Loris Baz

Site officiel de Loris: http://www.loris-baz.com/

En Haute Savoie !

Baz 74 2
Baz 74 1

Test Intersaison

Baz qatartest 4
Baz qatartest 3
Baz qatartest 2
Baz qatartest 1

Test Qatar - Première simulation de course en MotoGP pour Loris Baz

Baz qatartest 5

Après avoir utilisé la première journée de samedi pour mettre au point sa Yamaha, le jeune pilote français de l’équipe Athina Forward Racing a peaufiné ses réglages le dimanche avant de se lancer dans un run équivalent à la distance d’une course…

Après avoir utilisé la première journée de samedi pour mettre au point sa Yamaha, le jeune pilote français de l’équipe Athina Forward Racing a peaufiné ses réglages le dimanche avant de se lancer dans un run équivalent à la distance d’une course.
Le but de Loris n’était pas de chercher à réaliser un chrono rapide sur un seul tour à tout prix, mais de s’habituer à sa machine sur longue distance. L’évolution de la moto pendant la course est en effet importante car son comportement varie au fur et à mesure que son réservoir se vide et ses pneus s’usent.
La chasse aux chronos continuait par contre entre les pilotes de pointe, et Andrea Dovizioso s’imposait sur sa Ducati devant le Champion du Monde en titre Marc Marquez (Honda) et son coéquipier Andrea Iannone. Ce trio de tête devançait les deux leaders de l’équipe Yamaha Jorge Lorenzo et Valentino Rossi.
Pour Loris, « La journée ne s’est plutôt pas trop mal passée. Nous nous sommes concentrés pour travailler sur le rythme de course. Pour cette raison, nous avons effectué une simulation sur la distance de l’épreuve. C’était pour moi la première fois que j’en pratiquais une, car je n’avais jamais fait de longs runs auparavant avec cette moto. J’en avais besoin.
« Dès les premiers tours, j’ai réussi à améliorer (de quatre dixièmes) mon chrono de la veille. Puis rapidement j’ai eu des sensations un peu bizarres avec le pneu avant, ce qui fait que je n’ai jamais réussi à faire de bons chronos pendant ce run. Ce furent mes moins bons temps depuis le début de ces essais. Mais le suis allé jusqu’au bout malgré tout pour voir ce que ça donnait sur la durée. Nous avons constaté ensuite au stand un petit défaut sur le pneu.
« Mais ce n’est pas grave car on a réussi à terminer ce run et à progresser un peu. C’est bien car ça me donne une idée de ce que sont les courses sur la durée. On a un peu réduit l’écart avec les premiers, même si la position au classement est un peu loin. On a toujours roulé en pneus durs, quand beaucoup passaient des pneus tendres. On a encore plusieurs choses à essayer lundi, dont un autre pneu avant, ainsi qu’un pneu arrière tendre. Nous tenterons peut-être de refaire un run long. Dans l’ensemble, ça se passe bien et c’est positif pour la suite. »
Les tests de Losail prennent fin ce lundi, et le Grand Prix du Qatar débutera avec les essais du jeudi 26 mars.
Résultats du deuxième jour 1 DOVIZIOSO, Andrea-Ducati Team 1:54.907 2 MARQUEZ, Marc-Repsol Honda Team 1:55.091 à 0.184 3 IANNONE, Andrea-Ducati Team 1:55.104 à 0.197 4 LORENZO, Jorge-Movistar Yamaha MotoGP 1:55.500 à 0.593 5 ROSSI, Valentino-Movistar Yamaha MotoGP 1:55.581 à 0.674 6 PEDROSA, Dani-Repsol Honda Team 1:55.582 à 0.675 … 23 BAZ, Loris-Athina Forward Racing 1:56.936 à 2.029
Chronos de référence Record des essais : 1’53.927 par Jorge Lorenzo (Yamaha) en 2008 Record des tests : 1:54.874 par Aleix Espargaro (Forward Yamaha) le 9/3/2014 Record du tour : 1’55.153 par Casey Stoner (Ducati) en 2008 Plus grande vitesse : 348,3 km/h par Andrea Dovizioso (Ducati) en 2014

Qatar - Qualif

Baz quatar 3
Baz quatar 2

Avec un ongle arraché le vendredi et des réglages difficiles à trouver pour sa moto comme pour les M1 d’usine et satellites, Loris a vécu samedi sa toute première séance qualificative dans la difficulté. Mais cela n’a pas affecté son moral, ni son envie d’apprendre et de bien faire, et il est prêt à tout donner pour obtenir le meilleur résultat possible à l’occasion de son premier Grand Prix.


Andrea Dovizioso réalisait la pole position sur sa nouvelle Ducati GP15, devant les deux Honda officielles de Dani Pedrosa et Marc Marquez. Venaient ensuite les deux autres Ducati d’Andrea Iannone et Yonny Hernandez, qui précédaient les trois premières Yamaha de Jorge Lorenzo, Bradley Smith et Valentino Rossi. Loris Baz, ayant réalisé le vingt-troisième temps, prendra le départ de son premier Grand Prix depuis la huitième ligne.


« Cette journée de samedi ne s’est pas passée de manière vraiment top, estimait Loris. Dans la quatrième séance libre, j’ai essayé de beaucoup rouler puis de passer un pneu neuf en vue de faire un chrono pour préparer la qualif. Il nous fallait rattraper le temps qu’on avait perdu hier. Le problème est qu’il a fallu travailler sur la moto pendant quinze à vingt minutes pendant la séance, donc je n’ai pas pu rouler beaucoup, ni prendre un bon rythme ou réaliser un super chrono. J’ai ensuite essayé de faire de mon mieux, d’attaquer, de prendre une roue et de souder.


« Lors de la séance qualificative, j’ai amélioré mon temps de quatre dixièmes, puis ensuite d’un dixième supplémentaire dans mon deuxième run. Je ne pouvais pas faire de miracle et gagner une seconde d’un coup ! Mais il ne manquait pas grand-chose. On va essayer de prendre un bon départ en course et d’accrocher un groupe un peu plus rapide que nous pour tenter de rester avec eux. Je suis sûr qu’en course j’arriverai à suivre. »


Résultats des essais qualificatifs
1 Andrea DOVIZIOSO-Ducati Team 1’54.113
2 Dani PEDROSA-Repsol Honda Team 1’54.330
3 Marc MARQUEZ-Repsol Honda Team 1’54.437


Catégorie Open
1 Hector BARBERA-Avintia Racing-Ducati 1’55.604
2 Mike DI MEGLIO-Avintia Racing-Ducati 1’55.729
3 Nicky HAYDEN-Aspar MotoGP Team-Honda 1’55.756
8 Loris BAZ-Athinà Forward Racing-Yamaha 1’56.454


Chronos de référence :
Record des essais : 1’53.927 par Jorge Lorenzo (Yamaha) en 2008
Record du tour : 1’55.153 par Casey Stoner (Ducati) en 2008
Plus grande vitesse : 348,3 km/h par Andrea Dovizioso (Ducati) en 2014
 

Baz quatar 1
Baz quatar 4

Qatar - Course

Pour son premier Grand Prix, Loris n’a pas été gâté avec un problème de pneu avant, mais il a néanmoins continué la course après l’avoir changé pour emmagasiner toujours plus d’expérience.


Cette journée de dimanche à Losail commençait bien lors du warm up avec un bon dix-septième temps pour Baz (sur vingt-cinq pilotes présents) à 1.5 du meilleur chrono réalisé par le Champion du Monde en titre Marc Marquez. Le tout début de course était également satisfaisant, mais rapidement un problème apparaissait au niveau d’un pneu, qui contraignait Loris à rentrer au stand. Tout espoir de résultat s’envolait, mais le jeune Savoyard débutant en Grand Prix reprenait la piste peu après avec un pneu avant neuf pour enchaîner les tours et emmagasiner l’expérience qui lui sera précieuse pour la suite de la saison.


Valentino Rossi remportait de manière fantastique ce Grand Prix, le 83e de sa carrière à 36 ans, à l’issue d’une remontée puis d’une bagarre magnifiques. Il était le véritable héros et réalisait un incroyable exploit, après avoir connu des essais pourtant difficiles. Parti seulement huitième sur la grille de départ, « Vale » s’emparait du commandement à deux tours de la fin et parvenait à dominer les deux toutes nouvelles Ducati Desmosedici GP15 d’Andrea Dovizioso et Andrea Iannone, qui le rejoignaient sur un podium 100% italien.


« Le warm up s’est plutôt bien passé, estimait Loris Baz, et c’est à ce moment que j’ai eu mon meilleur feeling de tout le week-end. J’avais repris un bon rythme. Je n’avais pas l’impression d’aller vite, mais par contre faisais des temps corrects, plus rapides que d’autres, donc c’était assez positif. Ça m’a mis un peu en confiance pour la course.


« En début du Grand Prix, j’ai loupé mon départ parce que nous n’avions pas une bonne cartographie, car nous ne sommes pas encore bien calés au niveau « map » pour les départs. Par contre j’ai fait un très bon premier tour, en doublant cinq à six pilotes dans les premiers virages. Le début du deuxième tour s’est également bien passé, puis j’ai senti immédiatement ensuite qu’il y avait un problème devant. C’était le pneu avant qui posait problème, comme ça avait déjà été le cas lors des tests. Je pouvais mettre de moins en moins d’angle, et moins freiner sur l’angle. J’ai pensé essayer de rouler comme ça jusqu’à l’arrivée, mais ça n’est plus devenu possible car c’était trop dangereux.


« Je suis rentré au stand pour changer le pneu avant, puis suis reparti avec le même pneu arrière pour avoir le feeling avec un pneu usé. Mais avec le pneu avant neuf, ça changeait la balance de la moto. Après j’ai pris un bon rythme et réalisé des temps corrects qui m’auraient permis de me battre pour le top 15 ou 16. Ce problème de pneu a été assez frustrant, mais j’ai découvert beaucoup de choses que je n’avais pas vues pendant les séances d’essais. Cette expérience sera utile pour les prochains Grands Prix aux Etats-Unis et en Argentine. »


Résultats du Grand Prix du Qatar
1 Valentino ROSSI-Movistar Yamaha
2 Andrea DOVIZIOSO-Ducati Team à 0.174
3 Andrea IANNONE-Ducati Team à 2.250


Catégorie Open
1 Hector BARBERA-Avintia Racing Ducati à 33.625 de Rossi
2 Stefan BRADL-Athinà Forward Racing à 33.944
3 Nicky HAYDEN-Aspar MotoGP Team Honda à 38.970
6 Loris BAZ-Athinà Forward Racing à 3 tours

Baz qatar 9

GP USA

Baz us 1

Essais du Vendredi GP USA

Baz usa 2

Baz : « Il me reste une importante marge de progression »


Le Français a dû découvrir le Circuit des Amériques sous la pluie avant de pouvoir faire quelques tours sur le sec vendredi après-midi.
Il n’est jamais facile d’effectuer ses premiers tours de roue sur une piste nouvelle quand on arrive en catégorie MotoGP™, tant les niveaux de pilotage et de performance sont élevés. Quand le circuit estcompliqué et que les intempéries s’en mêlent, cela devient franchement délicat.

Mais c’est le métier qui rentre pour Loris, avec l’occasion d’emmagasiner beaucoup d’informations et d’expérience. La suite du week-end texan est annoncée très humide par la météo locale, et d’ici dimanche soir le pilotage de la Yamaha de l’équipe Athinà Forward Racing sur le mouillé ne devrait plus avoir de secrets pour Baz. Lors de la première séance, sur piste détrempée, Loris se classait 20e à 4.7 d’Andrea Dovizioso (Ducati). Dans la deuxième séance de ce vendredi, la piste séchait progressivement et Baz était le premier à oser s’aventurer en slicks, ce qui lui permettait d’occuper provisoirement la 5e place à 16 minutes de la fin, sa meilleure position depuis qu’il est arrivé en MotoGP. Il terminait cette séance 23e à 4.5.

Sur ce circuit généralement considéré comme favorable aux Honda, qui y a gagné toutes les courses MotoGP organisées jusqu’à présent, Marc Márquez a été le plus rapide ce vendredi devant Cal Crutchlow, alors qu’Andrea Iannone amenait la première Ducati en 3e position, Aleix Espargaró la plus véloce des Suzuki 4e et Valentino Rossi la mieux placée des Yamaha 6e. Le coéquipier de Loris, l’Allemand Stefan Bradl, réalisait le meilleur temps de la catégorie Open avec le 8e chrono.

Loris Baz :

« La première séance, sur le mouillé, s’est plutôt bien déroulée, estimait Loris. J’ai réussi à apprendre assez bien le circuit. En fait, ça a été un petit peu moins difficile que ce que je pensais. Je me sentais bien et me suis bien amusé sur le mouillé. »

« Ensuite, sur le sec, j’ai ressenti mon manque d’expérience par rapport à ce circuit qui est assez technique par endroits. J’ai réussi à améliorer mes temps petit à petit, tour après tour. »

« J’ai réalisé mon temps le plus rapide lors de mon dernier tour, derrière Stefan (Bradl). Il me reste encore une importante marge de progression. La météo prévoit qu’il pleuvra pendant le reste du week-end, donc je vais faire le maximum ce samedi pour essayer d’obtenir la meilleure place possible sur la grille de départ. MOTOGP

 

Course GP USA

Baz us 4
Baz us 7
Baz us 6

Position Pilote Team Km/H Temps/Ecart
1 Marc Marquez Repsol Honda Team 158,6 43'47.150
2 Andrea Dovizioso Ducati Team 158,5 +2.354
3 Valentino Rossi Movistar Yamaha MotoGP 158,4 +3.120
4 Jorge Lorenzo Movistar Yamaha MotoGP 158,2 +6.682
5 Andrea Iannone Ducati Team 158,1 +7.584
6 Bradley Smith Monster Yamaha Tech 3 158 +10.557
7 Cal Crutchlow CWM LCR Honda 157,6 +16.967
8 Aleix Espargaro Team SUZUKI ECSTAR 157,5 +19.025
9 Maverick Viñales Team SUZUKI ECSTAR 156,3 +38.570
10 Danilo Petrucci Pramac Racing 156,1 +41.796
11 Hiroshi Aoyama Repsol Honda Team 155,8 +47.199
12 Hector Barbera Avintia Racing 155,8 +47.339
13 Nicky Hayden Aspar MotoGP Team 155,3 +56.484
14 Jack Miller CWM LCR Honda 155,2 +56.731
15 Alvaro Bautista Aprilia Racing Team Gresini 155,2 +57.372
16 Eugene Laverty Aspar MotoGP Team 155,1 +58.898
17 Loris BAZ Athinà Forward Racing 154,5 +1'08.787
18 Alex de Angelis Octo IodaRacing Team 153,8 +1'22.236
Karel Abraham AB Motoracing 154,7 5 Tours
Marco MELANDRI Aprilia Racing Team Gresini 150,1 11 Tours
Yonny Hernandez Pramac Racing 156,3 15 Tours
Mike di Meglio Avintia Racing 152 15 Tours
Scott Redding EG 0,0 Marc VDS 148,3 16 Tours
Stefan Bradl Athinà Forward Racing 155,1 18 Tours
Pol Espargaro Monster Yamaha Tech 3

Apprentissage difficile, mais utile pour Loris Baz

Pour sa deuxième course en MotoGP à l’occasion du « Grand Prix of the Americas » à Austin, Loris a poursuivi sa découverte de la catégorie. Il a continué à en explorer les différents aspects techniques et a terminé ce week-end texan avec beaucoup plus de connaissances, notamment dans le domaine des réglages et de l’utilisation des pneumatiques sur la durée totale d’une course.


Parmi les autres enseignements utiles de ce week-end, on retiendra aussi l’apprentissage de ce « Circuit of The Americas », ainsi que les nombreux tours effectués sur piste humide lors des essais. Le prochain Grand Prix se déroulera dès le week-end prochain en Argentine un peu sur la même longueur d’ondes, avec la découverte du circuit de « Termas de Río Hondo » que les autres pilotes connaissent déjà, mais que Loris va découvrir. Après la formation de base acquise au Qatar, aux Etats-Unis puis en Argentine, Baz arrivera ensuite en terrain connu à Jerez, avant d’aborder la cinquième épreuve de la saison, le Grand Prix de France qui aura lieu au Mans le 17 mai.


A Austin dimanche matin, Loris a réalisé le 16e temps du warm up (sur 25 pilotes présents). Partant ensuite depuis la 20e position sur la grille, il pointait à la 16e place à l’issue du premier tour, pour se classer finalement 17e. Il terminait 5e de la catégorie Open, à 21 secondes du premier Hector Barbera.


« J’ai encore loupé mon départ, de nouveau en raison de problèmes de cartographie et de puissance, expliquait Loris. Ensuite j’ai fait un bon premier tour, en doublant pas mal de pilotes, ce qui était bien. Mes premiers tours ont été rapides, j’arrivais à suivre, j’étais dans le rythme. Après, malheureusement, je me suis retrouvé avec le même problème que lors des qualifications, c’est-à-dire que je perdais beaucoup l’avant dans les virages à droite. Ça m’a gêné et je n’ai pas réussi à suivre longtemps le groupe dans lequel j’étais. C’était dommage car ce groupe se battait alors pour la 13e place.


« J’ai perdu du temps petit à petit avec ce problème à l’avant et j’ai un peu subi le reste de la course. En plus, comme je n’étais pas à l’aise avec l’avant, je me suis crispé sur la moto et j’ai terminé avec des crampes dans le dos. Ça n’a donc pas été vraiment facile, mais le côté positif est qu’on a appris pas mal de choses. On sait sur quoi on doit travailler, comme nos problèmes de l’avant quand il fait chaud. On retrouvera cette situation en Argentine où il fera chaud à coup sûr. On va donc travailler pour progresser, car on n’était pas loin de ce groupe, et on va essayer de rester avec eux pendant toute la course.


« Concernant mon bilan d’ensemble de ce week-end, je ne suis pas spécialement content car j’espérais quand même faire mieux. Mais il y a eu une progression séance après séance, et ça c’est positif. »

Baz us 3

GP ARGENTINE

Baz argentine 1

GP Argentine - Qualifs

« Samedi matin, je n’ai roulé qu’avec des pneus usés en rythme de course et ça s’est plutôt bien passé, j’ai réussi à améliorer mes chronos précédents, expliquait Loris. Lors de la 4e séance, il a fait nettement plus chaud, proche de la température qu’il fera en course. On a passé le pneu dur, qui ne nous convenait pas le matin en 3e séance, et ça a réglé pas mal de nos soucis.

« On pensait que ce pneu ne passerait pas ici, donc on n’en a pas pris beaucoup, et en fait on n’en a pas eu assez pour l’utiliser en qualification, si on voulait en disposer de suffisamment pour la course. On est donc parti en qualif avec le pneu tendre (ici en Argentine, le médium), mais je n’ai pu faire qu’un seul tour avec un grip « raisonnable ». J’ai néanmoins réussi à faire un bon chrono à 0.23 de Stefan, ce qui ne m’était jamais encore arrivé. Je ne suis pas très loin des premiers.

« Au niveau de la place, c’est encore un peu loin, mais on s’approche de plus en plus et j’en suis content. On a réglé nos problèmes de départ, ce n’est pas encore parfait mais je pense mieux partir dimanche que lors des deux premières courses. Après il faut que je réussisse mon premier tour, comme ça a déjà été le cas. Si j’arrive à gagner 3 à 5 places dans les premiers tours, je devrais me retrouver pas loin de Stefan. Peut-être même pourrais-je accrocher Eugene Laverty qui a ici un super rythme, comme je l’ai constaté en faisant une dizaine de tours derrière lui en FP4.

« Il ne faut pas que je laisse ces pilotes creuser l’écart pendant les premiers tours, mais que j’essaie de les suivre le plus longtemps possible pour faire une belle course. C’est la première fois que je m’amuse autant sur cette moto, que je prends autant de plaisir. On s’approche des bons chronos. Ce samedi a été très positif. »

Gp argentine qualif

GP Argentine - Course

Loris Baz :
« La course s’est bien passée. J’ai enfin réussi à prendre un bon départ. Pas le meilleur possible, mais nettement meilleur que ceux des deux premiers Grands Prix. Cela m’a permis de bien me placer et de doubler quelques pilotes, ce qui était utile. Ensuite j’ai fait un bon premier tour, comme d’habitude, et j’ai réussi à me retrouver seizième en partant vingt-deuxième. J’en ai été très content. Après j’ai connu quelques soucis de grip à l’avant pour la première fois de tout le week-end. J’ai donc perdu du temps sans comprendre pourquoi, j’avais l’impression que les problèmes connus le week-end précédent lors du Grand Prix d’Austin recommençaient. Mais je pense que c’était causé par le plein d’essence, avec lequel nous n’avions pas assez roulé lors des essais. Plus les tours passaient, mieux ça roulait. J’ai réussi à prendre un bon rythme et à trouver des trajectoires adaptées pour solutionner mes problèmes et utiliser les points forts de mon style et de la moto. Mes chronos se sont améliorés et j’ai fait mon meilleur tour en fin de course, ce qui était vraiment fort car je ne m’y attendais pas il y a quelques temps, je ne pensais pas en être capable. J’en suis donc très content. Ici on n’a pas droit à la moindre erreur et j’ai donc essayé de ne pas en faire. J’ai perdu un peu de temps avec quelques pilotes, mais j’ai réussi petit à petit à revenir près du premier Open. Mais j’ignorais qu’il s’agissait du premier Open et il m’a manqué quelques tours pour essayer de le passer. Je suis super content. On a fait un excellent travail avec le team et je remercie tous les mécaniciens et tous les gens qui travaillent dans cette équipe. Il ne faut pas oublier qu’il y a quelques mois on était assez loin de ça. J’ai toujours cru que j’allais y arriver, même si je savais que j’aurais peut-être besoin de plus de temps que les autres pour trouver les réglages de la moto en raison de ma taille. On a fait un grand pas en avant sur un circuit qui me plaît énormément. Maintenant il faut continuer sur cette lancée à Jerez, qui est également un circuit qui me plait beaucoup. Je vais tout faire pour essayer de finir encore dans les points, et viser pourquoi pas la première place en catégorie Open. On va essayer de viser des objectifs un peu plus élevés à chaque course, mais en tous cas je suis vraiment très content de ce qu’on a fait avec tout le team ce week-end. »
Gp argentine baz 3
Gp argentine baz 4

GP D'ESPAGNE

Baz spain 1

Vendredi :

« La première séance du matin a été bonne. Il y a eu de petits problèmes à régler, mais rien de dramatique. Pour une première séance, c’était vraiment positif. Après, j’ai fait une petite chute avec la deuxième moto. Je suis rentré au box puis reparti avec la première. J’ai fait un super chrono en réussissant à rester derrière Marquez pendant trois tours. J’étais vraiment content.

« L’après-midi j’ai eu plus de difficulté en raison de la chaleur de la piste qui avait augmenté d’environ 25°. On avait tous des problèmes de grip, de glisse et de patinage. La moto n’avançait pas et il était très compliqué de rouler. Je n’ai malgré tout tourné qu’avec de vieux pneus. On a essayé les durs et les tendres avec mes deux motos réglées différemment. En vieux pneus, j’ai fait des chronos pas trop mal. A une seconde de la première Open (en deuxième séance) ce n’était pas où on voulait être, mais on va tenter de régler les problèmes pour samedi.

« Je vais essayer de faire la meilleure qualif possible. Vendredi matin, on n’était pas loin d’être dans les dix premiers, donc on va essayer en troisième séance de rentrer directement en Q2. Je pense que ça va être un peu juste, mais on va tout faire pour réaliser la meilleure qualif possible.
»

Baz spain 2

Samedi :

« La journée a été assez difficile, un peu comme hier. Nous avons eu de nouveau des problèmes de grip avec ces conditions très chaudes. On tourne un peu autour des réglages, donc on a essayé plusieurs choses. Avec une moto un peu différente, je suis encore tombé dans le même virage qu’hier pendant la 4e séance, mais j’ai réussi à faire un bon chrono tout de suite après.
« En qualif ce n’était pas trop mal. J’ai fait un bon premier tour et je pensais avoir une bonne marge de progression pour le deuxième. Mais j’ai fait une petite erreur, je me suis un peu fait gêner et n’ai pas pu améliorer. Donc je suis un peu loin, mais pas tant que ça en termes de chrono. Par contre les pneus manquent de longévité et la course va être très longue. On a 27 tours à faire et on perd déjà beaucoup de grip après un tour.
« Ça va donc être long, mais on va voir comment se comportent les autres Open. Il nous faut trouver les bons réglages électroniques pour pouvoir continuer à aller vite, même avec le pneu qui se dégrade. On va essayer quelques petites choses au warm up.
« Ensuite en course on va tenter de faire encore un bon départ et un premier tour qui me permettent de me placer parmi les premiers Open. On a tous à peu près les mêmes problèmes. Si j’arrive à gagner deux petits dixièmes, j’espère pouvoir me battre pour les premières places en Open. On va essayer de les trouver lors du warm up, puis ensuite de faire la meilleure course possible. »

Baz spain 3

Dimanche :

« Cette course s’annonçait difficile, et elle l’a été. On a eu les mêmes problèmes pendant tout le week-end. Nous avons tenté pas mal de petites choses. Mais c’est compliqué sur un week-end de course de changer la moto de A à Z, parce que c’est prendre beaucoup de risques et qu’on risque de partir dans la mauvaise direction. On n’a jamais trouvé ce qu’il fallait.

« En course, j’ai un peu loupé mon départ et mon premier virage, mais j’ai bien réussi à m’en sortir sur la fin du premier tour. Cela m’a permis de gagner quelques places. Plusieurs pilotes étant partis en pneus tendres, je pensais qu’il y avait peut-être un coup à jouer en fin de course. Mais j’étais vraiment « au-dessus de mes pompes » pour les suivre, le couteau sous la gorge. J’ai vraiment tout donné pour suivre pendant les premiers tours les leaders Open, avec Stefan Bradl et Eugene Laverty. Mais j’avais le même problème que depuis le début du week-end : la moto manquait d’appui sur l’arrière, donc ne tournait pas. J’élargissais, puis le grip était insuffisant en sortie de courbe. Je forçais donc sur mon seul point fort : les freins.

« J’ai perdu l’arrière dans l’avant-dernier virage, ce qui a donné du mouvement à la moto jusqu’au dernier virage, où j’ai fini par élargir et perdre l’avant. C’était tout ou rien, j’étais au-dessus de 100%, et c’était difficile de faire ça sur une course complète. J’attendais que mon choix de pneu paie éventuellement, mais je n’ai pas réussi à aller jusque-là.

« C’est dommage, mais il n’y a pas de regret. J’espérais que ça passerait, mais je savais qu’il me manquait deux dixièmes. C’est difficile à inventer à ce niveau-là ! On va bien travailler pendant les tests de ce lundi pour essayer de régler nos problèmes. Le Mans sera je l’espère un bon week-end, avec une piste totalement différente. J’y ai à cœur de bien faire pour tous les fans à l’occasion de mon premier Grand Prix de France. »

 Baz spain 4

Grand Prix de France - Superbe douzième place pour Loris Baz

Baz lemans 2Baz lemans 12Baz lemans 15Avec sa moto et son cuir bleu-blanc-rouge aux couleurs de son Grand Prix national, Loris a réalisé la meilleure performance de sa jeune carrière en MotoGP en terminant à une très belle douzième place devant ses fans enthousiastes.


Le warm up se déroulait très bien, avec une seconde de gagnée par rapport aux qualifications. C’était un bon début de journée. En course, Baz partait depuis la vingt-deuxième place sur la grille, et il pointait déjà dix-septième à l’issue du premier tour. Il remontait ensuite quatorzième face à des pilotes beaucoup plus expérimentés que lui. Il passait treizième au huitième tour, à la lutte avec Alvaro Bautista, pilote d’usine Aprilia.


Après avoir distancé Bautista, il contenait les assauts d’Hector Barbera, habituel dominateur de la catégorie Open. Loris passait douzième au quinzième tour et réussissait à préserver cette belle position jusqu’au drapeau à damier. Il se classait ainsi deuxième de la catégorie Open derrière l’ex-Champion du Monde MotoGP Nicky Hayden. C’était la deuxième fois que Baz marquait des points cette année, après avoir terminé quatorzième en Argentine.


Ce cinquième Grand Prix de l’année démontre un bon début de saison pour Loris dont les progrès impressionnent beaucoup d’observateurs. Dans la catégorie la plus relevée du monde, il évolue de manière positive et satisfaisante, améliorant régulièrement ses résultats. Rendez-vous pour le sixième GP de la saison sur le circuit du Mugello en Italie le 31 mai.


« Il y a eu une bonne progression lors du warm up, mais j’étais encore un peu « pendu », expliquait Loris. On a réussi à faire un tour qui était le plus rapide depuis le début du week-end, ce qui était encourageant. Nous sommes allés dans une direction recommandée par Adrien Morillas, qui a été un grand soutien et je l’en remercie. On a relevé l’arrière et abaissé l’avant de la moto pour la rendre plus maniable. Ça a été positif et nous avons accentué cette tendance pour la course, ce qui s’est avéré positif. On a pris le départ sans trop savoir si ça allait le faire ou pas.


« Mon départ n’a pas été parfait mais j’ai réussi à réaliser un excellent premier tour pendant lequel j’ai gagné neuf ou dix places. Je me suis retrouvé ensuite à la limite pour suivre Maverick Vinales et Nicky Hayden. Je n’y suis pas arrivé et ai un peu rendu la main pour assurer, conserver ma position, et ne pas refaire la même erreur qu’à Jerez en chutant. La piste était un peu piégeuse. L’arrière de la moto était relevé et on aurait peut-être dû compenser sur l’avant car je perdais un peu l’avant, donc j’étais à la limite.


« Je voyais sur mon panneau « + 0.5 » pendant toute la course. Quand j’ai vu « + 0 » j’ai réussi à accélérer un peu et à creuser un écart de 0.5, puis 1 seconde, 1.5, 2 secondes, et quand j’ai vu « +2.5 » j’ai rendu un peu la main.


« C’était vraiment super car j’ai réussi à faire toute la course à un rythme meilleur que mon plus rapide tour de la veille. On a progressé et c’est positif. J’espère que nous allons continuer dans ce sens au Mugello, où ça devrait aller bien pour nous, si l’on excepte la ligne droite qui est un peu longue. Je souhaite que nous continuions sur cette lancée car c’était vraiment super de faire mon meilleur résultat au Grand Prix de France. »


Résultats du Grand Prix :
1 Jorge LORENZO-Movistar Yamaha MotoGP
2 Valentino ROSSI-Movistar Yamaha MotoGP
3 Andrea DOVIZIOSO-Ducati Team
12 Loris BAZ-Athinà Forward Racing


Résultats de la catégorie Open :
1 Nicky HAYDEN-Aspar MotoGP Team Honda
2 Loris BAZ-Athinà Forward Racing
3 Hector BARBERA-Avintia Racing
 

Italy - Mugello

Baz mugello 1

Pour le sixième Grand Prix de sa jeune carrière, Loris a réussi dans l’ensemble une bonne journée de samedi, avec une qualification honorable et une préparation sérieuse de la course. On peut donc nourrir des espoirs justifiés pour ce Grand Prix d’Italie qui se déroule sur le magnifique circuit du Mugello.


Baz se classait premier pilote de la catégorie Open au classement combiné des trois séances libres, avec le 16e temps au général, juste devant son coéquipier du Team Athinà Forward Racing Stefan Bradl. Pourtant sa plus grande vitesse de vitesse de pointe n’était que de 334,1 km/h, contre 350,1 pour la Ducati la plus rapide.


« La troisième séance d’essais libres a été satisfaisante dans la mesure où les modifications que nous avions effectuées sur la machine vendredi soir ont eu un effet positif, a expliqué Loris. J’étais en confiance avec la moto. J’ai réussi à faire un bon chrono dans les dernières minutes de la séance, me classant meilleur Open. C’était cool, car la première fois que j’obtenais ce résultat sur piste entièrement sèche. J’étais vraiment content. »


Après s’être positionné parmi les pilotes participant à la première séance de qualification, Baz et son équipe ont préparé la moto pour la course à l’occasion de la quatrième séance d’essais libres.


« A l’issue de la troisième séance, nous avions encore quelques petits soucis que nous avons pu régler pendant la FP4 (free practice 4). J’ai effectué de longs roulages en pneus usés pour préparer la course. »


Dans la séance de qualification, Loris réalisait un temps de 1’48.133, le troisième de la catégorie Open, à seulement 0.155 du premier Hector Barbera sur Ducati, et à 0.086 du deuxième Stefan Bradl.


« En qualif, j’ai réussi à faire deux bons tours avec mes deux pneus neufs. J’ai pu bien améliorer tout en roulant seul. Je ne suis pas parvenu à trouver une aspiration, ce qui m’a probablement fait perdre la première place Open. Il ne m’a manqué qu’un dixième, et ici au Mugello il était important d’avoir une aspi. C’était un peu dommage, mais comme il s’agit de ma meilleure qualification avec cette troisième place en Open, je ne peux qu’être content.


Ce Grand Prix d’Italie est un moment de la saison très important pour les fans de Valentino Rossi et de Ducati (en pole position avec Andrea Iannone), mais aussi pour l’équipe qui engage Loris, le Team Athinà Forward Racing que sont venus encourager de très nombreux amis depuis le début de ce week-end.


C’est à 14 heures que sera donné le départ pour 23 tours, soient 120,6 km. « La course va être un peu longue et probablement tactique, estime Loris. Je m’amuse bien, ce qui est positif, et j’attends ce Grand Prix avec impatience. »


Résultats des essais du samedi :
1 Andrea IANNONE-Ducati Team 1’46.489
2 Jorge LORENZO-Movistar Yamaha MotoGP 1’46.584
3 Andrea DOVIZIOSO-Ducati Team 1’46.610
18 Loris BAZ-Athinà Forward Racing 1’48.133


Résultats de la catégorie Open :
1 Hector BARBERA-Avintia Racing 1’47.978
2 Stefan BRADL-Athinà Forward Racing 1’48.047
3 Loris BAZ-Athinà Forward Racing 1’48.133

Baz mugello 4

Loris Baz douzième et vainqueur de la catégorie Open

Pour le sixième Grand Prix de sa jeune carrière en catégorie reine, Loris a réussi sur le difficile circuit du Mugello qu’il découvrait en MotoGP à marquer des points pour la troisième fois de l’année et à s’imposer en Open.


Parti de la 18e place sur la grille de départ, Baz était pointé en 14e position à l’issue du 4e tour. Il se bagarrait longtemps sur sa Yamaha Forward pour la 12e place avec Danilo Petrucci (Ducati), Yonny Hernandez (Ducati) et Scott Redding (Honda), les quatre hommes n’étant séparés jusqu’au 14e tour que par moins de deux secondes. En fin de course, Loris devait logiquement laisser partir ses trois adversaires qui disposaient d’électroniques plus perfectionnées permettant une meilleure gestion de l’adhérence des pneus arrière usés.


Le bilan d’ensemble de ce week-end est positif, avec la meilleure place de Loris sur la grille de départ (18e) depuis ses débuts, son plus faible écart à l’arrivée par rapport au vainqueur (42.158) et la victoire en catégorie Open. Il passe ainsi deuxième des Open au classement provisoire du Championnat du Monde, à 6 points du leader Hector Barbera (Ducati).


« En me réveillant dimanche matin, j’étais confiant concernant notre rythme, mais moins au sujet de la vitesse de pointe, expliquait Loris. Donc ça risquait d’être difficile en début de course contre les Ducati. Mais finalement j’ai bien réussi à m’en sortir pendant le premier tour et à distancer un peu les Ducati. Ensuite j’ai réussi à faire un bon début de course, alors que plusieurs pilotes chutaient. J’ai pu prendre la roue de Scott Redding pour essayer de partir avec lui et ça m’a permis de distancer les pilotes qui me suivaient.


« Nous sommes remontés petit à petit sur les Ducati Pramac. Puis à 11 ou 12 tours de l’arrivée j’ai dû commencer à ralentir un peu parce que je perdais du grip avec le pneu arrière tendre. Il était difficile de lutter contre des motos dotées de l’électronique officielle. Je me suis régalé tout le week-end et ai réussi à faire une super course pour finalement marquer des points et remporter la victoire Open que je souhaitais obtenir le plus vite possible.


« On est en avance sur les objectifs. On termine le premier tiers de la saison, or en début d’année j’espérais lutter avec les premiers Open à mi-saison. Maintenant je vais essayer d’en gagner d’autres et de continuer à travailler comme ça. On a vraiment progressé tout au long du week-end, et c’était très agréable de voir qu’à chaque séance on se rapprochait des meilleurs. »


Jorge Lorenzo a remporté en Italie une superbe victoire, sa troisième consécutive, devant Andrea Iannone et Valentino Rossi. Il se rapproche ainsi à seulement 6 points de son coéquipier Rossi au classement du championnat. Le prochain Grand Prix aura lieu le 14 juin à Barcelone.


Résultats du Grand Prix d’Italie :
1 Jorge LORENZO-Movistar Yamaha MotoGP
2 Andrea IANNONE-Ducati Team
3 Valentino ROSSI-Movistar Yamaha MotoGP
12 Loris BAZ-Athinà Forward Racing


Résultats de la catégorie Open :
1 Loris BAZ-Athinà Forward Racing
2 Hector BARBERA-Avintia Racing
3 Eugene LAVERTY-Aspar MotoGP Team
 

Baz mugello 3Baz mugello 2

Espagne Calalunya

Baz barcelone 1Baz barcelone 9Essais Vendredi et Samedi

Après avoir tourné vendredi en 1’42.968, Loris a un peu amélioré son chrono ce samedi matin lors de la troisième séance d’essais libres, avec le 21e temps en 1’42.817, malgré une petite chute. La séance la plus importante était la quatrième, où tous les pilotes roulent en configuration course afin de préparer le Grand Prix. Baz y a réalisé le 15e chrono (2e des Open) en 1’43.091. L’important était qu’il parvenait à effectuer 5 tours en 1’43, étant le seul dans ce cas avec son coéquipier de l’équipe Athinà Forward Racing Stefan Bradl. C’était donc plutôt positif et encourageant pour la course de dimanche. Malgré cela, le problème de drible persistant demeurait un sujet de préoccupation, et Loris travaille avec son équipe pour essayer une meilleure solution lors du warm up.


En qualification, Loris s’est classé 9e de la Q1 en 1’42.592, ce qui le fera partir depuis la 19e position sur la grille. La place sur la grille de départ n’a pas ici à Barcelone une importance capitale, car l’essentiel de la difficulté sera de gérer l’adhérence des pneus qui va diminuer très rapidement, probablement bien avant la mi-course.


Pour la première fois depuis Chris Vermeulen à Assen en 2007, Suzuki s’emparait de la pole position avec Aleix Espargaro, suivi à 0.08 par son jeune coéquipier Maverick Vinales. Le dernier doublé de Suzuki lors des qualifications de la catégorie reine datait de 1993, quand Kevin Schwantz précédait Alex Barros à Jerez en 500 cm3.


« Nous avons les mêmes problèmes depuis hier, de grip comme tout le monde, mais j’ai beaucoup de souci avec du drible à l’avant, expliquait Loris. Je suis toujours un peu à la limite, en train de tenir la moto sur le genou, et j’ai d’ailleurs fini par tomber à la fin de la troisième séance d’essais libres.


« Dans la quatrième séance j’ai eu bon rythme, mais toujours avec des problèmes de l’avant. Ces ennuis m’ont poursuivi en qualification, où je n’étais pas vraiment en confiance. J’ai eu un petit souci technique en cassant un pot d’échappement, mais ça ne m’a pas fait perdre beaucoup de temps. Sinon j’aurais pu rouler un petit peu plus vite.


« J’ai toujours ces problèmes de drible à l’avant qu’on essaie de résoudre, mais on ne trouve pas vraiment la voie, donc ce n’est pas facile. On va essayer de faire au moins une petite amélioration pour le warm up, puis de prendre un bon départ en course. Ensuite j’essaierai de survivre le plus longtemps possible aux avant-postes parce que ce sera une longue course. Je pense que les temps vont nettement augmenter en raison des pneus. Tout reste ouvert car l’usure des pneus va jouer un rôle important, mais pour l’instant c’est pour moi assez compliqué. »




Résultats des qualifications :
1 Aleix ESPARGARO-Team SUZUKI ECSTAR 1’40.546
2 Maverick VIÑALES-Team SUZUKI ECSTAR 1’40.629
3 Jorge LORENZO-Movistar Yamaha MotoGP 1’40.646
19 Loris BAZ-Athinà Forward Racing 1’42.592


Résultats de la catégorie Open :
1 Hector BARBERA-Avintia Racing 1’42.003
2 Stefan BRADL-Athinà Forward Racing 1’42.053
5 Loris BAZ-Athinà Forward Racing 1’42.592
 

Baz barcelone 10

Dimanche Course

L’épreuve espagnole disputée sur le circuit de Montmelo ne restera pas gravée comme un souvenir impérissable dans la mémoire de Loris, en raison d’un problème de drible de l’avant persistant. Mais elle lui aura permis de se rapprocher au Championnat du Monde MotoGP du leader actuel de la catégorie Open, Hector Barbera.


Qualifié dix-neuvième, Baz remontait en course jusqu’à la treizième position finale, à force de détermination et en profitant de plusieurs abandons. Il réalisait pendant ce Grand Prix son meilleur tour en 1’44.4, ce qui était nettement moins rapide que ce qu’il aurait souhaité. Mais il y a des jours où il faut savoir s’adapter à la situation et en tirer le meilleur parti possible, et c’est ce qu’il a fait malgré une certaine frustration.


Loris finissait à six secondes de la neuvième place, ce qui peut laisser supposer que dans de meilleures conditions un résultat supérieur était possible. Il n’était pas le seul à souffrir d’une adhérence précaire causée par le revêtement par endroits bosselé et par la chaleur, car huit pilotes chutaient, chiffre record cette année. L’un des deux points positifs de ce week-end, avec la progression au classement Open, est que le phénomène de drible est lié à des conditions particulières que l’on ne retrouve pas sur tous les autres circuits. On peut donc logiquement espérer que les choses se passeront de manière plus efficace lors du prochain Grand Prix qui aura lieu le samedi 27 juin à Assen et que Loris pourra y défendre ses chances à la régulière.


Le Grand Prix de Catalogne a été remporté par Jorge Lorenzo, qui signait ainsi sa quatrième victoire consécutive, avec 0.8 d’avance sur Valentino Rossi. L’Espagnol revenait ainsi à un seul point de son coéquipier au classement provisoire du Championnat du Monde. Avec 103 tours successifs en tête, Jorge établissait un nouveau record. Dani Pedrosa complétait le podium, à 19 secondes du vainqueur.


« La journée a été plutôt compliquée, estimait Loris. On a encore eu beaucoup de problèmes lors du warm up, sans trouver la solution. On a décidé pour la course de changer le basculeur qu’on avait reçu vendredi et qui m’avait fait faire un grand pas en avant d’entrée, pour voir si ça pouvait venir de là. Ça a amélioré certaines choses et détérioré d’autres au niveau du drible.


« Après le départ, j’ai mis quelques tours pour m’habituer à cette nouvelle configuration, puis j’ai perdu beaucoup de temps à doubler Mike (di Meglio). Ensuite je suis remonté sur Laverty, Miller et Bautista. Donc il y a eu du positif. Dans cette course qui a été une de nos pires, on aurait pu terminer 10e. Finir 13e c’est bien, mais ce n’est pas où j’ai envie d’être.


« Au moins ça sauve les meubles, ça marque des points et ça progresse au championnat. Je suis à 3 points de Barbera, mais c’est dommage de ne pas avoir pu terminer devant Laverty. Dans le dernier tour, j’ai essayé, ça a été un peu chaud et il m’a repassé. Ça ira mieux à Assen. On va travailler pendant les essais de demain pour résoudre les problèmes et essayer de gagner en Open aux GP des Pays-Bas. »




Résultats du Grand Prix de Catalogne
1 Jorge LORENZO-Movistar Yamaha MotoGP
2 Valentino ROSSI-Movistar Yamaha MotoGP
3 Dani PEDROSA-Repsol Honda Team
13 Loris BAZ-Athinà Forward Racing


Résultats de la catégorie Open :
1 Stefan BRADL-Athinà Forward Racing
2 Jack MILLER-CWM LCR Honda
4 Loris BAZ-Athinà Forward Racing

Essais du Lundi

Baz barcelone 11Ma journée d'essai! 3 tours bouclé! Hâte d'être a ASSEN

 

GP DES PAYS BAS - ASSEN

Baz assen 1Baz assen 2

Qualifs
 

Le week-end d’Assen avait bien commencé pour Loris avec le seizième temps le premier jour en 1’34.8, deuxième chrono des Open. La suite allait être plus pénible, avec le déclenchement d’une gastroentérite jeudi en fin de journée. Après une nuit très difficile, il participait à la troisième séance d’essais libres du vendredi matin dans un état de santé précaire, bien trop faible pour piloter rapidement une machine de MotoGP. Heureusement ensuite le personnel médical de la Clinique Mobile le plaçait sous perfusion pour lui faire récupérer de l’énergie et il pouvait affronter en meilleur état la séance de qualification.


Loris avait alors la clairvoyance de prendre la roue d’Aleix Espargaro et réussissait à suivre la Suzuki GSX-RR pendant deux tours, obtenant le bon chrono de 1’33.999. Il confirmait par la suite cette performance avec un temps de 1’34.2. Cela lui permettait d’obtenir la quinzième position, deux dixièmes derrière son coéquipier Stefan Bradl. Les deux pilotes du Forward Racing s’emparaient ainsi des deux premières places de la catégorie Open.


Malgré ces montagnes russes sur les plans physique et émotionnel, Loris réussissait sa meilleure qualification depuis son arrivée en MotoGP, après la 18e place sur la grille du GP d’Italie et la 19e du GP de Catalogne. Il ne reste donc plus à Baz qu’à passer une bonne nuit réparatrice pour être le plus en forme possible ce samedi à 14h, heure de départ du Grand Prix.


Le campionissimo Valentino Rossi réalisait la 61e pole position de sa carrière, avec un nouveau record absolu du circuit d’Assen. Il devançait Aleix Espargaro, qui servit obligeamment de locomotive à Loris, et les deux Honda de Marc Marquez et Dani Pedrosa.


« Je ne me suis pas senti très bien hier vers 17 à 18h, et en allant manger ça a empiré, expliquait Loris. J’ai attrapé une grosse gastro, donc je n’ai pas dormi de la nuit. Ça a été la pire nuit de ma vie et je ne savais pas comment j’allais faire pour rouler. Ce matin honnêtement ça a été très dur de monter sur la moto car je ne comprenais pas grand-chose.


« Au deuxième tour, j’ai failli m’en mettre une énorme car je n’avais pas d’énergie. Donc j’ai assez peu roulé. La Clinique Mobile a fait un bon travail, dont je la remercie, avant la FP4 pour me permettre de retrouver un peu d’énergie. Je me suis ensuite économisé pour faire deux tours rapides en qualification, et j’ai réussi en prenant une bonne roue. Ça s’est bien terminé. C’est ma meilleure qualif et avec mon coéquipier nous nous classons premier et deuxième en Open. Je n’en espérais pas autant ce matin. C’est bien.


« On n’a pas trop travaillé sur les réglages mais la moto est bonne et saine, donc ça devrait pouvoir le faire pour la course. Il semble possible de jouer les points, ce qui est positif. D’ici demain, ça ira mieux. Ça va déjà beaucoup mieux. Je ne serai pas à 100% mais je pense que ça devrait aller. »


Résultats des qualifications :
1 Valentino ROSSI-Movistar Yamaha MotoGP 1’32.627
2 Aleix ESPARGARO-Team SUZUKI ECSTAR 1’32.858
3 Marc MARQUEZ-Repsol Honda Team 1’32.886
15 Loris BAZ-Athinà Forward Racing 1’33.999


Résultats de la catégorie Open :
1 Stefan BRADL-Athinà Forward Racing 1’33.789
2 Loris BAZ-Athinà Forward Racing 1’33.999
3 Hector BARBERA-Avintia Racing 1’34.223

 

Baz assen 3

Course

 

Après des essais rendus difficiles en raison d’une intoxication alimentaire, Loris prenait le départ du Grand Prix depuis la quinzième position sur la cinquième ligne de la grille. Il pointait à la seizième place en début de course, juste derrière son coéquipier Stefan Bradl, offrant ainsi les deux premières positions de la catégorie Open à leur équipe commune Forward Racing.


Bradl chutait malheureusement au cinquième tour, laissant la quinzième position à Baz. Il restait vingt tours à parcourir, et aucun des pilotes précédant Loris ne connaissait de problème, si bien qu’il conservait cette quinzième place jusque sous le drapeau à damier, qu’il franchissait cinq secondes derrière le treizième Scott Redding et trois derrière Yonny Hernandez. Loris remportait la catégorie Open avec un peu plus de trois secondes d’avance sur le deuxième, l’Américain Nicky Hayden, ex-Champion du Monde MotoGP en 2006. Le leader du championnat Open Hector Barbera n’ayant pu terminer la course d’Assen, Loris revient donc à deux points de l’Espagnol. Le prochain Grand Prix aura lieu en Allemagne le 12 juillet et marquera la mi-saison.


Valentino Rossi remportait ce samedi le GP des Pays-Bas devant Marc Marquez. L’Italien augmentait ainsi son avance au classement provisoire du Championnat du Monde sur son coéquipier Jorge Lorenzo, qui ne pouvait terminer que troisième à Assen à 14 secondes.


« On a fait un bon warm up, en essayant quelque chose de satisfaisant, a expliqué Loris. Puis on a voulu changer ensuite autre chose avant la course, mais ça n’a pas été un bon choix. Nous ne sommes pas partis dans la bonne direction. Toute la première partie de la course avec le plein de carburant a été très compliquée. Je perdais beaucoup l’avant, donc c’était dur. Mais j’ai réussi malgré cela à prendre un bon rythme.


« J’étais deuxième Open, ce qui était notre place ce week-end car on n’a pas pu rouler beaucoup vendredi pour avoir le même rythme que Stefan (Bradl). Puis en course Stefan a chuté et j’ai tout fait pour garder cette première place. La deuxième partie de l’épreuve a été plus simple car j’avais un meilleur rythme avec moins d’essence.


« Ensuite j’ai géré jusqu’à la fin, en faisant de bons temps. Je n’ai pas terminé loin d’Hernandez et de Redding, donc c’était positif. C’est mal récompensé en termes de points, car il n’y en a qu’un seul. Mais je me rapproche d’Hector Barbera et suis toujours en bagarre pour la première place Open, donc c’est positif car ça fait un week-end de plus aux avant-postes. »


Résultats du Grand Prix :
1 Valentino ROSSI-Movistar Yamaha MotoGP
2 Marc MARQUEZ-Repsol Honda Team
3 Jorge LORENZO-Movistar Yamaha MotoGP
15 Loris BAZ-Athinà Forward Racing


Résultats de la catégorie Open :
1 Loris BAZ-Athinà Forward Racing
2 Nicky HAYDEN-Aspar MotoGP Team
3 Mike DI MEGLIO-Avintia Racing

 

Baz assen 4

GP D'ALLEMAGNE

Baz germany 1

ESSAIS:

Découverte positive de l’étrange Sachsenring pour Loris Baz

Ce curieux circuit, conçu à l’origine comme une piste d’auto-école, est lent, sinueux et étroit. Il est déséquilibré, c’est-à-dire que sur ses treize virages, dix tournent à gauche et seulement trois à droite. Il est unique dans le calendrier des Grands Prix et si Loris espérait compter sur son coéquipier du Forward Racing Stefan Bradl pour aider à régler leurs Yamaha grâce à son expérience, il faut s’en passer car le sympathique Allemand s’est fracturé un scaphoïde à Assen. Il est remplacé par l’Italien Claudio Corti.

Pendant la première séance d’essais libres, Marc Marquez tournait déjà plus vite en 1’21.7 que le record du tour (1’21.9), alors que Valentino Rossi lui répliquait à trois dixièmes. Loris apprenait patiemment et studieusement le circuit, avec comme meilleur temps 1’25.4, à 3.6 de Marquez.

L’après-midi, Baz progressait sérieusement, passant à 1.7 du meilleur chrono de Marc Marquez, vainqueur ici-même des cinq derniers GP auxquels il a participé. Il détient également le record absolu du circuit. L’Espagnol a bouclé cette première journée en tête devant Bradley Smith et Andrea Iannone, alors que Valentino Rossi était septième, 1.2 devant Loris. La situation est donc satisfaisante pour Baz, qui pour sa découverte du circuit figure dans la première moitié des pilotes Open, dont il est à moins d’une seconde du leader Hector Barbera. Si la météo est relativement fraîche (environ 12° le matin et 20° l’après-midi), aucune précipitation n’est prévue, ce qui permettra à Loris de poursuivre ce samedi dans de bonnes conditions son apprentissage progressif de ce tracé unique.

« Cette première journée s’est bien passée car je ne connaissais pas cette piste qui est dure à apprendre, plus difficile que je ne le pensais, expliquait Loris. Il y a beaucoup de virages aveugles, donc ce n’est pas facile. Mais j’ai bien réussi à me concentrer lors de la séance du matin, effectuant de nombreux tours avec la même moto et les mêmes pneus pour apprendre la piste, sans regarder le chrono.

« Cet après-midi j’ai réussi à bien améliorer quand j’ai commencé à attaquer et à régler la moto. Pour une première journée, je suis vraiment content. On n’est pas loin d’où on est d’habitude, alors qu’on ne connait pas la piste. Ce n’est pas le circuit le plus marrant et celui que je vais garder comme préféré, mais je pense qu’on peut faire un bon truc ce week-end. Jusqu’à présent, c’est positif. On va voir samedi où on peut améliorer. Il y a encore pas mal de marge, donc c’est encourageant.

« Je souhaite à mon coéquipier Stefan Bradl une prompte guérison afin qu’il soit en grande forme à l’occasion du prochain Grand Prix qui aura lieu à Indianapolis le 9 août. »

Baz germany 2

QUALIFS:

Après avoir réalisé le vendredi un chrono de 1’23.344, Loris a progressé le samedi matin lors de la troisième séance d’essais libres en 1’23.013, à 1.9 du meilleur temps de Marc Marquez. Lors de la quatrième séance, il alignait un total de neuf tours en 1’23. Il était un des trois seuls pilotes de la catégorie Open à y parvenir avec Hector Barbera et Jack Miller. Toutefois l’Espagnol, l’Australien et Nicky Hayden parvenaient à effectuer au moins un tour en 1’22, ce qui leur permettait de devancer Baz au classement ce cette séance. En moyenne, Barbera était un peu plus rapide, alors que Loris, Miller et Hayden avaient un rythme de course équivalent.

 En qualifications, Loris réalisait le dixième temps, améliorant sa meilleure performance en 1’22.394. Il s’élancera donc ce dimanche depuis la vingtième position sur la grille de départ. Le premier tour sera important pour bien se placer dans un bon groupe, sur ce circuit tortueux du Sachsenring où les dépassements ne sont pas évidents

 Marc Marquez, qui a gagné les cinq derniers Grands Prix d’Allemagne auxquels il a participé, a réalisé une très belle pole position, battant le record absolu du circuit de plus d’une demi-seconde. Il sera rejoint sur la première ligne de la grille de départ par Dani Pedrosa et Jorge Lorenzo, alors que Valentino Rossi s’élancera depuis la sixième position. De la pluie est prévue dimanche en fin de journée, et la course devrait donc se dérouler entièrement sur le sec

« J’ai réussi dès le début de la troisième séance d’essais libres à améliorer mon temps du vendredi, commentait Loris. C’était avec les pneus usés, après avoir entretemps modifié la moto. On a ensuite encore essayé de progresser pour régler quelques petits soucis résiduels, mais je n’ai pas réussi à améliorer en pneus neufs.

« Lors de la quatrième séance libre, j’ai été content de constater qu’avec les pneus pour la deuxième partie de la course, le rythme était plutôt bon. C’était un des plus rapides de la catégorie Open à mon avis. Seul Hector Barbera va un peu plus vite.

« Ensuite nous n’avons pas réussi à faire un tour aussi rapide que souhaité en qualification. C’était déjà le cas pendant cette matinée. Je ne suis pas parvenu à faire ce que je voulais en qualification, à trouver le petit plus nécessaire pour obtenir une meilleure place. Et j’ai fait deux ou trois petites erreurs. Mais je suis malgré tout confiant pour la course parce mon rythme est bon. Ça dépendra aussi du premier tour, des premiers virages. Je pense qu’il y a moyen de faire quelque chose de pas trop mal ici. »

Résultats des qualifications :

 1 Marc MARQUEZ-Repsol Honda Team 1’20.336

 2 Dani PEDROSA-Repsol Honda Team 1’20.628

 3 Jorge LORENZO-Movistar Yamaha MotoGP 1’20.921

 20 Loris BAZ-Athinà Forward Racing 1’22.394

Baz germany 3

COURSE:

Alors que vient de se terminer le neuvième Grand Prix, sur un total de dix-huit, Loris occupe au championnat la deuxième place de la catégorie Open à cinq points du leader. Il devance des pilotes beaucoup plus expérimentés que lui, ce qui est donc satisfaisant à la mi-saison alors qu’il effectue sa première année en MotoGP, la classe au niveau le plus élevé des Championnats du Monde.

 Sur le circuit du Sachsenring, l’Australien Jack Miller dominait initialement les Open, devant Baz et Nicky Hayden. Mais il se faisait remonter, puis dépasser par Hector Barbera qui allait finalement s’imposer. Loris se blessait à un muscle du dos lors d’un décrochement brutal de l’arrière de sa moto, qui allait le handicaper en le faisant souffrir jusqu’à la fin de la course. Il faisait du mieux qu’il pouvait, mais ne parvenait qu’à terminer cinquième des Open, dix-neuvième du classement général.

 Le Grand Prix d’Allemagne était remporté par Marc Marquez qui réussissait l’exploit de s’imposer pour la sixième fois consécutive sur le circuit du Sachsenring. Il précédait son coéquipier Dani Pedrosa, qui ravissait la deuxième marche du podium à Valentino Rossi. C’était toutefois une bonne opération pour le campionissimo italien car son principal adversaire au championnat Jorge Lorenzo ne pouvait terminer qu’en quatrième position, ce qui permettait à Rossi d’accroître son avance à treize points. Le prochain GP aura lieu à Indianapolis le 9 août.

« Après le warm up j’étais plutôt confiant car j’avais un bon rythme de course comme depuis le début du week-end, constatait Loris. Dès les premiers tours du Grand Prix, j’ai eu quelques petits soucis de l’avant, mais comme souvent on avait un peu moins de grip car nous courions après les Moto2. Ensuite j’ai fait une grosse équerre, un gros high side, après avoir passé Alex de Angelis, et ça m’a complètement bloqué le dos. J’ai eu très mal au dos et ça a été la torture pour terminer la course parce que ça me faisait vraiment souffrir. Je n’arrivais plus à me concentrer. Je suis allé au bout mais ça n’a vraiment pas été une course facile. Ce n’est pas grave, ça fera seulement un peu plus de points à rattraper lors des prochaines épreuves. Il en reste neuf.

« Le bilan à la mi-saison est positif. Si on m’avait dit l’hiver dernier qu’à cette période de l’année j’aurais gagné deux courses en Open et que je serais à la lutte pour la première place de la catégorie, j’aurais signé tout de suite. Il y a beaucoup de monde dans cette classe Open, de nombreux bons pilotes. Le bilan est positif et j’en suis content. Je progresse à presque toutes les sorties, sauf ce week-end où on a eu du mal, mais sinon on a évolué favorablement en permanence. J’espère qu’on pourra continuer à progresser de la même manière pendant la deuxième partie de la saison. »

Résultats du Grand Prix :

 1 Marc MARQUEZ-Repsol Honda Team

 2 Dani PEDROSA-Repsol Honda Team

 3 Valentino ROSSI-Movistar Yamaha MotoGP

 19 Loris BAZ-Athinà Forward Racing

Résultats de la catégorie Open :

 1 Hector BARBERA-Avintia Racing

 2 Jack MILLER-CWM LCR Honda

 3 Nicky HAYDEN-Aspar MotoGP Team

 5 Loris BAZ-Athinà Forward Racing

Baz germany 4

Indianapolis 7, 8 et 9 Aout

Loris Baz absent à Indianapolis en raison du forfait de son équipe

 

Alors qu’il occupe actuellement la deuxième place du classement de la catégorie Open en MotoGP, à cinq points du leader Hector Barbera, Loris ne sera pas à même de défendre ses chances lors du prochain Grand Prix. Son équipe Forward Racing a renoncé au voyage en raison des soucis judiciaires de son propriétaire et directeur Giovanni Cuzari, dont les proches collaborateurs continuent de travailler pour trouver une solution afin de continuer la saison.


En collaboration avec l’association des équipes, l’IRTA (International Racing Teams Association) il a été décidé de ne pas participer à la course d’Indianapolis le 9 août pour préparer le retour lors du Grand Prix de la République tchèque à Brno le 16 août.


Pour Loris, « il est vraiment dommage de ne pas être présent à la prochaine course. Ça nous coupe dans notre élan. L’équipe a tout tenté pour nous amener là-bas mais malheureusement ça n’a pas été possible. J’espère qu’une solution pourra être trouvée pour Brno. C’est une énorme déception, mais j’espère qu’on va pouvoir solutionner le problème pour être de retour le plus vite possible sur la moto. Je remercie toutes les personnes qui me soutiennent dans ce moment particulièrement difficile.»
 

GP de la République tchèque - Brno 14, 15 et 16 Aout

Vendredi:

Après avoir dû manquer le Grand Prix d’Indianapolis, en raison du forfait de son équipe, Loris revient en République tchèque pour défendre sa deuxième position au championnat en catégorie Open. Seuls six points le séparent du leader Hector Barbera et tout est encore possible.


Dans la première séance d’essais libres, Loris s’est classé à 2.2 du leader Jorge Lorenzo, mais à seulement 0.3 du plus véloce de la catégorie Open Hector Barbera. Dans la deuxième séance, Baz pointait à 2.1, mais seulement à 0.18 du deuxième Jack Miller. Cette partie des essais était rendue un peu compliquée par la casse du moteur de Dani Pedrosa, avec de l’huile sur la piste. Le leader Jorge Lorenzo ne pouvait ainsi améliorer, contrairement à Marc Marquez qui passait deuxième à 0.07 et Andrea Iannone troisième à 0.2. Malgré le Grand Prix d’Indianapolis manqué, à son corps défendant, Loris a une belle carte à jouer à Brno.


« La première séance du vendredi matin, pour une séance de reprise après un mois sans rouler, s’est plutôt bien déroulée, a expliqué Loris. J’ai été vite dans le rythme. Je n’étais qu’à 0.3 du meilleur temps Open, donc c’était positif. Après on a essayé d’améliorer pour la deuxième séance, mais il faisait très chaud, donc ça n’a pas été facile.


« J’ai gagné un dixième, mais je suis quand même à une seconde de Barbera dans cette deuxième séance, parce qu’il a vraiment roulé vite. Après, derrière c’est serré. Donc on va essayer d’améliorer le rythme ce samedi. Ici les pneus se détruisent vite, donc on a plusieurs idées. La course sera longue et il nous faudra trouver comment avoir un bon rythme. Après, ça devrait aller. »


Résultats des essais libres du vendredi :
1 Jorge LORENZO-Movistar Yamaha MotoGP 1’56.499
2 Marc MARQUEZ-Repsol Honda Team 1’56.513
3 Andrea IANNONE Ducati Team 1’56.750
22 Loris BAZ Forward Racing 1’58.678

Baz brno 2

Samedi:

Après n’avoir pas pu participer au GP d’Indianapolis, en raison du forfait de son équipe, à l’issue de la troisième séance d’essais libres Brno Loris se classait vingt-deuxième, en 1’58.256, à 2.7 du leader Jorge Lorenzo. Il améliorait ainsi son meilleur temps personnel établi le vendredi.
Lors de la quatrième séance, plus spécifiquement consacrée aux réglages des machines pour la course, il occupait la vingt-troisième position. Il était clair que n’avoir pas pu participer à la course d’Indianapolis avait été un réel inconvénient.


En Q1, Baz se qualifiait en huitième position en 1’57.740, ce qui lui permettra de s’élancer dimanche sur la dix-huitième place sur la grille de départ. Il se classait dans cette première séance qualificative troisième de la catégorie Open. Cela lui permettait ainsi d’espérer conserver sa deuxième place au classement Open, derrière l’Espagnol Hector Barbera, et même d’éventuellement l’améliorer. Loris a très souvent été brillant en course à Brno, où il a obtenu son premier podium en Championnat du Monde Superbike en 2012.


En qualifications, Jorge Lorenzo s’imposait en 1’54.989, améliorant ainsi son record de 1’55.476 réalisé précédemment en troisième séance d’essais libres. C’était sa 32e pole position en MotoGP, la 58e de sa carrière en Grand Prix. Il précédait de sept centièmes de seconde Marc Marquez, alors que Valentino Rossi, sur ce circuit où il remporta son premier Grand Prix en 125 il y a 19 ans, les rejoignait sur la première ligne.


« Lors de la troisième séance d’essais libres, expliquait Loris, j’ai fait de bons chronos, j’ai amélioré, mais j’espérais que l’amélioration soit un peu plus importante. Mais les autres ont bien amélioré et j’espérais un meilleur progrès. En quatrième séance, on a essayé deux ou trois petites choses qui n’allaient pas. On est revenu en arrière pour la qualif. J’ai réussi à faire deux bons tours en qualif. J’ai bien amélioré mon temps. Après j’ai fait deux petites erreurs qui m’ont coûté quelques dixièmes, mais je ne pense pas que ça aurait amélioré ma place. A part les Ducati qui sont assez rapides (en Factory comme en Open) c’est assez serré derrière.


« Je pense que je peux faire une bonne course. Dimanche, ça va dépendre du temps. Il faudra que je prenne le meilleur départ possible. Il faudra que j’accroche des places, avec le groupe qui marque des points. S’il pleut, ce sera autre chose, on en saura plus dimanche midi »


Résultats des qualifications :
1 Jorge LORENZO-Movistar Yamaha MotoGP 1’54.989
2 Marc MARQUEZ-Repsol Honda Team 1’55.063
3 Valentino ROSSI-Movistar Yamaha MotoGP 1’55.353


Résultats de la catégorie Open :
1 Hector BARBERA-Avintia Racing 1’56.399
2 Mike DI MEGLIO-Avintia Racing 1’57.215
3 Loris BAZ-Forward Racing 1’57.540

 

Dimanche

Baz brno 3

S’élançant de la dix-huitième position sur la grille de part à Brno, Loris passait vingtième à l’issue du premier tour. Il doublait rapidement Eugene Laverty, puis attaquait Mike di Meglio qu’il doublait au quatrième tour. Ensuite dix-huit tours durant, il luttait contre Nicky Hayden et Hector Barbera. Il parvenait à devancer l’Espagnol et sa Ducati (leader en Open au championnat) ainsi que l’ancien Champion du Monde MotoGP sur sa Honda à l’issue de la vingtième boucle. La fin de la course se déroulait à un rythme d’enfer et sur la ligne d’arrivée Baz précédait Hector Barbera d’une seconde et Nicky Hayden de deux.


C’était une belle récompense pour Loris, ainsi que pour toute l’Equipe Forward Racing qui ont traversé un moment délicat en n’ayant pu participer au dernier Grand Prix d’Indianapolis. Après ce contretemps difficile pour tous, cette première place en Open est une consécration agréable pour ce team qui n’a jamais baissé les bras. Loris remonte ainsi au classement de la catégorie Open a seulement cinq points du leader Barbera.


« La course s’est plutôt bien passée, estimait Loris. Ce matin nous avons voulu essayer quelque chose au warm up pour trouver des solutions à nos problèmes. Nous avons pris la décision de changer quelques réglages avant a course, et tout de suite au départ je me suis senti beaucoup plus à l’aise. Je savais que la course allait être longue et qu’il faudrait que je fasse le moins d’erreurs possible si je voulais gagner la catégorie Open.


« Je savais qu’il fallait que je revienne sur Barbera, mais en faisant un minimum d’erreurs, car ce serait la clé. Je me suis concentré, et moins j’avais d’essence dans le réservoir, plus j’étais à l’aise. J’ai réussi à la fin à trouver l’ouverture sur Nicky et Hector presque en même temps.


« C’était vraiment une super course… avec les deux derniers tours en apnée ! Je me suis vraiment fait plaisir. Je pense que c’est une de mes meilleures courses de l’année. Ce fut une course très complète, j’ai été régulier du début jusqu’à la fin. C’est une belle récompense pour le team et tous les efforts qui ont été faits. Après ce mois de juillet compliqué, c’est bien pour moi comme pour les mécanos de revenir tout de suite en bonne place. »


Comment se présente l’avenir ?
« Ça a été confirmé jusqu’à Misano, et j’ai entendu dire que la suite de la saison serait confirmée assez vite. »


Résultats du Grand Prix :
1 Jorge LORENZO-Movistar Yamaha MotoGP
2 Marc MARQUEZ-Repsol Honda Team
3 Valentino ROSSI-Movistar Yamaha MotoGP
15 Loris BAZ-Forward Racing


Résultats de la catégorie Open :
1 Loris BAZ-Forward Racing
2 Hector BARBERA-Avintia Racing
3 Nicky HAYDEN-Aspar MotoGP Team

Baz brno 12

Loris brno 10


Baz brno 9

BRITISH GRAND PRIX - 28, 29 et 30 Aout

Baz gb 1La première séance matinale était rendue compliquée par une température de l’air de 17° et de la piste de seulement 20°. Loris, qui a remporté deux victoires en Championnat du Monde Superbike sur le circuit de Silverstone, la première le 5 août 2012, puis la suivante le 4 août 2013, réalisait le deuxième temps de la catégorie Open. Il était 17e au général en 2’05.4, à 2.2 du meilleur chrono de Marc Marquez. Mais l’Espagnol en 2’03.1 était encore loin de son record de 2’00.6 (établi en 2013) en raison de la fraicheur de la piste.


Pour la deuxième séance, la température de l’asphalte avait progressé à 28°, mais le vent augmenté. Loris améliorait nettement par rapport au matin et tournait en 2’03.9. Cela le plaçait à la quatrième place en Open, et à la dix-huitième au général, à 1.6 du chrono le plus rapide.


Le meilleur temps de la journée revenait au leader du Championnat du Monde Jorge Lorenzo en 2’02.3, devant Marc Marquez et l’Anglais Bradley Smith, pour la plus grande joie des spectateurs du British Grand Prix. Valentino Rossi, peu à l’aise ce vendredi, se contentait de la dixième place. Cette position devrait lui permettre de se qualifier directement pour la Q2 en raison de la probable température fraîche du samedi matin qui empêchera certainement d’améliorer les chronos de ce vendredi.


« Ça fait toujours plaisir de rouler ici, se réjouissait Loris. Je me régale sur ce circuit. La première séance s’est bien déroulée, avec un bon feeling et des chronos rapides en essayant de régler la moto. Après, on a pas mal amélioré. A la fin j’ai fait un bon chrono à trois dixièmes du meilleur Open.


« Cet après-midi on a bien continué dans la même direction, en essayant de trouver un compromis pour les réglages sur un circuit où ce n’est pas facile. Il y a beaucoup de types de virages différents et c’est assez bosselé. On a trouvé une bonne base. Je n’ai fait qu’un seul tour en poussant un peu avec mon pneu neuf, et je termine 18e à trois dixièmes du premier Open et six dixièmes du top 10, c’est-à-dire de Valentino Rossi.


« C’est une bonne première journée, avec un bon feeling qui laisse espérer des choses positives pour samedi. En poussant un peu plus avec les pneus neufs sur un peu plus de tours, je pense qu’il y a moyen d’accrocher une bonne place sur la grille. »


Résultats des essais libres du vendredi :
1 Jorge LORENZO-Movistar Yamaha MotoGP 2’02.338
2 Marc MARQUEZ-Repsol Honda Team 2’02.371
3 Bradley SMITH-Monster Yamaha Tech 3 2’02.531
18 Loris BAZ-Forward Racing 2’03.977

Baz gb 2Baz gb 3Les conditions étaient un peu meilleures ce samedi matin que la veille, avec une température sensiblement identique, mais nettement moins de vent et plus de gomme déposée au sol. Loris améliorait en 2’03.3 de plus d’une demi-seconde son temps du vendredi (2’03.9). Cela le plaçait en 17e position au classement général, mais surtout à la troisième de la catégorie Open, à seulement deux dixièmes du leader, ce qui était très peu sur ce circuit de Silverstone, le plus long du championnat avec un développement de 5,9 km.


Dans la première séance qualificative, Baz descendait dès son premier tour lancé en 2’02.6, soit une progression de 0.7 par rapport au matin. Il réalisait le cinquième temps, le plus rapide de la catégorie Open devant Jack Miller et Hector Barbera. Pour sa première saison en catégorie reine, la performance était honorable. Loris partira donc ce dimanche depuis la quinzième place sur la grille de départ. Il égalait ainsi sa meilleure performance depuis qu’il court en MotoGP, après s’être déjà qualifié 15e à Assen. Loris ayant auparavant gagné ici à Silverstone deux fois en Championnat du Monde Superbike, on peut donc être raisonnablement optimiste pour le British Grand Prix de ce dimanche.


Lors de la deuxième séance qualificative, Marc Marquez explosait dès son premier tour rapide en 2’00.564 son ancien record de 2’00.691 établi en 2013. Puis il améliorait encore en 2’00.234. Jorge Lorenzo réalisait le deuxième temps à 0.2 de Marquez, Dani Pedrosa le troisième à 0.4 et Valentino Rossi le quatrième à 0.7.


« On a bien travaillé sur la moto lors de la troisième séance d’essais libres, précisait Loris. On avait un super rythme, en étant avec les vieux pneus plus vite que tous mes adversaires de la catégorie Open. Après avec les pneus neufs il nous manquait un ou deux dixièmes, mais ce n’était pas trop mal.


« Pour les qualifications, la technique était simple, c’était de partir derrière un pilote. J’ai trouvé Aleix (Espargaro). J’ai essayé de le suivre et fait une super bonne première partie de circuit, mais ensuite une erreur dans le T2 (deuxième partiel) qui a dû me coûter environ trois dixièmes, je pense. Donc j’étais assez confiant pour mon deuxième run. Malheureusement dans ce deuxième run j’ai perdu l’avant. Je ne suis pas tombé, mais presque, j’ai réussi à relever la moto avec le coude. J’ai eu de la chance que les autres n’améliorent pas non plus. Finalement le premier tour a permis d’établir un bon chrono qui nous met dans une bonne position pour dimanche, donc c’est positif. »


Résultats des qualifications :
1 Marc MARQUEZ-Repsol Honda Team 2’00.234
2 Jorge LORENZO-Movistar Yamaha MotoGP 2’00.522
3 Dani PEDROSA-Repsol Honda Team 2’00.716
4 Valentino ROSSI-Movistar Yamaha MotoGP 2’00.947
15 Loris BAZ-Forward Racing 2’02.677
 

Baz gb 4Loris partait depuis la 15e position sur la grille de départ, leader de la catégorie Open, alors que la première ligne était composée de Marc Marquez, Jorge Lorenzo et Dani Pedrosa, tandis que Valentino Rossi s’élançait de la 4e place. Quelques gouttes de pluie tombaient, mais la piste était essentiellement sèche. La Direction de course déclarait la course « sèche » alors que la pluie augmentait légèrement. Tout le monde partait en pneus slicks pour le tour de chauffe, puis tous les pilotes rentraient aux stands pour changer de pneus. 25 pilotes ne pouvant raisonnablement partir de la sortie de la voie des stands, le départ était reporté. La course était déclarée « humide ».


La pluie était plus intense lors du deuxième départ. Tous les pilotes choisissaient des pneus pluie tendres. Jorge Lorenzo partait en tête, alors que Loris pointait en 17e position à l’issue du premier tour. Valentino Rossi s’emparait ensuite du commandement, devant Marc Marquez et Jorge Lorenzo. Baz, 16e, occupait la 3e place de la catégorie Open. Tandis que Rossi et Marquez luttaient pour la première position, Loris rétrogradait à la 18e place, 4e des Open. Marc Marquez chutait à 8 tours de la fin. Rossi était alors solide leader avec 4 secondes d’avance sur les Ducati de Dovizioso et Petrucci, devant Lorenzo et Pedrosa. Loris était 16e.


Valentino Rossi l’emportait finalement, reprenant l’avantage au championnat devant Jorge Lorenzo (4e), alors que Danilo Petrucci deuxième montait pour la première fois sur le podium en MotoGP, devant Andrea Dovizioso. Loris terminait 16e après une belle lutte finale face à Eugene Laverty.


« Cette course aurait pu mieux se passer, regrettait Loris. Pour être honnête, c’était la première fois qu’on roulait avec cette moto sur le mouillé lors du warm up. Donc on n’était pas au point. Après le warm up, on a fait un pas en avant, on savait dans quelle direction nous devions aller pour la course. Mais si le grip était meilleur, le pneu surchauffait. Donc j’ai lutté pendant sept tours pour rester avec le bon groupe. Ça patinait alors beaucoup, surchauffant le pneu. N’ayant plus du tout de grip, j’ai dû baisser le rythme après avoir tiré tout droit.


« J’ai survécu jusqu’à la fin de la course et sauvé la 16e place dans le dernier tour, mais c’était vraiment compliqué. Cela nous servira pour apprendre. Ce n’est pas parce qu’on est bon sur le mouillé que les courses sont gagnées d’avance. Il faut avoir une moto bien réglée, mais nous n’avions jamais roulé sur le mouillé. On va se servir de cette expérience pour la prochaine fois que de telles conditions se présenteront. »


Résultats du Grand Prix :
1 Valentino ROSSI Movistar Yamaha MotoGP
2 Danilo PETRUCCI Octo Pramac Racing
3 Andrea DOVIZIOSO Ducati Team
16 Loris BAZ Forward Racing

Baz gb 5

Mauvaise course avec un mauvais feeling et un gros manque de grip!!

Maintenant on pense à Misano

GP DE SAN MARIN - 11, 12 et 13 Septembre

Baz san marino 8

Loris Baz premier de la catégorie Open en qualification

 

Après avoir réalisé le vendredi le deuxième temps des Open (le seizième au général) en 1’34.500, Loris continuait sa progression ce samedi matin en 1’34.265. Il restait deuxième des Open, mais cette fois derrière le nouveau leader Hector Barbera, avec un écart minime de 0.07. Mais d’autres concurrents de qualité n’étaient qu’à peine à un dixième, comme Eugene Laverty qui avec son temps du vendredi précédait de 0.08 son coéquipier Nicky Hayden. Jamais depuis le début de saison la lutte n’avait été aussi intense en Open, avec 0.2 seulement entre les quatre plus rapides de la catégorie. La séance de qualification s’annonçait passionnante, d’autant plus que trois marques étaient représentées : Ducati, Forward Yamaha et Honda.


Dans cette première séance qualificative, avec le premier train de pneus Scott Redding était le plus rapide en 1’33.4 devant Aleix Espargaro, Cal Crutchlow, Maverick Vinales, Yonny Hernandez et Loris Baz (1er Open). Avec de nouvelles gommes, Aleix Espargaro (1’32.9) et Cal Crutchlow se qualifiaient pour la Q2, alors que Baz 6e en 1’34.093 terminait premier des Open devant Jack Miller et Hector Barbera. Loris s’élancera donc dimanche depuis la 16e position sur la grille de départ. Pour sa toute première participation en MotoGP sur le circuit de Misano, c’était un bon début de week-end.


Au niveau des Factory, la catégorie de pointe, Jorge Lorenzo établissait un extraordinaire nouveau record du circuit en 1’32.192 lors de la troisième séance d’essais libres, à comparer à l’ancien record de Marc Marquez réussi en 2013 avec un chrono de 1’32.915. Il était rarissime d’enregistrer une telle progression, qui s’expliquait en grande partie par un nouveau revêtement offrant une meilleure adhérence. En qualification, Lorenzo réalisait la pole position avec un tour record en 1’32.146. Marc Marquez se rapprochait à 0.1, précédant Valentino Rossi. Pedrosa se qualifiait sur la deuxième ligne, en compagnie de Michele Pirro et Bradley Smith.

 

« On a continué à travailler sur la moto lors de la troisième séance, expliquait Loris. Le feeling était bon et j’ai réussi à effectuer de nombreux tours rapides en 1’34. J’ai terminé deuxième Open derrière Barbera qui n’a fait qu’un tour en 1’34. J’étais confiant, malgré quelques petites erreurs à la fin. Rouler en 1’33 était possible. Pendant la FP4, on a de nouveau bien travaillé, en essayant le pneu avant dur.


« En qualification, j’ai fait deux bons tours derrière Aleix Espargaro, mais j’étais un peu trop près de lui et dans le premier secteur où je suis très rapide, je me suis retrouvé gêné. Après j’ai réussi à faire un deuxième bon tour, puis ensuite un meilleur avec mon deuxième pneu. Ce n’a pas été un tour parfait car l’asphalte ayant beaucoup chauffé j’ai perdu l’avant. Il était facile de faire des erreurs, mais j’ai quand même réussi à faire un bon tour. Pas le 1’33 que je souhaitais, mais mon chrono était le plus rapide des Open, donc c’était vraiment positif.


« La course s’annonce bien, même si elle va être longue et qu’il faudra rester bien concentré et appliqué car ici il est facile de faire des erreurs. Mon rythme pendant ces essais a été plus rapide que celui des autres pilotes Open, donc j’espère continuer comme ça pendant toute la course. »


Résultats des qualifications :
1 Jorge LORENZO-Movistar Yamaha MotoGP 1’32.146
2 Marc MARQUEZ-Repsol Honda Team 1’32.252
3 Valentino ROSSI-Movistar Yamaha MotoGP 1’32.358
16 Loris BAZ-Forward Racing 1’34.093

 

Résultats de la catégorie Open :
1 Loris BAZ-Forward Racing 1’34.093
2 Jack MILLER-LCR Honda 1’34.137
3 Hector BARBERA-Avintia Racing 1’34.296

Baz san marino 9

Loris Baz incroyable quatrième pour sa première course en MotoGP à Misano

 

Maîtrisant à la perfection des conditions météo très difficiles à gérer, Loris a réussi le magnifique exploit de terminer en quatrième position, cédant seulement la troisième marche du podium dans les tous derniers tours. Grâce à cette performance impressionnante, il est désormais nettement en tête au championnat de la catégorie Open, avec 5 points d’avance sur Hector Barbera et 12 sur Jack Miller. Cette belle quatrième place de Misano (devant Valentino Rossi) lui permet d’occuper désormais la quinzième position au classement général du Championnat du Monde.


Baz s’élançait en seizième position lors du départ, alors qu’en tête Jorge Lorenzo devançait Marc Marquez et Valentino Rossi. La pluie commençait à tomber et les équipes préparaient les deuxièmes motos. Après avoir changé de machines pour pouvoir disposer de pneus pluie, à 20 tours de la fin, Marquez précédait Lorenzo de 0.5 et Rossi de 4.1. Loris Baz pointait en neuvième position. Claudio Corti et Loris, les deux pilotes de l’équipe Forward Racing, étaient les premiers à changer de motos pour repartir en slicks. Les trajectoires séchaient rapidement, sur un mètre de large environ selon les endroits.


A 12 tours du drapeau à damier, peu après la mi-course, Rossi passait en tête devant Lorenzo et Marquez. Baz en slicks tournait en 1’39, contre 1’48 pour les trois leaders qui ne rentraient toujours pas. Loris remontait en treizième position. A 10 tours de la fin, Marquez rentrait aux stands, alors que Rossi et Lorenzo continuaient en 1’47. Baz passait cinquième ! Alors qu’il ne restait plus que 6 tours, Jorge Lorenzo chutait sans gravité. Marquez menait avec 6 secondes d’avance sur Bradley Smith et 11 sur… Loris troisième ! Redding était quatrième à 4.5 du Français. Rossi occupait la cinquième position, mais à 12 secondes de Redding. Baz cédait la troisième place à Redding à 4 tours de la fin, 14 secondes devant Valentino Rossi. Il terminait finalement quatrième, prouvant ainsi qu’il méritait largement sa place en MotoGP, et beaucoup se rappelleront très longtemps avec émotion de sa victoire en Open et de sa sublime quatrième position au général ce dimanche 13 septembre 2015 sur le « Misano World Circuit Marco Simoncelli. »

« Cette course a été un peu folle, avec les changements de motos, expliquait Loris. Tout de suite il s’est mis à pleuvoir, ce qui rendait les choses compliquées. Il ne fallait pas faire d’erreurs et rester sur ses roues. J’ai réussi à rester dans ces conditions devant mon groupe en étant déjà premier Open, aux alentours de la douzième place. Après j’ai été un des premiers à rentrer alors qu’il pleuvait pour mettre les pneus pluie. Puis ça a très vite séché. J’avais un bon rythme avec ces pneus-là, mais malheureusement j’ai fait une petite erreur et tiré tout droit parce que la piste séchait rapidement et surchauffait le pneu avant.


« Je pense que la clé a été de rentrer rapidement ensuite pour remettre les slicks. Je suis revenu aux stands et le team y a fait un superbe travail car je ne leur avais pas fait signe que j’allais rentrer, je l’ai décidé seul au dernier moment. Quand je suis rentré, ils ont eu à peine six secondes pour démarrer la moto et retirer les couvertures chauffantes. Ça n’a pas été simple mais on a réussi.


« De retour en piste, il était très difficile au niveau des couleurs de voir où le revêtement était sec et où il était humide. Il était compliqué aussi de savoir quelle position j’occupais. Je savais que j’étais premier Open, mais sans connaître ma place au classement général. A trois tours de la fin, j’ai vu que j’étais troisième, mais avec Scott Redding derrière moi et j’étais sûr qu’il allait passer. J’ai fait ensuite en sorte de faire le moins d’erreurs possible et de ramener cette quatrième place, les points, et la première position au championnat Open. Je suis très content, et c’est bon pour tout le team après ce qui s’est passé, donc ça fait plaisir. »

 

Résultats du Grand Prix :
1 Marc MARQUEZ-Repsol Honda Team
2 Bradley SMITH-Monster Yamaha Tech 3
3 Scott REDDING-EG 0,0 Marc VDS
4 Loris BAZ-Forward Racing


Résultats de la catégorie Open :
1 Loris BAZ-Forward Racing
2 Jack MILLER-LCR Honda
3 Mike DI MEGLIO-Avintia Racing

Baz san marino 11

Loris Baz : "J'avais les larmes aux yeux dans le casque".

14-09-2015 12:00 Exclusif Marc Seriau

Pour les spectateurs, la course des MotoGP, cette année à Misano, a été pleine de suspens et de rebondissements. Au terme d'une partie où tous les pilotes avaient une carte à jouer, nous avons souhaité connaître comment avait été vécue la course de Loris Baz, avant de se conclure par une splendide 4ème position au classement général...

Loris Baz: "Une super course! J'avais les larmes aux yeux dans le casque à deux tours de la fin..."

Pas de buée?

"Non, pas de buée (rires)... J'ai réussi à faire les bons choix au bon moment. L'équipe a su être au top dans les boxes car je ne leur ai pas fait signe que je rentrais. J'ai vraiment décidé dans le tour où je suis rentré et, en gros, ils avaient six secondes pour enlever les couvertures, enlever les béquilles, démarrer la moto, brancher le câble, donc c'est assez compliqué.
Après, tout s'est bien déroulé mais c'était compliqué, avec l'asphalte noir, de savoir où était la trace sèche et où était la mouillée. Je suis vraiment content et ça s'est super bien passé, super bien terminé; c'est un beau cadeau à tout le team et, 366 jours après avoir été viré de chez Aspar, c'est marrant (rires)!"

A un moment, as-tu cru au podium?

"Non, pas du tout, parce que je ne regardais pas trop le panneau car ça changeait trop à tous les tours. J'ai regardé quand Smith m'a doublé pour savoir où j'étais. En fait, j'étais P3 mais j'ai vu que Redding était à 4 secondes donc je me doutais qu'il allait remonter. Je n'ai même pas chercher à remonter le rythme; je voulais assurer la 4ème place qui était largement suffisante avec les moyens et les motos qu'on a."

Pour le team, ce résultat peut-il changer quelque chose?

"En tout cas, ça ne peut pas faire de mal. Depuis qu'on est revenu, je fais le maxi maxi maxi sur la moto, j'essaie de faire les meilleurs résultats possibles et j'espère que tout va s'arranger au mieux." 

GP ARAGON - 25, 26 et 27 SEPTEMBRE

Baz aragon 2

Samedi – Qualifs:

 

Après une première journée satisfaisante, Loris commençait mal le samedi en chutant de l’avant dans le virage 2. Chaussé d’un pneu avant medium et d’un arrière tendre comme la plupart des pilotes, il était victime dès le début de séance de la température fraîche de la piste, de 18° d’après Bridgestone. Maverick Vinales, Danilo Petrucci et Jack Miller chutaient peu après, séparément, dans ce même virage 2. Marc Marquez lui-même y tombait l’après-midi. Loris se rendait au centre médical en raison d’une contracture cervicale (sans fracture).


Lors de la quatrième séance d’essais libres, Baz rassurait en effectuant douze tours, réalisant le quinzième temps et la meilleure performance Open. Mais la gêne physique était toujours-là, et il devait se contenter de la 22
e place en qualification. Il ne restait plus qu’à espérer qu’après une nuit réparatrice et quelques séances de physiothérapie, la forme sera meilleure pour la course. La position sur la grille de départ n’est bien sûr pas idéale, mais la course sera longue avec 23 tours, soit 116,8 km.


La pole position revenait à Marc Marquez, qui malgré une chute établissait un nouveau record du circuit d’Aragon en 1’46.635. Il précédait son compatriote Jorge Lorenzo d’un dixième, alors qu’Andrea Iannone, malgré une épaule gauche douloureuse, se classait troisième à une demi-seconde de Marquez. La deuxième ligne était composée de Pol Espargaro, Dani Pedrosa et du leader du Championnat du Monde Valentino Rossi.


« J’ai fait une erreur de débutant en partant un peu trop vite, expliquait Loris. Il fait assez frais ici le matin et je me suis fait piéger dans le premier virage à droite. Pourtant je le savais et j’y pensais. Je ne suis pas bien tombé, j’ai pas mal pris sur la tête. Je suis ensuite allé à la Clinique mobile. Il n’y a apparemment rien de cassé, mais quelques contractures musculaires. C’est au niveau de la dernière cervicale et de la première côte, pas de fracture mais une grosse douleur.


« Après malgré tout j’ai fait une bonne FP4 en prenant le rythme petit à petit. J’étais content d’y réaliser le meilleur temps en Open. Ensuite, la qualification est le genre d’exercice où il faut être capable de prendre des risques et d’être à la limite partout, ce que j’aime bien. Mais là je n’étais pas vraiment en forme et n’avais pas la tête à 100%. On va dire que je n’ai pas réussi à prendre assez de risques.


« J’ai fait une petite erreur dans mon tour le plus rapide, qui m’a coûté quelques dixièmes. Je ne suis qu’à quatre dixièmes du meilleur Open, et je les ai perdus avec cette faute minime. Je suis assez confiant pour demain car le rythme est bon et qu’il n’y a pas un gros écart. On devrait pouvoir faire une bonne course et marquer des points. Je me suis fait masser pour essayer d’avoir le moins mal possible dimanche. Je suis confiant, ça devrait aller. »


Résultats des qualifications :
1 Marc MARQUEZ-Repsol Honda Team 1’46.635
2 Jorge LORENZO-Movistar Yamaha MotoGP 1’46.743
3 Andrea IANNONE-Ducati Team 1’47.178
22 Loris BAZ-Forward Racing 1’49.496


Résultats de la catégorie Open :
1 Eugene LAVERTY-Aspar MotoGP Team 1’49.035
2 Nicky HAYDEN-Aspar MotoGP Team 1’49.102
6 Loris BAZ-Forward Racing 1’49.496

 

Baz aragon 3

Dimanche – Course:

 

Après sa grosse chute du samedi matin, Loris se qualifiait en 22e position, mais la douleur cervicale persistait dimanche et il ne pouvait réaliser que le 23e temps lors du warm up matinal. En course, il prenait un assez bon départ qui lui permettait de figurer 20e à l’issue du premier tour, quatrième des Open. A la mi-course, Baz occupait la 19e position, avant de passer ensuite 17e, à la lutte en Open avec Eugene Laverty, Nicky Hayden, Jack Miller et Hector Barbera. La bagarre était très intense entre ces pilotes, à laquelle venaient se mêler Alvaro Bautista, Stefan Bradl et Mike di Meglio.


Finalement la fatigue consécutive à sa chute du samedi ne permettait pas à Loris de disposer de son plein potentiel dans les derniers tours, mais il parvenait néanmoins à terminer en 17
e position, ce qui était honnête dans ces conditions. Il terminait juste derrière son principal adversaire au championnat Open Hector Barbera, lui aussi à la limite des points. Pour le prochain Grand Prix, qui aura lieu le 11 octobre au Japon sur le circuit de Motegi, Loris devrait avoir retrouvé son plein potentiel et être à même de défendre sa première place au classement général de la catégorie Open. Ce sera d’autant plus important que l’épreuve nippone sera suivie de celles de Phillip Island et de Sepang les deux week-ends suivants.


Pour la victoire, Jorge Lorenzo creusait de suite un écart important, seulement menacé par Marc Marquez, qui chutait hélas pour la cinquième fois de la saison. La deuxième place était l’objet d’une très belle lutte entre Dani Pedrosa et Valentino Rossi, qui terminaient dans cet ordre devant les deux coéquipiers Ducati Andrea Iannone et Andrea Dovizioso.


« On peut dire que la journée s’est bien passée, compte-tenu de tout ce qui s’est produit ce week-end, estimait Loris. Il y a eu un moment ce matin où j’ai pensé ne pas faire la course tellement j’avais mal au dos. Mais je suis parvenu à sauver les meubles grâce à la Clinique mobile qui a fait un très bon travail dont je les remercie.



« J’ai fait une super course, en bagarre pour la 12e place avec les premiers Open, alors qu’on a loupé toute la journée de travail samedi. J’avais vraiment mal sur la moto, non pas au dos, mais j’ai pris une mauvaise position qui m’a tétanisé le bras. Des problèmes de frein ont amplifié cette tétanie du bras, donc pendant les deux derniers tours, je n’y arrivais vraiment plus. Je pense pourtant que j’avais le niveau et la moto pour aller chercher la 13 ou 14e place.


« Je suis content d’avoir fait une telle course malgré les problèmes physiques, et maintenant on va pouvoir se remettre d’aplomb pour la tournée outremer. Je vais faire un scanner demain pour évaluation. Dans l’ensemble, je garde la tête du championnat Open avec le même écart, donc c’est positif. »


Il a été annoncé lors de ce GP d’Aragon que Loris rejoindra l’an prochain l’équipe Avintia en MotoGP, en compagnie d’Hector Barbera, où il disposera d’une Ducati GP14.2.


« J’en suis content. Ils ont fait part de leur envie de m’avoir dans leur équipe voici quelques semaines, et moi je voulais vraiment rester dans ce championnat. On a trouvé un accord grâce à tout le travail qui a été fait par Éric (Mahé) et les dirigeants d’Avintia. J’en suis satisfait parce que j’ai tout fait cette année pour montrer que j’avais ma place ici et que je méritais une deuxième année. Cet accord nous permet de terminer la saison avec la tête libre.


« Je tiens à remercier l’équipe Forward Racing, ses dirigeants et tout son personnel, pour la confiance qu’ils m’ont apportée pour mes débuts en MotoGP et pour la qualité du matériel qui nous permet actuellement de figurer ensemble en tête de la catégorie Open. Je souhaite un brillant avenir à l’équipe Forward Racing. »


Résultats du Grand Prix :
1 Jorge LORENZO-Movistar Yamaha MotoGP
2 Dani PEDROSA-Repsol Honda Team
3 Valentino ROSSI-Movistar Yamaha MotoGP
17 Loris BAZ-Forward Racing


Résultats de la catégorie Open :
14 Eugene LAVERTY-Aspar MotoGP Team
15 Nicky HAYDEN-Aspar MotoGP Team
16 Hector BARBERA-Avintia Racing
17 Loris BAZ-Forward Racing

 

Baz aragon 4

GP du JAPON - MOTEGI - 9, 10 et 11 Octobre

Baz japan 1

Essais Vendredi :

Loris Baz découvre le caractère unique du GP du Japon

C’est sur le circuit de Motegi que Loris a inauguré ce vendredi sa première expérience en Grand Prix sur la terre japonaise. Il est allé de découverte en découverte dans ce GP qui est par exemple le seul au monde à être organisé par un constructeur. La piste de Twin Ring Motegi – ainsi nommée car elle comporte un anneau type Indianapolis et un circuit routier – appartient en effet à Honda. Autre caractéristique plus technique : il s’agit du circuit réputé comme étant le plus dur du monde pour le freinage. Ce tracé est ainsi caractérisé par de violents et nombreux ralentissements. Ainsi jusqu’en 2014, le diamètre maximum des disques de frein avant était limité à 320 mm en MotoGP, à l’exception notable de Motegi où 340 mm étaient autorisés. Depuis l’an dernier, les 340 mm sont autorisés pour toutes les pistes, mais obligatoires pour Motegi.


Ce vendredi matin, Baz se classait 24e pour ses premiers tours de roue sur ce circuit nouveau pour lui, à 2.6 du meilleur temps de Jorge Lorenzo, et à 1.4 du premier pilote Open Hector Barbera. L’après-midi, Loris conservait cette 24e place, ayant gagné 0.8 par rapport au matin, avec des écarts à peu près identiques face à Lorenzo et Barbera. L’avantage de Baz était qu’il disposait, après sa première journée de découverte de Motegi, d’une plus grande marge de progression que des pilotes qui y courent depuis 2000 (Rossi), 2001 (Pedrosa) ou 2002 (Lorenzo). La pluie redoutée pour dimanche pourrait également redistribuer le jeu de cartes.


Malgré son épaule endolorie, Jorge Lorenzo a dominé cette première journée, se rapprochant progressivement en 1’44.731 du record de la piste, établi en 1’44.502 par Andrea Dovizioso sur Ducati l’an dernier. Marc Marquez, souffrant d’un métacarpe de sa main gauche fracturé, n’a pas forcé et s’est réservé pour dimanche, alors que Valentino Rossi, mécontent de sa huitième place, allait s’efforcer samedi de trouver de meilleurs réglages.


« La première séance a été consacrée à l’apprentissage de la piste, expliquait Loris. On a décidé de le faire avec des pneus durs, ce qui nous a permis d’effectuer de nombreux tours. Cette première séance s’est bien passée et j’étais plutôt satisfait.


« Dans la deuxième, j’ai décidé de repartir avec les pneus déjà utilisés le matin. J’ai fait deux tours, puis essayé l’autre moto. Cette dernière me convenait beaucoup mieux au niveau des réglages. J’étais en train d’améliorer mes temps tour après tour, mais je suis tombé. De fait j’ai abimé la moto qui me plaisait le plus, donc j’ai dû finir la séance avec celle qui me convenait le moins et un pneu neuf. J’ai malgré tout réussi à bien progresser et surtout à avoir un rythme constant, ce qui est important. Je pense quand même qu’il y avait moyen de rouler beaucoup plus vite avec l’autre moto, mais pour une première journée c’est positif. »


Résultats des essais libres du vendredi :
1 Jorge LORENZO-Movistar Yamaha MotoGP 1’44.731
2 Dani PEDROSA-Repsol Honda Team 1’44.859
3 Andrea IANNONE-Ducati Team 1’45.043
4 Loris BAZ-Forward Racing 1’47.219


Résultats de la catégorie Open :
1 Hector BARBERA-Avintia Racing 1’45.645
2 Jack MILLER-LCR Honda 1’46.477
3 Eugene LAVERTY-Aspar MotoGP Team 1’46.770
7 Loris BAZ-Forward Racing 1’47.219

Baz japan 4

Essais Samedi:

Loris Baz progresse en douceur au GP du Japon

Il n’est jamais simple de bien faire sur un circuit que l’on découvre, surtout quand il est très particulier comme celui de Motegi, et qu’on se retrouve face aux meilleurs pilotes du monde qui le connaissent par cœur. L’envie de bien faire ne dirige pas forcément dans la bonne direction et il faut du temps pour trouver les meilleures solutions. Après être parti dans le bon sens vendredi, Loris n’a pas progressé comme il l’aurait souhaité samedi, faute de ne pas trouver tout de suite le bon mode d’emploi. L’évolution a donc été moins rapide que souhaitée, mais un tour rapide derrière le pilote wild card japonais Katsuyuki Nakasuga sur la M1 du Yamaha Factory Racing Team a ouvert quelques perspectives intéressantes et permis à Baz de gagner plus d’une seconde et de se rapprocher ainsi des meilleurs chronos Open.


Lors de la troisième séance d’essais libres du samedi matin, Loris réalisait son meilleur temps jusqu’alors en 1’47.106. Puis il se classait treizième de la première séance qualificative en 1’46.048, à 1.0 du leader et cinquième de la catégorie Open à 0.3 d’Hector Barbera, en prenant pendant un tour la roue de Katsuyuki Nakasuga. Il était amusant de constater que Barbera réalisait le meilleur temps des Open en suivant de près Nakasuga et Baz, lors de leur sixième tour. Baz partira donc ce dimanche depuis la vingt-troisième position sur la grille de départ.


Pour la pole position, les deux leaders de l’équipe officielle Yamaha Jorge Lorenzo et Valentino Rossi se livraient un duel acharné dont l’avantage revenait finalement pour huit centièmes de seconde à l’Espagnol. Il réalisait un impressionnant nouveau record du circuit en 1’43.790, plus de sept dixièmes plus vite que la pole position établie en 2014 par Andrea Dovizioso en 1’44.502. Troisième des qualifications malgré un os de la main fracturé, Marc Marquez estimait qu’il ne pourrait viser que la troisième place de la course s’il ne pleuvait pas ce dimanche. La météo promet d’être un sujet de conversation fréquemment abordé ce samedi soir.


« Je m’attendais à ce que ça aille très bien dès ce matin, avec le feeling que j’avais eu vendredi avec les réglages avant de tomber, estimait Loris. Mais au final j’ai eu de mauvaises sensations aujourd’hui toute la journée. Je n’ai jamais réussi à rouler comme je le voulais, j’ai mis beaucoup de temps à améliorer mes temps. On a changé les réglages deux ou trois fois par séance, sans rien trouver.


« Puis en qualification j’ai découvert la solution au problème, qui venait plus du pilote que de la moto. En fait j’attaquais trop sur une piste que je ne connaissais pas vraiment. J’essayais de bien faire, mais il me fallait rouler plus en douceur. Derrière Nakasuga, j’ai fait un tour sans trop attaquer et mon meilleur temps à cette occasion en gagnant plus d’une seconde par rapport aux essais libres.


« On a bien réduit l’écart. On était à une seconde et demie du plus rapide Open hier, et on n’est plus qu’à trois dixièmes, donc c’est positif. En roulant un peu plus doux demain, ça devrait le faire. Bien que ce qu’on ait fait jusqu’à présent pourrait ne pas servir à grand-chose car il devrait pleuvoir. Mais au moins sur le sec on n’est pas si loin que ça, donc je vais pouvoir me coucher ce soir en sachant quoi faire pour rouler un peu mieux ».


Résultats des qualifications :
1 Jorge LORENZO-Movistar Yamaha MotoGP 1’43.790
2 Valentino ROSSI-Movistar Yamaha MotoGP 1’43.871
3 Marc MARQUEZ-Repsol Honda Team 1’44.216
23 Loris BAZ-Forward Racing 1’46.04


Résultats de la catégorie Open :
1 Hector BARBERA-Avintia Racing 1’45.724
2 Eugene LAVERTY-Aspar MotoGP Team 1’45.751
3 Nicky HAYDEN-Aspar MotoGP Team 1’45.843
5 Loris BAZ-Forward Racing 1’46.04

Baz japan 3

Dimanche - Course:

Un abandon peu habituel pour Loris Baz au GP du Japon

Comme la plupart des pilotes, presque tous en fait à l’exception du vainqueur Dani Pedrosa, Loris a connu des problèmes de pneu pluie avant à l’occasion de cette manche du Championnat du Monde japonaise, qui l’ont conduit à devoir se retirer de la course. Plusieurs éléments ont causé cette rare situation. Sur un circuit comme Motegi qui comporte plusieurs gros freinages, le pneumatique pluie avant est plus sollicité par les pilotes qui ont une solide masse corporelle comme Valentino Rossi (65 kg), Jorge Lorenzo (64 kg) ou Loris Baz (79 kg) que par leurs homologues plus légers comme Dani Pedrosa (51 kg). Chaque silhouette a en course moto ses avantages et ses inconvénients, et ce dimanche les poids plumes avaient une meilleure chance de préserver leur pneu avant pluie sur la piste séchante.


Un autre point intéressant était que peu d’équipes connaissaient la durée de l’efficacité de ce pneu avant pluie, tous les essais s’étant déroulés sur le sec. Cela a permis à Honda, propriétaire du circuit de Motegi et y développant ses machines de MotoGP, d’avoir une meilleure connaissance due à son expérience, ce qui était tout à fait normal. Honda était ainsi le seul constructeur à placer trois motos parmi les six premières de ce Grand Prix du Japon.


L’abandon de Loris a été décevant, car il a permis à Hector Barbera de lui ravir la tête du classement général Open, l’Espagnol totalisant désormais 30 points contre 28 au Savoyard. Mais le côté positif est que Loris a appris un circuit difficile, ce qui lui sera utile dans l’avenir, dès l’année prochaine même quand il retrouvera Hector Barbera comme coéquipier chez Avintia.


« Le warm up s’est bien déroulé car on avait enfin réglé les problèmes subis à Silverstone sur le mouillé en raccourcissant le bras oscillant, c’est-à-dire en avançant la roue dans le bras, expliquait Loris. J’avais alors une super moto, j’étais content et ai fait presque tout le warm up parmi les cinq premiers. Dans les deux derniers tours je n’ai pas attaqué et j’ai perdu pas mal de places, mais j’étais vraiment confiant.


« En course c’était mouillé, mais beaucoup moins que lors du warm up. Je suis parti avec le pneu avant plus dur pour ne pas qu’il se détruise. Mais dès le début je perdais l’avant partout et j’ai pensé que ce pneu avait un défaut. Je suis rentré pour repartir avec l’autre moto qui avait le pneu avant pluie tendre, mais j’ai eu les mêmes problèmes. Toutes les entrées de virage étaient sèches, ce qui faisait surchauffer le pneu, en freinant peut-être trop fort et avec le poids. Ça a été une catastrophe et j’ai dû abandonner, ce qui n’a pas dû m’arriver souvent dans ma carrière, peut-être même jamais (hors chutes).


« C’est la course, et ça ne peut pas toujours bien se passer. Même quand on est sûr de soi, parfois ça ne marche pas. C’est la beauté du sport, mais c’est dommage. C’est une grosse déception, mais le point positif est que le week-end prochain on court à Phillip Island qui est le plus beau circuit du monde et où ça va bien se passer.


« Je souhaite à Alex de Angelis une bonne et rapide convalescence, et j’espère le revoir bientôt avec nous sur les circuits. »


Résultats du Grand Prix :
1 Dani PEDROSA-Repsol Honda Team
2 Valentino ROSSI-Movistar Yamaha MotoGP
3 Jorge LORENZO-Movistar Yamaha MotoGP


Résultats de la catégorie Open :
1 Hector BARBERA-Avintia Racing
2 Nicky HAYDEN-Aspar MotoGP Team
3 Mike DI MEGLIO-Avintia Racing

Baz japan 5

GP d’AUSTRALIE – 16, 17 et 18 OCTOBRE

Baz aus 1

Vendredi :

Loris Baz en terrain connu sur le magnifique circuit de Phillip Island

C’est en 2013 que Loris a découvert ce tracé en Championnat du Monde Superbike sur sa Kawasaki officielle (6e de la première manche), puis en 2014 toujours en WSBK il a terminé 5e de la première course 1, puis 2e de la deuxième. Son meilleur temps y avait été de 1’30.796 en Superpole en 2014.
La première séance d’essais libres de la journée était marquée par le temps frais (16° pour l’air et 20° pour la piste) et humide (87%). Jorge Lorenzo était le plus rapide en 1’30.047, avec un avantage conséquent de trois dixièmes sur Marc Marquez et d’une demi-seconde sur Valentino Rossi.

Loris de classait 21e en 1’32.756 à 2.7 du leader espagnol. La pluie compliquait la fin de séance.
Marquez s’emparait du commandement l’après-midi en 1’29.383, à comparer au record du circuit établi en 2013 par Jorge Lorenzo en 1’27.899. Valentino Rossi 9e n’avait pas chaussé ne pneus neufs.

Baz pointait alors en 23e position, à 2.9 de Lorenzo. Ce dernier précisait que « la piste était très glissante, beaucoup plus qu’il y a deux ans ou l’an dernier. Il y avait aussi plus de bosses mais c’était la même chose pour tous les pilotes ».
Le plaisir de piloter était donc assez réduit. Loris l’exprimait ainsi : « Phillip Island avec une adhérence précaire, c’est comme si Megane Fox vous tendait ses lèvres et que vous ne puissiez pas l’embrasser ».
« Ce ne fut pas une journée très agréable, constatait Loris. J’espérais que ça allait bien se passer sur un circuit que j’adore et sur lequel je n’ai jamais eu la moindre difficulté. Mais dès la première séance, avec les gouttes de pluie, je n’étais pas à l’aise. Cet après-midi, on a essayé d’améliorer, mais sans grand succès.
« J’ai beaucoup de problèmes avec la moto, dont un mauvais feeling avec l’avant. La machine tourne mal en milieu de virage et elle est très agressive sur les bosses. Et il y a peu de grip en sortie, donc rien ne va. On va essayer deux réglages différents sur les deux motos demain, l’une comme à Assen et l’autre différemment afin de pouvoir s’adapter aux pneus que Bridgestone a amenés ici. C’est un circuit exigeant dans ce domaine, d’où des gommes très dures. Notre gomme extra-tendre ici est presque la gomme extra-dure de d’habitude, donc ça change beaucoup de choses. Il nous faut arriver à faire fonctionner ce pneu avec lequel nous avons peu l’habitude de rouler.
« Venir ici en octobre est frustrant (d’où l’allusion humoristique à Megane Fox), C’est un endroit tellement magnifique, un circuit sublime quand il fait beau, que venir à la période la plus froide de l’année n’engendre pas un enthousiasme illimité. »

Résultats des essais libres du vendredi :
1 Marc MARQUEZ-Repsol Honda Team 1’29.383
2 Jorge LORENZO-Movistar Yamaha MotoGP 1’29.433
3 Maverick VIÑALES-Team SUZUKI ECSTAR 1’29.518
23 Loris BAZ-Forward Racing 1’32.309


Résultats de la catégorie Open :
1 Jack MILLER-LCR Honda 1’30.127
2 Nicky HAYDEN-Aspar MotoGP Team 1’30.184
3 Hector BARBERA-Avintia Racing 1’30.278
7 Loris BAZ-Forward Racing 1’32.309

 

Baz aus 3

Samedi :

Loris Baz qualifié à un dixième de seconde du premier pilote Open au GP d’Australie

Lors de la troisième séance d’essais libres du samedi matin, Loris réalisait le vingtième temps en 1’31.145, nettement plus vite que son 1’32.309 de la veille. Il se classait cinquième de la catégorie Open, à 1.1 de l’Australien Jack Miller qui roulait à domicile.
A l’occasion de la séance qualificative, Loris améliorait encore son meilleur chrono du week-end. Il descendait en 1’30.173, gagnant ainsi une seconde par rapport au matin. Cela lui valait de réaliser le neuvième temps de la séance qualificative, d’où la dix-neuvième position sur la grille de départ de ce dimanche. Pour la finale du championnat Open, alors qu’il reste trois courses (Australie, Malaisie, Valencia) et que l’avance du leader Hector Barbera n’est que de deux points sur Loris, l’Espagnol quatrième ne devançait Baz neuvième que d’un dixième de seconde lors des qualifications.
Marc Marquez s’emparait de la pole position devant Andrea Iannone et Jorge Lorenzo. Le leader du Championnat du Monde Valentino Rossi se qualifiait à la septième place. On apprenait par ailleurs la bonne nouvelle qu’Alex de Angelis (sérieusement blessé lors du GP du Japon), serait transporté chez lui en Italie dans une quinzaine de jours.
« Nous avons effectué de nombreux changements pour la troisième séance libre du matin, expliquait Loris. On a fait une moto vraiment complètement nouvelle afin de mettre le plus d’appui possible sur le pneu arrière qui est beaucoup plus dur à Phillip Island que pour les autres circuits du championnat. Pour bien le monter à température, il a fallu mettre beaucoup d’appui derrière, donc utiliser des réglages qui n’ont jamais fonctionné nulle part cette année.
« Dès le début de cette séance, j’ai tout de suite gagné une seconde par rapport à mon temps du vendredi et ça allait beaucoup mieux. On manquait encore de grip, mais on avait quand même pas mal progressé, puis on a continué pendant la quatrième séance libre. Nous avons ensuite effectué d’autres modifications pour la séance qualificative car on manquait encore de grip. J’y ai gagné pas mal de temps, en étant vraiment à l’aise sur la moto et en m’amusant. Ce fut une bonne journée, avec beaucoup de progrès.
« Je loupe la première place Open – la quatorzième au général – pour un dixième. Nous sommes cinq groupés en un dixième ! Sachant que vendredi on était à deux secondes, cette place en qualification était plutôt encourageante, surtout qu’on a un bon rythme. Il faudra prendre un bon départ, puis se mettre dans le bon groupe pour essayer d’économiser les pneus au maximum ce dimanche. »
A noter que ce week-end a lieu la finale du Championnat du Monde Superbike à Losail, au Qatar, circuit dont Loris détient le record du tour depuis l’an dernier.

Résultats des qualifications :
1 Marc MARQUEZ-Repsol Honda Team 1’28.364
2 Andrea IANNONE-Ducati Team 1’28.680
3 Jorge LORENZO-Movistar Yamaha MotoGP 1’28.680
19 Loris BAZ-Forward Racing 1’30.173

Résultats de la catégorie Open :
1 Hector BARBERA-Avintia Racing 1’30.064
2 Jack MILLER-LCR Honda 1’30.104
3 Loris BAZ-Forward Racing 1’30.173

Baz aus 4

Dimanche :

Loris Baz au cœur d’une gigantesque bataille à Phillip Island

Sur ce magnifique circuit que Loris considère comme le plus beau du monde, le spectacle a été absolument extraordinaire à tous les niveaux. Une lutte acharnée a opposé pour la victoire jusque sur la ligne d’arrivée Marc Marquez, Jorge Lorenzo, Andrea Iannone et Valentino Rossi qui terminaient dans cet ordre. Après un nombre de dépassements incommensurable, Marc Marquez remportait à vingt-deux ans sa cinquantième victoire en Grand Prix, alors que Jorge Lorenzo se rapprochait à onze points de Valentino Rossi au classement provisoire du Championnat du Monde, à deux courses de la fin (Sepang et Valencia). A noter que Marquez établissait le meilleur tour en course dans le tout dernier tour, et que le rythme était si rapide que le record du temps total de la course était battu de treize secondes !
Si la lutte pour la victoire était splendide, c’était également le cas le cas au sein de plusieurs groupes qui se disputaient les places d’honneur.

Après être parti de la dix-neuvième position sur la grille, Loris se retrouvait rapidement en bagarre avec Yonny Hernandez et Hector Barbera.

L’Australien Jack Miller, quelques secondes devant eux, remportait à domicile sa deuxième victoire de l’année en catégorie Open.

La deuxième place voyait s’opposer les deux leaders de la catégorie au championnat, Barbera et Baz, futurs équipiers l’an prochain.

L’Espagnol et le Français se livraient un splendide duel, se doublant plusieurs fois sur le fil du rasoir, et Barbera s’imposait finalement quatre dixièmes devant Loris.

Au championnat, ce même Barbera reste leader de la catégorie Open devant Baz, avec deux points d’écart entre les deux pilotes à deux tours de la fin. Il était par ailleurs intéressant de noter qu’alors que les vingt-cinq pilotes ont pris la piste huit fois (essais et course), une seule chute a été enregistrée de tout le week-end en MotoGP sur ce circuit le plus rapide de la saison.
« Ce fut une course plutôt amusante, se réjouissait Loris. Je n’ai pas effectué un très bon départ, mais par contre le premier virage s’est très bien déroulé. J’ai essayé de me joindre au groupe qui comprenait Jack Miller, ce qui aurait été idéal et a failli être possible, mais je n’ai pas réussi à partir avec eux.
« J’ai fait ensuite toute la course avec Yonny Hernandez, puis Hector Barbera qui est revenu. J’ai dû doubler vingt ou vingt-cinq fois Hernandez, une dizaine de fois Barbera. J’essayais de les passer partout, mais ils me redoublaient à chaque fois dans la ligne droite. J’ai tenté de les doubler à l’intérieur, à l’extérieur, de les écarter un peu pour qu’ils ne puissent pas me repasser. J’espérais et attendais toujours en fait qu’il y ait une Honda comme celle d’Eugene Laverty qui vienne s’intercaler entre moi et les deux Ducati, afin que celles-ci doublent Laverty dans la ligne droite, mais pas moi. Hélas, ça n’est jamais arrivé. Quand je faisais perdre du temps à Hernandez, Barbera me doublait, et l’inverse. Quand je doublais les deux, ils me repassaient dans la ligne droite. Donc il ne m’a pas été possible de creuser un écart suffisant dans le premier secteur pour leur faire perdre mon aspiration.
« Au final, ce n’est ni une bonne, ni une mauvaise affaire, car si je ne récupère pas de points, je n’en perds pas. Je vais essayer d’en récupérer en Malaisie, même s’il y a là-bas deux longues lignes droites et que ça ne sera pas facile non plus. On a énormément progressé ce week-end. Vendredi Barbera tournait en 1’31 et nous en 1’33. Ce dimanche en course, son meilleur tour a été de 1’31.0 et le mien de 1’30.8. On a bien évolué et je me suis bien amusé, il ne m’a manqué que quelques chevaux dans la ligne droite pour faire une meilleure course. »
Prochain Grand Prix dimanche prochain à Sepang (Malaisie).

Résultats du Grand Prix :
1 Marc MARQUEZ-Repsol Honda Team
2 Jorge LORENZO-Movistar Yamaha MotoGP
3 Andrea IANNONE-Ducati Team
4 Valentino ROSSI-Movistar Yamaha MotoGP
18 Loris BAZ-Forward Racing

Résultats de la catégorie Open :
1 Jack MILLER-LCR Honda
2 Hector BARBERA-Avintia Racing
3 Loris BAZ-Forward Racing

Baz aus 2

GP de MALAISIE – 23, 24 et 25 Octobre

Baz malaisie 1

Vendredi :

Loris Baz dans la fournaise de Sepang

Cinquième à Sepang en mondial Superbike en 2014, pour la première course de l’histoire du WSBK sur le circuit malaisien, Loris y a effectué ce vendredi ses débuts en MotoGP avec des températures élevées de 35° pour l’air et de 47° pour la piste. Le circuit baignait dans une légère brume de fumée provenant de feux de forêt ravageant actuellement certaines régions de Sumatra en Indonésie. Comme le disait Valentino Rossi ce jeudi en conférence de presse, « c’est la course où le corps est le plus sollicité ». Il faudra un physique impeccable pour résister dimanche aux 20 tours de 5,543 km de ce Sepang International Circuit, soit 110,9 km.
Sur le plan du tracé, cette piste se caractérise par deux longues lignes droites, dont 920 m pour la principale. Lors de la première séance d’essais libres du vendredi matin, Loris se classait vingt-et-unième en 2’03.4 à trois secondes du premier Dani Pedrosa et à 1.8 du leader de la catégorie Open Hector Barbera. A l’issue de la deuxième séance, il occupait au classement de la journée la vingt-deuxième position, sans avoir pu améliorer son temps du matin. Sa marge de progression pour la journée du samedi est donc conséquente.
Actuel deuxième du Championnat du Monde à onze points de Valentino Rossi, son coéquipier Jorge Lorenzo était le plus rapide en ce premier jour en 2’00.2, prêt à descendre sous les deux minutes pour se rapprocher du record des essais de Marc Marquez, établi l’an dernier en 1’59.7. Les deux Honda de Dani Pedrosa et Marc Marquez se plaçaient derrière la Yamaha de Lorenzo, alors qu’Andrea Iannone sur Ducati précédait Valentino Rossi et sa M1 en cinquième position.
« Comme toujours à Sepang, le climat est différent entre les essais que nous effectuons en février et la course, constatait Loris. Il est donc compliqué de retrouver ses repères. On a eu de petits soucis sur la moto en première séance, puis ensuite j’ai réussi à avoir un rythme plutôt correct avec le pneu dur. Même si on n’a pas pu faire un bon temps sur un tour à la fin, le rythme était satisfaisant.
« L’après-midi, la piste avait énormément changé comme d’habitude. Ici l’après-midi, ça va beaucoup moins vite car il est difficile de trouver de l’adhérence, même avec le pneu tendre. Nous avons essayé en début de séance des réglages qui ne nous ont pas donné satisfaction. Ça m’a un peu gâché le début de l’utilisation de mon pneu neuf. On a corrigé par la suite et ça allait mieux, mais le pneu n’était alors plus dans sa zone de meilleure performance. Je n’ai donc pas réussi à faire un super temps.
« Ensuite le rythme était correct. Les pilotes de la catégorie Open ont roulé l’après-midi environ en 2’02.9 pour les plus rapides, moi j’étais régulier en 2’03.4 à 2’03.6. Ce n’était donc pas trop mal. Il nous faudra demain améliorer la performance sur un tour. On va donc essayer de trouver du grip, qui est ce qui nous manque le plus actuellement. La piste est assez dégradée et il est difficile de trouver les réglages optimaux, surtout pour nous avec les Open comparées aux Factory, mais on fait au mieux. »

Résultats des essais libres du vendredi :
1 Jorge LORENZO-Movistar Yamaha MotoGP 2’00.246
2 Dani PEDROSA-Repsol Honda Team 2’00.293
3 Marc MARQUEZ-Repsol Honda Team 2’00.472
23 Loris BAZ-Forward Racing 2’03.429

Résultats de la catégorie Open :
1 Hector BARBERA-Avintia Racing 2’01.616
2 Eugene LAVERTY-Aspar MotoGP Team 2’02.426
3 Nicky HAYDEN-Aspar MotoGP Team 2’02.427
6 Loris BAZ-Forward Racing 2’03.429

Baz malaisie 2

Samedi :

Net progrès ce samedi à Sepang pour Loris Baz

Après une première journée difficile, consacrée à essayer de trouver les meilleurs réglages sans forcément y arriver facilement, comme cela arrive parfois, Loris et son équipe Forward Racing ont bien redressé la barre ce samedi en s’approchant à un dixième du deuxième temps de la catégorie Open. Mettre au point une machine dans les conditions de chaleur et d’humidité de la Malaisie n’est pas évident quand on y dispute son premier week-end de Grand Prix en MotoGP.
Après être partis dans de multiples directions et avoir essayé de nombreuses solutions, Loris et son team sont finalement parvenus à trouver une plus grande efficacité pour la Yamaha. Baz pouvait ainsi réaliser le dixième temps de la première séance qualificative, ce qui lui permettra de s’élancer dimanche de la vingtième position sur la grille de départ. Au-delà de la place elle-même, le chrono était intéressant, car si en Open Hector Barbera dominait nettement, Loris se classait un dixième derrière le deuxième Jack Miller et trois centièmes derrière le troisième Nicky Hayden.
Pour la pole position, pendant que Valentino Rossi, Jorge Lorenzo et Marc Marquez étaient l’objet de toutes les conversations, Dani Pedrosa mettait tout le monde d’accord avec presqu’une demi-seconde d’avance sur son coéquipier Marquez et 0.7 sur Rossi. Pedrosa partira demain depuis la pole position, avec à ses côtés Marquez et Rossi. Lorenzo devait se contenter de la quatrième place et de la deuxième ligne, suivi de Crutchlow et Iannone. Hector Barbera était un bon dixième, premier des Open, devant les frères Espargaro.
« Ce week-end a été un peu un calvaire jusqu’à la séance qualificative, constatait Loris. Nous n’avons jamais pu trouver un bon rythme avec la moto. Hier on était partis dans une direction pour trouver plus d’adhérence. On pensait que c’était la bonne, mais la moto devenait de plus en plus agressive en termes de grip. Ce matin c’était pareil, je n’arrivais même pas à améliorer en passant un pneu neuf.
« Nous avons donc décidé pour la FP4 de revenir où on en était hier matin, mais ce n’était toujours pas ça. Puis entre la FP4 et la qualif on a trouvé de petites choses sur l’électronique, sur les réglages, et ça a été beaucoup mieux, permettant de réduire l’écart.
« Ensuite, quand j’ai fait mon deuxième tour rapide avec mon deuxième pneu, j’ai été gêné par un autre pilote dans le dernier virage, sinon je pense que j’aurais pu réaliser le seizième temps, tant les chronos étaient serrés entre la seizième et la vingtième place, comme en Australie. Mais l’écart a été réduit, ce qui était le plus important, et demain on va essayer de faire au mieux et de marquer des points. »

Résultats des qualifications :
1 Dani PEDROSA-Repsol Honda Team 1’59.053
2 Marc MARQUEZ-Repsol Honda Team 1’59.462
3 Valentino ROSSI-Movistar Yamaha MotoGP 1’59.726
20 Loris BAZ-Forward Racing 2’01.862

Résultats de la catégorie Open :
1 Hector BARBERA-Avintia Racing 2’00.724
2 Jack MILLER-LCR Honda 2’01.725
3 Nicky HAYDEN-Aspar MotoGP Team 2’01.829
4 Loris BAZ-Forward Racing 2’01.862

Baz malaisie 3

Dimanche :

Chute pour loris Baz au GP de Malaisie

Après s’être qualifié samedi en vingtième position, Loris s’élançait depuis la septième ligne sur la grille de départ. Rapidement en seizième position, il était pointé dix-septième à la l’issue du premier tour, juste derrière Jack Miller alors leader de la catégorie Open. Malheureusement il chutait peu après en perdant l’avant. Il pouvait repartir, mais sa machine abîmée ne lui permettait pas de continuer la course et il devait abandonner à son stand.
C’était dommage car les progrès enregistrés depuis le début des essais étaient intéressants. Le début de course était prometteur, d’autant plus qu’après le premier tour, alors que Loris était dix-septième son principal adversaire au championnat Hector Barbera pointait en vingt-troisième position. L’Espagnol, futur coéquipier de Baz l’an prochain chez Avintia Racing, remontait par la suite et terminait en treizième position. Les trois points qu’il marquait ainsi lui permettaient de creuser un écart au classement général de cinq points par rapport à Loris, alors qu’il reste une course qui aura lieu à Valencia dans quinze jours.
Dani Pedrosa remportait l’épreuve devant Jorge Lorenzo et Valentino Rossi. Celui-ci, après avoir fait chuter Marc Marquez, était condamné par la Direction de course à prendre le départ du prochain Grand Prix depuis la dernière position sur la grille. Il compte sept points d’avance au championnat sur Jorge Lorenzo.
« Ma course a bien débuté, mais elle s’est malheureusement arrêtée beaucoup trop vite, regrettait Loris. Le départ s’est plutôt bien passé et j’ai doublé plusieurs pilotes. Ensuite hélas, j’ai perdu l’avant dans le deuxième tour car il y avait Andrea Iannone à l’extérieur et j’ai pris beaucoup d’angle pour l’éviter, chutant ainsi. J’ai pu repartir, mais ai dû rentrer au stand car un demi-guidon était tordu.
« C’est dommage, mais je suis malgré tout content de l’ensemble du week-end parce qu’on était loin du compte vendredi, mais on a réussi à être au niveau dimanche. Etant bien parti, je pouvais remporter la catégorie Open.
« C’est ma deuxième chute cette année, donc c’est acceptable pour une première saison. Le championnat n’est pas fini, donc je vais faire de mon mieux à Valence, même si c’est maintenant un peu plus compliqué pour remporter la catégorie Open. »

Résultats du Grand Prix :
1 Dani PEDROSA-Repsol Honda Team
2 Jorge LORENZO-Movistar Yamaha MotoGP
3 Valentino ROSSI-Movistar Yamaha MotoGP

Résultats de la catégorie Open :
1 Hector BARBERA-Avintia Racing
2 Toni ELIAS-Forward Racing
3 Nicky HAYDEN-Aspar MotoGP Team

Baz malaisie 4

GP DE VALENCE - 6, 7 et 8 NOVEMBRE

Jeudi

Mon premier GP de Valencia j'avais 9 ans, en 2002 et Arnaud Vincent que j'apprécie énormément devenait champion du monde... Depuis j'ai assisté à une dizaine de grand prix ici et ce Week end je vais participer à mon premier grand prix de Valencia pour clôturer ma première saison en MotoGP!

Baz valence 5

Vendredi:

Loris Baz à deux millièmes de la deuxième place en Open.

Ce dernier Grand Prix de la saison marque l’ultime course commune de Loris et de l’équipe Forward Racing, le premier passant l’an prochain toujours en MotoGP chez Avintia Racing, alors que l’autre représentera en 2016 les intérêts de MV Agusta en Championnats du Monde Superbike et Supersport. Le point d’orgue de leur association restera la quatrième place obtenue par Baz lors du Grand Prix de Misano, six secondes devant l’actuel leader du Championnat du Monde (et détenteurs de neuf titres) Valentino Rossi. Pour un pilote rookie sur une machine de la catégorie Open, cela demeurera un grand souvenir, ainsi que pour son équipe. Loris essaiera mardi pour la première fois à Valencia lors des tests post-GP la Ducati Desmosedici dont il disposera la saison prochaine.
Lors de la première séance d’essais libres du vendredi matin sur le Circuit Ricardo Tormo en Espagne, Loris réalisait le vingt-troisième temps en 1’33.211, à deux secondes du meilleur chrono de Marc Marquez. Dans la deuxième séance, Baz améliorait nettement en 1’32.597, ce qui lui permettait de passer en dix-huitième position au général à 1.4 de Jorge Lorenzo leader, mais surtout à la deuxième place de la catégorie Open. Il n’était qu’à deux millièmes de seconde de l’ancien Champion du Monde MotoGP Nicky Hayden, deuxième des Open, dont c’est le dernier Grand Prix ce week-end avant son départ pour le mondial Superbike.
A l’occasion de la séance matinale, les trois Espagnols Marc Marquez, Jorge Lorenzo et Dani Pedrosa précédaient les deux Italiens Andrea Dovizioso et Valentino Rossi. Le Français Mike di Meglio se classait premier des Open sur Ducati Avintia, quatre dixièmes devant Baz. L’après-midi, Lorenzo s’imposait en 1’31.111 devant ses compatriotes Marc Marquez et Dani Pedrosa, alors que Valentino Rossi conservait la cinquième position. Hector Barbera dominait en ce premier jour les Open, avec une demi-seconde d’avance sur Nicky Hayden et Loris Baz.

« La première séance, pendant laquelle j’ai eu un bon feeling, s’est bien déroulée, estimait Loris. On avait les deux motos réglées différemment, l’une plus courte que l’autre. Je n’ai pas choisi la bonne au moment de passer le pneu arrière neuf, donc je n’ai pas progressé énormément ce matin.

« Ensuite on a bien évolué pendant l’après-midi. On a trouvé de bonnes solutions au niveau de l’électronique, avec le frein moteur. J’aurais certainement pu gagner encore un ou deux dixièmes dans mon premier tour rapide, ce qui m’aurait mis douzième ou treizième. C’est positif pour demain. Il y a encore de petites choses à améliorer, mais je suis confiant, et content de cette première journée. »

Résultats des essais libres du vendredi :
1 Jorge LORENZO-Movistar Yamaha MotoGP 1’31.111
2 Marc MARQUEZ-Repsol Honda Team 1’31.250
3 Dani PEDROSA-Repsol Honda Team 1’31.377
18 Loris BAZ-Forward Racing 1’32.597

Résultats de la catégorie Open :
1 Hector BARBERA-Avintia Racing 1’32.044
2 Nicky HAYDEN-Aspar MotoGP Team 1’32.595
3 Loris BAZ-Forward Racing 1’32.597Baz valence 6

Samedi :

Loris Baz égale sa meilleure qualification de l’année

Après avoir réalisé son meilleur temps en 1’32.597 le vendredi, Loris améliorait en 1’32.431 le samedi matin. Il se situait alors en vingtième position au classement général, à 1.5 du leader des essais libres Andrea Iannone, et à la troisième place de la catégorie Open derrière Hector Barbera (son futur coéquipier l’an prochain) et Jack Miller.
Dès le début de la première séance qualificative, Loris progressait en 1’32.239. Il améliorait encore par la suite en réalisant le sixième temps (soit la quinzième place sur la grille de départ) en 1’31.856, à seulement cinq millièmes du leader de la catégorie Open Hector Barbera. Baz égalait ainsi ses meilleures qualifications de l’année, avec les quinzièmes places obtenues à Assen et à Silverstone.
Andrea Iannone réalisait le meilleur temps des essais libres le samedi matin en 1’30.925, devant Valentino Rossi, Marc Marquez et Jorge Lorenzo. Les trois premières places étaient alors occupées par trois marques différentes (Ducati précédant Yamaha et Honda). Mais il restait une belle marge de progression pour battre l’après-midi lors des qualifications le record de Marc Marquez établi en 2013 avec un temps de 1’30.237.
Dans la deuxième séance qualificative, le chrono le plus rapide revenait à Jorge Lorenzo en 1’30.011 (nouveau record), devant Marc Marquez et Dani Pedrosa. Valentino Rossi chutait sans gravité. Il s’élancera ce dimanche depuis la dernière place sur la grille, avec sept points d’avance sur son coéquipier Lorenzo au classement provisoire du Championnat du Monde pour cet ultime Grand Prix de la saison.

« La troisième séance d’essais libres a été un peu compliquée et je n’ai pas vraiment réussi à améliorer, expliquait Loris. Je n’étais pas très satisfait. J’attaquais un peu trop sur les freins et on n’avait pas vraiment les bons réglages sur la moto. On a ensuite parlé ensemble avant de repartir dans une autre direction, et c’est allé beaucoup mieux.

« On a parlé également avec Adrien (Morillas) et choisi que j’attaque moins au freinage pour essayer de garder de la vitesse de passage en courbe. Ça a marché, en FP4 j’étais content de mon rythme en pneus usés. En qualifications, j’ai vraiment fait deux bons tours, dont le deuxième super bien.

« Je suis content car je ne m’attendais pas à être aussi proche d’Hector (Barbera) lors de cette qualification ici. Il n’y a aucun souci pour le rythme de course comme d’habitude, mais sur un tour il avait été beaucoup plus vite que moi depuis le début du week-end. J’ai hâte d’être à demain pour aller chercher une bonne place. »

Résultats des qualifications :
1 Jorge LORENZO-Movistar Yamaha MotoGP 1’30.011
2 Marc MARQUEZ-Repsol Honda Team 1’30.499
3 Dani PEDROSA-Repsol Honda Team 1’30.516
15 Loris BAZ-Forward Racing 1’31.856

Résultats de la catégorie Open :
1 Hector BARBERA-Avintia Racing 1’31.851
2 Loris BAZ-Forward Racing 1’31.856
3 Nicky HAYDEN-Aspar MotoGP Team 1’32.083

Baz valence 4

Dimanche :

Loris Baz termine deuxième de la catégorie Open pour sa première saison

Pour la dernière course de l’année disputée sur le Circuit Ricardo Tormo de Valencia, Loris a fini en dix-neuvième position, mais surtout conclu la saison 2016 à la deuxième place en Open. C’était sa dernière course avec l’équipe Forward Racing, qui concentrera ses efforts l’année prochaine sur la catégorie Moto2, tout en représentant l’usine MV Agusta en Championnats du Monde Superbike et Supersport. Loris de son côté restera en MotoGP, mais disposera en 2016 d’une Ducati Desmosedici de l’équipe Avintia Racing qu’il découvrira mardi prochain à l’occasion des tests post-GP, toujours à Valencia.Après s’être qualifié samedi quinzième, Baz s’est élancé en dix-huitième position puis est remonté rapidement à la seizième place, dans la roue de Valentino Rossi alors lancé dans une impressionnante remontée. Par la suite, cette seizième position était l’objet d’une belle lutte entre Nicky Hayden (qui effectuait son dernier Grand Prix avant de rejoindre le mondial Superbike), Loris et Hector Barbera. Il s’agissait pour ses trois pilotes de se disputer alors la première place de la catégorie Open. A dix tours de la fin, Loris rétrogradait en dix-neuvième position, place qu’il conservait jusqu’à l’arrivée et qui lui assurait la troisième place en catégorie Open. Au classement final du championnat, Baz terminait deuxième des Open avec 28 points derrière son futur coéquipier Hector Barbera qui en totalisait 33.

Pour la victoire au classement général, Jorge Lorenzo menait la totalité de la course, bien que rejoint et serré de près en fin d’épreuve par ses compatriotes Marc Marquez et Dani Pedrosa. Parti de la dernière position sur la grille de départ, Valentino Rossi effectuait sa meilleure course possible et se classait quatrième. Mais au décompte de points Jorge Lorenzo était finalement sacré Champion du Monde MotoGP 2015 avec 5 points d’avance sur son coéquipier.

« Je suis vraiment déçu car on a eu un problème de pneu arrière pendant toute la course. Dès le début, j’ai senti que ça manquait de grip sur le côté gauche, mais à droite aussi. J’ai essayé d’attaquer au maximum et de trouver des solutions. Mais c’était de pire en pire, le pneu se dégradait vraiment vite à droite et je n’ai rien pu faire.

« Je suis d’autant plus déçu que je pense qu’il y avait un bon coup à jouer. Ça ne l’aurait pas fait pour le titre en Open, mais ça l’aurait fait pour gagner la course dans cette catégorie. Mais c’est comme ça. Je vais garder le positif de cette saison et essayer d’oublier cette course. C’est décevant de terminer comme ça mais ça aura quand même été une super saison, et ça il ne faut pas l’oublier. »

Résultats du Grand Prix :
1 Jorge LORENZO-Movistar Yamaha MotoGP
2 Marc MARQUEZ-Repsol Honda Team
3 Dani PEDROSA-Repsol Honda Team
4 Valentino ROSSI-Movistar Yamaha MotoGP
19 Loris BAZ-Forward Racing

Résultats de la catégorie Open :
1 Hector BARBERA-Avintia Racing
2 Nicky HAYDEN-Aspar MotoGP Team
3 Loris BAZ-Forward Racing

Classement final du Championnat du Monde MotoGP :
1 Jorge LORENZO-Yamaha 330
2 Valentino ROSSI-Yamaha 325
3 Marc MARQUEZ-Honda 242
17 Loris BAZ-Yamaha Forward 28 (2e Open)

Baz valence 7

1 vote. Moyenne 1.00 sur 5.