la dernière séance d'essais libres hier qui a vu Scott Redding victime d'un problème avec son pneu arrière, la Direction de Course a décidé de réduire la course pour une distance de 20 tours avec un changement obligatoire de machine entre les 9e et 11e tours.

Après un excellent départ depuis la 13e position sur la grille de départ, le Français est parvenu à se hisser jusqu'en 7e position avant la mi-course. Loris a attendu le 10e tour pour changer de machine. Malheureusement, la deuxième Ducati GP14.2 du pilote français ne s'est pas comportée comme il le souhaitait et il a été contraint à l'abandon.

Malgré ce deuxième résultat blanc, le Haut-Savoyard dresse un bilan plus que positif de ce week-end argentin. Il se concentre déjà sur la troisième épreuve de la saison qui se tiendra la semaine prochaine sur le Circuit des Amériques à Austin.

"J'ai réalisé un très bon début de course en étant très rapidement dans le rythme. Je n'avais pas un très bon 'feeling' sur le pneu avant en raison de la température légèrement moins élevée par rapport à samedi. Toutefois, lorsque Dani Pedrosa m'a doublé, j'ai été en mesure d'améliorer mon rythme. À ce moment de la course, j'étais 7e. Il ne servait à rien de prendre trop de risque. La piste était encore mouillée par endroit et il était vraiment facile de partir à la faute.

Au changement de moto, j'ai souffert d'un problème technique à l'arrière. J'ai bouclé plusieurs tours, mais il était difficile de piloter sans danger. C'est avec regret que j'ai pris la décision d'abandonner peu de temps après. Je suis vraiment déçu, car il y avait vraiment la possibilité de faire un Top 5.

Mon équipe et moi allons prendre le temps d'analyser cette course, car, malgré tout, c'était un très bon week-end. Après une première journée délicate, l'équipe a accompli un excellent travail et le 'feeling' est bon aujourd'hui. Dès demain je me concentrerai pour être au mieux pour le prochain Grand Prix à Austin."

GP du QATAR 17-20 Mars 2016

Baz qatar 1

Qualifs Vendredi

Objectif Q2 pour Loris Baz au Qatar.

Alors que la piste évolue rapidement au fur et à mesure des passages, ce vendredi a été plus délicat pour Loris Baz et l'équipeAvintia Racing à Losail.

Victime d'une chute à haute vitesse durant la deuxième séance d'essais libres, le pilote français est tout de même parvenu à retrouver le rythme en fin de journée.

Au guidon de sa Ducati GP14.2, Loris a amélioré de plus d'une seconde son meilleur temps du vendredi pour se hisser en 13e position.

Samedi, le Haut-Savoyard aura pour objectif de préparer la course, mais il espère être en mesure de se sélectionner pour la Q2 et de se placer en troisième ligne sur la grille de départ.

"Je vais bien. La chute a été rapide, la moto m'a donné un grand coup dans le genou. C'est pour cela que je boitais en me relevant.

La journée a été plus délicate qu'hier. Le feeling était différent : j'avais beaucoup de grip sur l'arrière et très peu sur l'avant. Je perdais souvent l'avant et c'est d'ailleurs la raison de ma chute.

Lors de la troisième séance libre, nous avons essayé un autre pneu qui ne me correspondait pas non plus.

Nous avons perdu du temps et nous avons trouvé très tard ce qu'il nous fallait. J'ai retrouvé mes sensations et je suis parvenu à bien rouler.

Je n'entre pas en Q2 tout de suite, mais je pense qu'il nous manque encore quelques tours. Je pense que c'est plutôt positif. L'objectif sera de travailler pour la course.

Étant donné que le classement est très serré, la moindre erreur se paiera cher. Bien sûr, ce serait bien de pouvoir passer en Q2 et de nous placer en troisième ligne sur la grille.

Dans tous les cas, je ferai le maximum pour tenter d'y parvenir. Je sais que je suis meilleur en course que durant les essais.

Nous travaillerons pour la course principalement afin de corriger quelques détails et de rendre la moto encore plus maniable."

Baz qatar 2

Qualifs Samedi

Loris Baz : « L’objectif sera de marquer le plus de points »

Ce samedi a été plus difficile pour Loris Baz et l'équipe Avintia Racing au Qatar.

Les constantes évolutions de la piste ont poussé le pilote français à la faute au début de la dernière séance d'essais libres.

En conséquence, Loris a manqué sa place en Q2. En vue de préparer la course au mieux, l'équipe remettra la Ducati GP14.2 dans la configuration trouvée durant le dernier test hivernal, et avec laquelle il se sentait bien.

Loris espère remonter progressivement au classement et être en mesure de marquer de gros points à l'issue de cette course d'ouverture de la saison MotoGP 2016.

"C'est le type de journée où malheureusement il n'y a pas beaucoup de choses qui fonctionnent.

Dès le début de la FP4, je suis tombé sans en comprendre réellement les raisons. Je suis reparti sur la deuxième moto, mais il y avait quelques soucis et je ne suis parvenu qu'à ne faire qu'un seul tour.

Sur l'autre moto, je souffrais de 'dribble' et nous pensions que c'était le pneu. Durant la Q1, il s'est avéré que je n'avais aucun 'feeling' sur l'avant et je n'ai pas pu rouler comme je le voulais.

J'ai failli tomber plus de fois en deux tours que sur l'ensemble des tests hivernaux. J'ai tenté de faire du mieux possible, mais je savais que ça allait être difficile de passer en Q2.

Demain, nous allons remettre la moto dans la même configuration que durant le test. Je pense que nous nous sommes légèrement perdus dans les réglages avec cette piste qui évolue beaucoup et qui glissait.

La piste revient dans l'état dans lequel elle était durant le test et sur laquelle je me sentais bien. Bien sûr, il y aura plus de travail en partant 16e, mais la course est longue et le classement est serré.

Je vais essayer de faire une course sans erreur et de remonter petit à petit.

Au sujet des pneus, nous n'avons pas pu faire de simulation durant la FP4, mais durant le dernier test, nous avons bien roulé. Il faudra prendre soin de ne pas faire d'erreur avec le plein sur les premiers tours.

Les pneus tendres avant et arrière sont très constants. Je n'ai pas d'inquiétude à ce sujet, il faudra simplement apprendre de cette première course.

L'objectif sera de suivre le rythme et de marquer le plus de points."

Baz qatar 3

Course

Loris Baz veut concrétiser en Argentine.

Cette première course de la saison MotoGP 2016 s'est conclue prématurément pour Loris Baz et l'équipe Avintia Racing àLosail.

Auteur d'un bon départ, le pilote français s'est hissé jusqu'en 12e position en bagarre face à Aleix Espargaro.

Souffrant de problème de grip, Loris a tenté d'adapter son style de pilotage pour maintenir le rythme.

Sur un freinage un peu trop optimiste, il est parti à la faute et a été contraint à l'abandon.

...

Malgré ce week-end compliqué, Loris se concentre déjà sur le prochain Grand Prix d'Argentine durant lequel il espère pouvoir partir sur de bonnes bases et concrétiser ses bons résultats des tests hivernaux.

"La course était pourtant bien partie. J'ai pris un bon départ et j'ai réussi à remonter petit à petit. Je roulais avec Aleix Espargaro.

Ensuite, j'ai commencé à perdre du 'grip', en particulier à l'accélération, phénomène qui nous a gênés tout le week-end.

J'ai essayé de changer de style, de trouver des solutions. La moto étant bien sur les phases de freinage, j'ai essayé de freiner plus fort pour changer les trajectoires.

D'un tour à l'autre, j'ai été un peu trop optimiste à l'entrée d'un virage et j'ai perdu l'avant. Je suis un peu froissé, car la chute était rapide, mais je vais bien, c'est le principal.

C'est dommage, car en arrivant ici, il n'était pas prétentieux de dire qu'un top 10 était envisageable.

Il faut falloir repartir sur de nouvelles bases en Argentine, et je pense que ce n'est pas plus mal.

Le fait d'avoir roulé au Qatar avant la course nous a dirigés dans de mauvaises directions.

En Argentine, nous essaierons de trouver des solutions et d'évoluer progressivement séance après séance.

C'est un circuit que j'apprécie et je sais que je peux y faire de bons résultats. Ce n'est pas ce week-end qui me fera oublier tout le positif de cet hiver.

Le potentiel est présent, il va falloir comprendre pourquoi il y a eu autant d'erreurs ce week-end, sans alertes préalables.

J'espère qu'en Argentine, je parviendrai à retrouver le 'feeling' que j'avais lors des tests."

Baz qatar 4Baz qatar 5

 

TEST HIVERNAUX MotoGP

TEST QATAR 2-4 Mars

Baz qatar test 30

Baz qatar test 31

Loris Baz impatient de commencer la saison 2016

Loris Baz a conclu le dernier test officiel au Qatar sur une note positive malgré une légère chute.

Le pilote français a profité de cette dernière journée pour mettre au point les derniers réglages de sa Ducati GP14.2 avant le premier Grand Prix.

Satisfait de cette configuration, Loris s'est lancé dans une dernière simulation de course.

Une nouvelle fois victime d'un pneu défectueux qui a causé une chute sans conséquence, l'équi...pe Avintia Racing et le pilote français ont dû mettre fin prématurément à cette dernière séance.

Toutefois, le Haut-Savoyard est convaincu de son potentiel et sait qu'il a la possibilité de viser une meilleure position au classement.

Impatient de donner le coup d'envoi de sa deuxième saison en MotoGP, le pilote français profitera de ces derniers jours de la trêve hivernale pour continuer son programme d'entrainement intensif et mettre toutes les chances de son côté pour le premier Grand Prix.

« Nous sommes partis avec les vieux pneus afin de régler au mieux la moto. Nous avons trouvé une configuration qui était vraiment idéale et j'ai pu améliorer mon meilleur temps de cinq dixièmes en 1'56.00. Je l'ai réalisé avec un pneu avant qui avait déjà 30 tours et un pneu arrière qui n'était pas le meilleur puisqu'il avait déjà 8 tours. Grâce à ce réglage, j'ai réussi à retrouver la confiance de Phillip Island.

Nous sommes ensuite rentrés pour passer un pneu neuf. Et en repartant, il s'est avéré que le pneu avant avait un défaut. Un pneu avant défectueux, un peu comme celui de mon coéquipier qui avait chuté pour cette raison. Je perdais l'avant partout, mais j'ai tout de même insisté pour tenter d'améliorer. Sachant que je n'avais plus de pneu avant à disposition, j'ai continué. Je n'ai que très peu amélioré. J'ai chuté, car le pneu avant s'est détruit sur le côté droit. Puisque nous n'avions plus de pneus, nous avons décidé d'arrêter. C'est dommage, parce que je savais que nous avions le potentiel de faire une sixième place au classement en 1'55.5.

Je reste satisfait de ce test. Nous avons retrouvé le 'feeling' de Phillip Island et c'est de bon augure pour la course.

Le classement est serré et je pense qu'il y aura moyen de faire quelque chose durant le Grand Prix.

J'ai vraiment hâte de commencer la saison.

D'ici au premier Grand Prix, je vais en profiter pour réaliser une bonne semaine d'entrainement.

Je vais faire un peu de buggy et de moto sur glace.

Vivement le premier Grand Prix ! »

Classement de la dernière journée :
1.
Jorge Lorenzo 1:54.810
2. Scott Redding 1:55.326
3. Maverick Vinales 1:55.333
4. Marc Marquez 1:55.402
5. Valentino Rossi 1:55.429
6. Andrea Iannone 1:55.535
7. Cal Crutchlow 1:55.592
8. Andrea Dovizioso 1:55.700
9. Hector Barbera 1:55.733
10.
Pol Espargaro 1:55.882
13. Loris Baz 1:56.057

Baz qatar test 32Baz qatar test 34

 

TEST PHILLIP ISLAND 17-19 Fevrier

Baz pi 2

Baz pi 1

Loris Baz a indéniablement réussi sa séance d'essais à Phillip Island, qu'il a conclue au sixième rang.
À l'instar de plusieurs autres pilotes, le Français a gagné vendredi une demi-seconde en comparaison de la veille, une belle progression qui l'a hissé au sixième rang de la journée, à quatre centièmes du temps de référence.
Après une séance mouvementée à Sepang, où l'explosion de son pneu arrière l'a lourdement fait chuter, le pilote Avintia Racing a retrouvé la piste le co...uteau entre les dents. C'était notamment l'occasion de tester une nouvelle position de pilotage, aidé en cela par une nouvelle selle conçue par son équipe et de nouveaux cale-pieds.
"Je suis vraiment content", commente Loris Baz, deuxième pilote Ducati du classement. "C’est la toute première fois depuis que je suis sur cette moto que je peux forcer, trouver la limite et voir comment elle réagit."

Baz pi 3"[Vendredi] matin, j’ai bouclé deux très bons temps derrière Viñales en 1’29"7 et 1’27"5. J’ai ensuite fait de même derrière Dovizioso et Pedrosa que j’arrivais à suivre et qui me gênaient parfois. Malgré tout, je ne pensais pas encore être capable de faire ces temps tout seul", explique-t-il, lui qui a établi son meilleur chrono au cours de ces runs matinaux.
Revenu en piste vendredi après-midi après une interruption due à la pluie, Loris Baz a réalisé deux longs run qui l'ont vu à nouveau figurer dans la fenêtre des 1'29 et même retrouver les 1'29"5 de son meilleur chrono. "J’ai pu refaire mon meilleur tour seul, ce qui confirme que les choses ont bien évolué dans la journée et c’est très positif", se félicite-t-il.

Baz pi 4Convaincu par sa vitesse autant que par son rythme, Baz a véritablement passé un cap avec une GP14.2 désormais adaptée à son gabarit. 
"C’est un peu dingue de se retrouver là, mais c’est vraiment bien, en particulier en étant troisième devant Rossi durant la séance. Héctor et moi terminons premiers pilotes Ducati. Ducati est ravi pour nous et ça fait du bien à l’équipe. C’est positif pour le lancement de la saison le mois prochain", conclut-il.
Suite du programme au Qatar, à partir du 2 mars, un tracé qui lui est moins favorable et sur lequel il cherchera des confirmations. 
Le Français doit par ailleurs recevoir de la part de Ducati une selle plus légère, maintenant que sa position de pilotage est validée.

Baz pi 5

 

TEST SEPANG 1-3 Fevrier


Loris Baz conclut un test positif à Sepang
Loris Baz et l’équipe Avintia Racing viennent de terminer le premier des trois tests officiels de l’année 2016 sur le circuit de Sepang.
Malgré la pluie venue perturber le déroulement de la séance, le pilote français a réussi à améliorer son meilleur temps de ce test.

Baz sepang 14Il y a eu très peu d’action en piste ce matin à Sepang. La pluie s’est abattue sur le tracé malaisien dans la nuit jusque dans la matinée. Seulement quelques pilotes se sont aventurés sur piste humide. Il a fallu attendre la mi-journée pour que Loris reprenne la piste. Après 14 tours parcourus, il signe un temps en 2’02.541,
« Nous n’avons pas pu partir tôt ce matin, car il pleuvait. Nous sommes sortis vers midi et j’ai aussitôt eu un bon ‘feeling’, » explique-t-il, « J’ai mis un pneu et j’ai pu améliorer mon temps. Après dix tours sur ce pneu, j’ai signé mon meilleur temps de la journée. C’est un point positif, car on sait qu’à Sepang, le pneu a un avantage sur les deux premiers tours en particulier. Nous avons essayé plusieurs choses sur la moto pour trouver du ‘grip’. Nous avons progressé avant que la pluie se remette à tomber. Nous avons simplement roulé une petite heure de plus en fin de séance. Nous avons essayé de nouvelles choses comme travailler sur la longueur de la moto, mais elles ne me correspondaient pas vraiment. Nous avons remis un pneu neuf pour tenter de faire un temps, mais j’ai été gêné sur plusieurs tours. Dans tous les cas, c’était bien de pouvoir rouler après ma grosse chute hier et d’avoir progressé. »

Baz sepang 2

Concernant les conséquences de la chute d’hier, Loris se sent toujours froissé,
« J’ai de grosses courbatures au cou. J’ai mal au coude, mais ça ne me gène pas énormément. La douleur me gênait surtout lorsque le cou touchait les vibreurs. J’ai aussi quelques douleurs au poignet, mais nous n’avons pas fait de longues sorties, donc ça allait. »

En dépit de l’incident d’hier et de la pluie aujourd’hui, le Français est globalement ravi de cette troisième sortie au guidon de sa GP14.2,
« Je suis content. Nous n’avons pas pu faire tout ce que nous voulions, loin de là. Mais ce n’est pas grave, ce n’est que le début, les trois premiers jours de l’année. Il nous reste encore du temps. »

Le prochain test se tiendra du 17 au 19 février sur le mythique circuit de Phillip Island en Australie. Pour Loris, l’objectif de ce test sera de continuer le programme entamé à Sepang,
« Sepang et Phillip Island sont deux tracés très différents. À Sepang, il y a très peu de ‘grip’ en raison de l’humidité et de la chaleur. À Phillip Island, il fera chaud, mais beaucoup moins humide. Nous verrons comment la moto se comporte là-bas. C’est un circuit que je préfère et qui me convient mieux. Nous pourrons nous concentrer sur d’autres réglages. C’est très bien, ça nous fera trois bons jours de travail. »

Baz sepang 3

Classement de la dernière journée :
1. Jorge Lorenzo 1:59.580
2. Valentino Rossi 2:00.556
3. Marc Marquez 2:00.883
4. Cal Crutchlow 2:00.992
5. Casey Stoner 2:01.070
6. Dani Pedrosa 2:01.161
7. Danilo Petrucci 2:01.217
8. Andrea Iannone 2:01.223
9. Scott Redding 2:01.229
10. Maverick Viñales 2:01.244
17. Loris Baz 2:02.541

Temps de référence :
Pole position : 1’59.053 (Pedrosa, 2015)
Meilleur tour : 2’00.606 (Lorenzo, 2015)
Meilleur temps (Jour 2) : 2’00.095 (Petrucci)

Baz sepang 4

Interview motogp.com


Loris Baz fait le point sur ses préparations après ces premiers tests de Sepang, où il a été victime d’une lourde chute à 290 km/h.
Loris Baz, qui évoluait l’an... passé chez Yamaha Forward, poursuit son adaptation à la Ducati du team Avintia Racing. Le programme du Français a malheureusement été quelque peu écourté lors des derniers essais à Sepang en raison de la pluie et de cette violente chute en ligne droite. Partie remise à Phillip Island.
Comment vas-tu depuis cette chute et que s’est-il exactement passé ?
Sur le moment j’ai été un peu sonné, comme après une grosse chute. J’ai eu la chance de rien me casser. Il y a eu un souci avec le pneu, pourtant le team avait parfaitement respecté les pressions recommandées. Le problème n’a pas encore été identifié mais ce devrait être réglé pour les prochains essais.
Comment se passe l’adaptation à la Ducati ? En quoi est-elle différente de ta Yamaha de l’an passé ?
Je m’adapte plutôt bien. La Ducati GP14.2 a un plus gros moteur comparé à ma Yamaha de l’an passé. Elle est plus agressive et plus puissante à la fois. Après difficile de comparer les deux avec tous ces changements de pneus, d’électronique.
Mais dès le début j’ai eu un super feeling avec cette moto. A Sepang, c’était un peu plus compliqué. Cette chute nous a fait perdre pas mal de temps de roulage. Le jour suivant, on a eu de la pluie. Au final, on a encore moins roulé que les autres, on n’a pas pu progresser dans les domaines désirés. Nous avons encore beaucoup de travail concernant l’ergonomie de la moto, pour que je puisse trouver la bonne position. En Australie, le team a prévu d’amener une nouvelle selle et d’autres cale-pieds qui devraient me permettre d’être plus à l’aise et de moins charger en entrée.
Sur quels points devez-vous encore progresser ?
On doit encore progresser sur l’ergonomie de la moto. Après, les problèmes varient suivant les tracés. A Sepang, on a beaucoup souffert du pneu arrière. En Australie, la piste est encore différente. Mais il faut pouvoir se servir de ces séances de tests sur ces trois circuits pour remédier à certains soucis tout en apprenant à connaître la moto. Arrivé sur un week-end de course, elle sera sans doute ensuite plus rapide à régler.
Comment se manifeste le soutien de Ducati ?
Il y a en permanence deux personnes de chez Ducati dans notre box. Hector a en plus son télémétriste et moi aussi. En général en fin de journée, on reçoit aussi la visite d’ingénieurs, de Paolo Ciabatti. Ils viennent recueillir notre feeling. Ils nous demandent ce sur quoi on a travaillé. On voit qu’ils se sentent impliqués par ce qu’on fait et ça fait plaisir.
Quels sont tes objectifs pour les prochains essais ?
Je ne me suis pas vraiment fixé d’objectifs pour les essais. Je veux juste apprendre au guidon de cette nouvelle moto, progresser le plus vite possible et sans faire d’erreur. Grâce à ces essais, j’espère pouvoir en tirer tout son potentiel dès le premier Grand Prix. Je ne cours pas après le chrono même si malgré tout, on essaie toujours d’être au plus près des premiers. Mais ce n’est pas une fin en soi.
Loris Baz se rendra les 24, 25 et 26 février prochains à Andorre en compagnie de son coéquipier Hector Barbera, pour la présentation officielle du team Avintia Racing.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !